Accueil / Casque / Oculus Go : Test complet du nouveau casque VR autonome

Oculus Go : Test complet du nouveau casque VR autonome

test casque vr autonome oculus go
En exclusivité, voici le test de l’Oculus Go, le casque VR autonome mobile sans fil et sans téléphone tant attendu. Enfin une alternative sérieuse au Gear VR. Après une semaine de test sur les différentes têtes de notre rédaction, voici notre verdict sur ce qui s’annonce comme une météorite dans le monde de la réalité virtuelle.

  • Nom : Oculus Go
  • Marque : Oculus
  • Catégorie : Casque VR Standalone
  • Connexion : Wi-Fi. Fonctionne sans fil, sans smartphone et sans ordinateur (nécessite un smartphone pour être activé)
  • Compatibilité : Android, iOS
  • Résolution : 538ppi; 2560 x 1440
  • Oculus Go Prix : version 32GB à 219€/ version 64GB à 269€
  • Disponibilité Oculus Go : Disponible
  • Autonomie : deux heures pour du jeux vidéo, deux heures et demie pour de la vidéo 360°
  • Temps de recharge : 3 heures
  • Microphone : inclus
  • Son : Fonctionne sans écouteur. Une prise Jack est intégrée.
  • Dimension : 190mm x 105 x 115mm
  • Poids : 467g
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 821 Mobile VR Platform

La réalité virtuelle sans fil, sans smartphone et sans PC. De belles promesses alléchantes que nous faisait miroiter l‘Oculus Go depuis son annonce. L’Oculus Go et l’HTC Vive Focus sonnent pour beaucoup le glas des casques VR à brancher à un ordinateur très coûteux. Le moment de la VR démocratisée, où chaque foyer a son casque de réalité virtuelle est-il arrivé ? Réponses dans ce test.

Unboxing : l’écrin que la future couronne de la VR mérite ?

oculus go unboxing

Le packaging de l’Oculus Go fait directement penser à ceux des produits d’Apple. Une boite blanche avec le produit mis en avant en grand sur la face principale. On remarque en petit à droite la mention “par Facebook”.

Il suffit alors de soulever le carton pour voir apparaître le casque. Il est simplement posé sur un socle avec la manette et une petite boite noire dans laquelle se trouvent la notice et les accessoires. Il est rare de garder l’emballage des objets qu’on achète, mais ici le carton fait office de présentoir et de socle pour l’Oculus Go.

boite oculus go

Tout comme pour l’Oculus Rift, la manette fonctionne avec une pile fournie par le constructeur. Un choix facilement excusable pour le Rift qui a pour vocation d’être utilisé chez soi. Mais difficilement compréhensible pour l’Oculus Go, qui comme son nom l’indique est prévu pour une utilisation nomade. Oculus nous a expliqué ne pas pouvoir communiquer sur la possible sortie future d’une manette à batterie. Pour ce qui est des conseils d’utilisation on peut rapidement lire un “déconseillé aux enfants de moins de 13 ans“, ainsi que le manuel du constructeur. À noter la présence d’un accessoire en latex à placer à l’intérieur du casque pour les porteurs de lunettes. L’Oculus Go se recharge très simplement via un cordon mini USB fournis par Facebook.

Design et ergonomie de l’Oculus Go : un très beau produit signé Xiaomi

Le casque :

Oui, l’Oculus Go est beau. Avec ses couleurs argentées et grises, on penserait en le voyant pour la première fois qu’il s’agit d’un produit de la célèbre marque à la pomme. Les finitions sont très correctes et le casque n’est pas lourd. À peine 467g. Ce qui est très agréable une fois mis sur la tête. En jeu, on oublie très vite que près d’un demi-kilo pèse sur le sommet de notre crâne. Un détail a toutefois attiré notre attention. Le casque est signé MI pour Xiaomi. En effet, Facebook a signé un partenariat avec la marque chinoise en ce qui concerne la production de ses casques VR standalone.

Les fixations en tissus sont très confortables et se règlent très facilement, même s’il est préférable de demander de l’aide pour resserrer les lanières lors de la première utilisation. Toutefois, sur des cheveux longs, les lanières arrière n’accrochent pas les cheveux. Ce qui a pour effet de faire glisser l’Oculus Go vers l’avant de la tête.

oculus go femme

Contrairement au casque du rift qui fait très vite suer, celui du Go est entièrement en tissu. Ce qui est déjà plus agréable. Et ensuite, il permet de limiter la transpiration. Le casque possède trois boutons situés au-dessus. Un pour l’allumer et l’éteindre. Deux autres pour augmenter ou baisser le volume. S’il est préférable de porter un casque audio en plus de l’Oculus Go, ce n’est pas nécessaire. Le casque est équipé de hauts parleurs.

son ecouteur go

Le son sort depuis deux encoches discrètement placées à l’intérieur. Attention, si vous ne voulez pas vous faire remarquer, l’utilisation de hauts-parleurs est une très mauvaise idée. Tout le monde entendra ce que vous faites. Le son n’est pas du tout isolé à l’intérieur du casque. Heureusement, une prise Jack est intégrée et permet d’y brancher un casque ou des écouteurs.

