in ,

Quest Pro : quelle est l’autonomie du nouveau casque VR de Meta ?

Quest Pro autonomie

Selon Meta, l’autonomie de la batterie de son nouveau casque VR autonome, Quest Pro, serait comprise entre 1 et 2 heures. Et pourtant, il s’équiperait d’une batterie plus grande par rapport à celle du Quest 2. Il existerait néanmoins un moyen d’allonger l’autonomie de l’appareil VR.

La firme de Mark Zuckerberg a officiellement annoncé le Meta Quest Pro il y a quelques jours. Le nouveau casque VR présente des spécifications techniques supérieures à celles du Quest 2. Il embarque, entre autres, la puce Qualcomm Snapdragon XR2+, accompagnée d’une mémoire vive de 12 Go. Il s’équipe aussi de panneaux mini-LED avec des lentilles Pancake et de haut-parleurs avec des basses plus profondes.

Le matériel VR propose d’ailleurs un système de suivi des yeux et du visage, et bien plus encore. Le hic, c’est que l’autonomie de sa batterie est donc limitée à seulement 1 à 2 heures. Et pourtant, celle du Meta Quest 2 est comprise entre 2 à 3 heures. Il est vrai qu’il est possible de l’étendre en utilisant une batterie USB-C supplémentaire. Cependant, cela nuirait à l’usage de l’appareil en tant que casque VR autonome.

Quest Pro autonomie

John Carmack : désactiver les nouvelles fonctionnalités du Quest Pro pour bénéficier d’une bonne autonomie

Selon le directeur technique de Meta, John Carmack, l’autonomie de 1 à 2 heures du Quest Pro s’appliquerait uniquement lorsqu’on utilise ses nouvelles fonctionnalités. Étant donné qu’il a une plus grande batterie, il serait alors possible de l’allonger en désactivant ces dernières. Ces fameuses fonctionnalités sont bien sûr le suivi des yeux et du visage, et le passthrough couleur pour la réalité mixte.

Pour des raisons de confidentialité, on peut très bien désactiver le suivi des yeux et du visage. Si on n’utilise pas des applications de réalité mixte, on peut également laisser de côté le passthrough couleur. Dans ce cas, on se servira de l’environnement virtuel au lieu du passthrough pour son aire de jeu.

Bien qu’on puisse désactiver ces fonctionnalités, elles font tout de même partie des éléments qui font démarquer le Quest Pro. Sans elles, l’appareil VR ne serait qu’un Meta Quest 2 plus mince avec un meilleur affichage. Bien évidemment, tout cela pourrait décevoir les consommateurs qui prévoient de débourser 1 500 dollars pour acheter le dernier casque VR de Meta. Reste donc à savoir si la société trouvera une solution pour y remédier.

Un commentaire

Répondre
  1. Un article très intéressant, hâte de voir ce que ça va donner à la sortie. 🙂
    Ça me fait réellement plaisir que le site ne se focalise plus sur les cryptomonnaies et les nft.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.