La manette :

manette oculus go

Entièrement grise, dans les mêmes tons que le casque, elle est très agréable à tenir en main. Elle est composée d’un touchpad très pratique pour faire défiler les menus. Il est important de la prendre en main avant de mettre le casque sur la tête. Une fois immergé dans la VR il vous sera difficile de la retrouver sans vous cogner dans vos meubles.

À l’arrière une gâchette permet de cliquer sur les menus ou de tirer dans les FPS. Les boutons à l’avant permettent de revenir dans le menu principal ou de recalibrer la manette. Oui, “recalibrer la manette” car malheureusement, elle est très différente du Rift. C’est ici que se trouve le point faible du casque. La manette ne permet pas de déplacer librement son bras. Pour vous donner une idée, c’est comme si elle était accrochée à votre corps. Ce qui vous donne l’impression d’avoir de minuscules bras de T-Rex Quel dommage, le casque avait tout pour être parfait. Un choix d’Oculus que nous regrettons amèrement. Mais ne soyons pas trop dur. Les jeux et applications testés sont tout de même très agréables à utiliser avec cet accessoire.

La qualité graphique et l’immersion

Oculus Social Alpha roomselection Oculus Rift

Avec ses écrans 538ppi; 2560 x 1440, le casque est bien plus immersif que son concurrent le Gear VR. La qualité graphique est exceptionnelle. Pour le moment , le catalogue d’application ne tire pas totalement parti des capacités du casque. Testée sur de nombreux jeux comme Catan VR ou Ultrawings, le résultat est bluffant. Toutefois cela ne remplacera jamais un Oculus Rift, un HTC Vive ou même un PSVR d’une qualité bien supérieure. Et c’est normal. Rappelons que c’est un casque VR standalone à 215 euros.

Donc pas de smartphone ou de PC hors de prix à brancher à l’appareil pour qu’il fonctionne. Un produit génial pour tous ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir les casques haut de gamme. Excellent aussi pour une utilisation nomade dans les transports par exemple. La promesse du “sans smartphone ni PC” n’est toutefois pas totalement respectée. En effet, il faut obligatoirement lier son Oculus Go à son application lors de la première utilisation.

À noter que le menu de l’Oculus GO est identique à celui du Samsung Gear VR. En effet, le store des applications est commun entre les deux casques. Très beau, on prend plaisir à allumer son Oculus Go pour se retrouver dans un magnifique espace Zen digne des plus confortables salons japonais. Il y a de tout. Des jeux d’action, des applications sociales pour se retrouver avec ses amis et de magnifiques vidéo à contempler en 360°.

Pour ce qui est de la batterie. Comptez deux heures pour du jeux vidéo, deux heures et demie pour de la vidéo 360°.  Le casque existe en version 32 et 64 Go.

Erratum : dans une version antérieure de l’article, nous avions précisé qu’une version 128 Go du casque existait, ce qui est absolument faux. Le casque existe uniquement en version 32 et 64Go.

Oculus Go : le prolongement de votre Facebook via l’Oculus Room

L’Oculus Room est une application pré-installée sur votre casque. Elle vous permet de vous retrouver avec vos amis dans un espace virtuel pour discuter. Une fois votre avatar choisi vous pouvez vous déplacer dans un salon où vous pouvez jouer à des petits jeux. Des quizs musicaux aux jeux de société, il y en a pour tous les goûts. Comme dans votre vraie maison, vous pouvez changer l’intérieur et mettre de la musique. Connecter les gens entre eux, telle est la mission de Facebook. Apparement la réalité virtuelle semble être le nouveau champ de bataille du réseau social.

Grosse déception en ce qui concerne le live-stream sur Facebook. La qualité est médiocre. Impossible de streamer au dessus de 360p. Peut-être que cela sera corrigé à l’avenir. En tout cas. la fonction est inutilisable en l’état. Pareil pour ce qui est de la capture vidéo. Impossible d’utiliser cette fonctionnalité ailleurs que dans le menu.

La promesse des 1000 applications

“Plus de 1000 applications à sa sortie”. Une promesse qu’Oculus a en partie tenu. En effet L’Oculus Go partage son store avec celui du Gear VR. Ce qui explique la présence de la manette du Gear dans la plupart des jeux. Pour le moment, seule une dizaine d’applications ont réussi à retenir notre attention. L’Oculus Go souffre d’un manque de “bonnes applications” et de “bons jeux”. Même si elle ne sont pas chères, quelques euros en général, les apps ne sont pas extraordinaires, divertissantes tout au plus. Peut être serait-il plus sage d’attendre un peu avant d’acheter ce produit. Le temps que le store s’étoffe de bons programmes.

Toutefois, le casque est génial en ce qui concerne les vidéos 360. Le menu propose un onglet “découverte”. C’est une plateforme qui permet de vous faire découvrir des vidéos 360 et expériences immersives. La diversité du catalogue proposé est ahurissante et se renouvelle sans cesse.

Face à la concurrence :

Oculus n’est pas le seul à avoir fait le pari de la réalité virtuelle accessible et autonome.  HTC Vive Focus, Lenovo Mirage ainsi que le Samsung Gear VR sont d’excellents challengers face à l’Oculus Go. Déjà disponible en Chine depuis décembre 2017. Le Vive Focus ne devait sortir qu’en Chine, mais il semblerait finalement que le constructeur taïwanais ait décidé de le lancer à l’internationale dans un avenir proche.

htc vive focus

L’écran est de type AMOLED 3K, offrant une définition de 2880×1600, avec un taux de rafraîchissement de 75Hz et un champ de vision de 110 degrés. Ce qui est bien supérieur à l’Oculus Go et sa définition d’écran 2560 x 1440. Pour le moment, pas d’annonce officielle concernant le prix des versions européennes. Si on se fit à son prix en Chine, il devrait coûter bien plus cher que son homologue chez Oculus, soit 550 euros.

Avec Mirage, Lenovo compte attaquer le marché des casques VR autonomes d’une façon bien originale. Le casque fonctionne sous Google DayDream, la plateforme d’apps VR de Google et est vendu avec une caméra 180°. La caméra est jumelée à vos comptes YouTube et Google photo. Elle permet de partager vos prises de vue en ligne. Trois modes de caméra sont disponibles : photo, vidéo et diffusion en direct.  En ce qui concerne la diffusion des vidéos, pas besoin de téléphone portable, tout se fait directement en Wi-Fi depuis l’appareil. La caméra n’est pas plus grosse qu’un smartphone et pèse 139 grammes et prendra facilement place dans votre proche. Elle est équipée d’un Snapdragon 626 ainsi que de deux caméras frontales. Bonne nouvelle, elle se recharge en USB Type-C, mauvaise nouvelle elle ne possède que deux heures d’autonomie, ce qui reste tout de même convenable par apport à ses concurrents.  Via cette caméra, Lenovo mise tout sur l’aspect social et familiale de la VR. Le casque devrait être vendu au prix de 400 dollars.

samsung gear vr contrôleur bluetooth

Impossible de ne pas passer à côté de la question que tout le monde se pose, entre l’Oculus GO et le Gear VR, lequel est le meilleur ? Et bien cela dépend de votre smartphone. Si vous possédez un Samsung Galaxy S7 ou de gamme supérieure, nous vous conseillons de prendre un Gear VR, sinon de prendre un Oculus Go. S’il est vrai que la mouture VR de Facebook est plus performante et plus design, elle coûte au minimum 219 euros. Alors que le Gear est souvent en promotion à 50 euros sur de nombreux sites internet. En ce qui concerne les applications, ce sont les mêmes entre les deux casques, puisqu’ils partagent le même store. En résumé, l‘Oculus GO est meilleur, mais si vous êtes déjà équipé d’un smartphone compatible alors le Gear VR, alors choisissez plutôt ce dernier.

Comparatif des casques VR autonomes : performances, prix, lequel choisir ?

L’Oculus Go a préparé la venue du Quest

L’Oculus Go est le premier né des casques autonomes de la filiale de Facebook. L’entreprise pense d’ailleurs que l’avenir des casques de réalité virtuelle est autonome. L’Oculus Rift est donc, sans doute, condamné à rester l’unique casque VR d’Oculus relié à un PC. La firme américaine a, en effet, récemment présenté l’Oculus Quest qui est un mix entre l’autonomie du Go et la puissance du Rift. Présenté lors de la conférence Connect 5 qui s’est déroulée fin septembre dernier, l’Oculus Quest s’annonce comme une petite révolution. Alors que le Go s’oriente davantage vers un public désireux de découvrir le potentiel de la réalité virtuelle, le Quest s’oriente bien davantage vers les gamers et ceux qui veulent de la puissance et de l’interaction.

Le Quest est donc un complément du Go et non pas son remplaçant. Il sera commercialisé au printemps 2019 au prix de 399 dollars soit deux fois plus que le tarif du Go. L’Oculus Quest se différencie notamment par sa puissance de calcul mais aussi et surtout par ses contrôleurs. Le futur casque de réalité virtuelle autonome d’Oculus dispose, en plus, d’un système de tracking de l’environnement intégré (grâce à 4 caméras placées en façade) et qui remplacent un Room Scale. Bien plus pratique et performant qu’un Room Scale, son système de détection permettra aux joueurs de l’utiliser dans n’importe quelle pièce sans avoir à installer de capteurs extérieurs. L’Oculus Quest utilisera, par ailleurs le catalogue de jeux et d’applications du Rift alors que le Go ne doit se contenter que du catalogue du Gear VR.

Verdict :

L’oculus Go est un excellent produit à conseiller à tout ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir une mouture VR plus onéreuse. Pour presque 200 euros, Facebook a réussi le pari de proposer un casque VR standalone accessible à tous. Attention, il est important de dire que la qualité graphique n’a rien à voir avec un Oculus Rift ou un HTC Vive. En aucun cas l’Oculus Go ne remplacera un casque VR haut de gamme. L’Oculus Go risque toutefois de devenir un incontournable de 2018 et de marquer à jamais le pas vers la démocratisation de la VR. À ce prix, aucune excuse pour ne pas s’immerger dans la réalité virtuelle.

Points positifs

  • Un casque qui fonctionne sans PC, ni smartphone, ni cable
  • Un très beau produit
  • Bien plus confortable que la plupart des casques
  • Le prix
  • Parfait pour de la vidéo 360°

Points négatifs

  • le tracking de la manette
  • Le manque d’applications intéressantes

En exclusivité, voici le test de l'Oculus Go, le casque VR autonome mobile sans fil et sans téléphone tant attendu. Enfin une alternative sérieuse au Gear VR. Après une semaine de test sur les différentes têtes de notre rédaction, voici notre verdict sur ce qui s'annonce comme une météorite dans le monde de la réalité virtuelle. Nom : Oculus Go Marque : Oculus Catégorie : Casque VR Standalone Connexion : Wi-Fi. Fonctionne sans fil, sans smartphone et sans ordinateur (nécessite un smartphone pour être activé) Compatibilité : Android, iOS Résolution : 538ppi; 2560 x 1440 Oculus Go Prix : version 32GB à…

Design : Oculus à conçu un casque au design fin et épuré., il est très agréable à utiliser.

Installation : Instantanée. Sans fil, sans PC et sans smartphone. la promesse. Le casque standalone à la portée de tous est enfin disponible. Impossible de passer à coter pour ce prix. Rappelons qu'il ne remplace en rien un Oculus Rift ou un HTC Vive qui jouent dans une cour bien supérieure

Graphismes et performance :Bien meilleur que le Gear VR, l'Oculus Go réussi son pari de casque VR standalone à bas prix et performant.

Jouabilité et utilisation : Le store de l'Oculus Go est le même que celui du Gear VR. Seule une poignée d'applications sur les 1000 promises ont réussi à retenir notre attention. Peut être est-il plus sage d'attendre un peu avant d'acheter ce produit. Pour le moment c'est un excellent casque pour visionner des vidéo 360° mais un peu vide pour les applications

Rapport qualité/prix : Impossible de rivaliser à ce prix. Pour presque 200 euros voici la porte d'entrée à la VR. Il y a un avant et un après Oculus Go.

Note Finale

Design - 9
Installation - 9
Graphisme et performance - 6
Jouabilité et utilisation - 4
Rapport qualité prix - 8

7.2

Design : Oculus à conçu un casque au design fin et épuré., il est très agréable à utiliser.

Installation : Instantanée. Sans fil, sans PC et sans smartphone. la promesse. Le casque standalone à la portée de tous est enfin disponible. Impossible de passer à coter pour ce prix. Rappelons qu'il ne remplace en rien un Oculus Rift ou un HTC Vive qui jouent dans une cour bien supérieure

Graphismes et performance :Bien meilleur que le Gear VR, l'Oculus Go réussi son pari de casque VR standalone à bas prix et performant.

Jouabilité et utilisation : Le store de l'Oculus Go est le même que celui du Gear VR. Seule une poignée d'applications sur les 1000 promises ont réussi à retenir notre attention. Peut être est-il plus sage d'attendre un peu avant d'acheter ce produit. Pour le moment c'est un excellent casque pour visionner des vidéo 360° mais un peu vide pour les applications

Rapport qualité/prix : Impossible de rivaliser à ce prix. Pour presque 200 euros voici la porte d'entrée à la VR. Il y a un avant et un après Oculus Go.

Votre avis: 3.65 ( 11 votes)