in ,

Tout sur le matériel requis pour se lancer dans le métavers

matériels métavers, metaverse

Le métavers désigne un univers numérique combinant la réalité virtuelle et physique. Ses utilisateurs peuvent interagir, acheter des terrains, et jouer sur les plateformes en ligne. Pour se lancer dans le métavers, il faut le matériel adapté.

Il faut dire que les technologies métavers ne manquent pas. Meta a annoncé qu’il dépenserait 10 milliards de dollars au cours de cette année pour développer des technologies liées au métavers. Apple lancerait également un casque de réalité augmentée our de réalité mixte. Et Snapchat rêvait de le faire dans l’espace de la réalité augmentée depuis un moment, bien que ses dernières lunettes AR ne soient pas encore disponibles pour les consommateurs.

Pour les humains ordinaires, il est tout à fait possible d’expérimenter le métavers. Voici tout le matériel dont vous ou votre entreprise aurez besoin pour vous lancer dans le métavers. Ces outils vont du plus basique au plus avancé.

Un ordinateur

L’ordinateur est un matériel qui vous permettra de rejoindre le métavers. « Le métavers est principalement une expérience PC/Mac, basée sur un navigateur ou sur un ordinateur de bureau. Et les utilisateurs peuvent y vivre de nouveaux types d’expériences immersives », a déclaré Sébastien Borget, COO et co-fondateur de The Sandbox, une plateforme métavers populaire. Par ailleurs, Decentraland est basé sur le Web plutôt que sur une application de bureau. Il est accessible via PC et Macbook.

Pour ceux qui possèdent un PC, un bon GPU est requis. Vous devrez également configurer un portefeuille crypto avec les portefeuilles MetaMask ou Venly, officiellement pris en charge par des plateformes telles que The Sandbox et Decentraland.

Un smartphone

Vous pouvez vous aventurer dans le métavers avec seulement votre appareil iOS ou Android. Des plateformes comme Roblox sont accessibles après avoir téléchargé son application gratuitement. D’autres comme Axie Infinity sont accessibles via Android.

matériel métavers

Pour un débutant au métavers, Roblox s’avère être la meilleure introduction. En effet, celui-ci est disponible sur une grande variété d’appareils. Cela inclut Xbox, mobiles, tablettes, ordinateurs de bureau et casques VR. Cela signifie qu’en utilisant simplement votre téléphone, vous pouvez interagir avec des amis utilisant un équipement différent. Et contrairement à certaines autres plates-formes métavers, vous n’avez pas besoin d’acheter une crypto-monnaie pour commencer.

Une console de jeux

Avec une Xbox, vous avez peut-être déjà tout ce dont vous avez besoin pour explorer une grande partie du métavers. Des plateformes comme Roblox sont disponibles pour les utilisateurs Xbox. Microsoft, propriétaire de Xbox, a clairement manifesté son intérêt pour le métavers. Il offre aux utilisateurs des expériences exclusives dans le monde numérique à travers leurs consoles.

Il n’y a pas une grande différence entre l’utilisation d’une console de jeu ou d’un PC. En fait, les plateformes offriront les mêmes jeux et services sur les deux. Mais si vous êtes déjà habitué aux commandes d’une console de jeu comme la Xbox, vous préférerez peut-être vous en tenir à celles-ci pour déplacer dans votre avatar métavers.

Un casque de réalité virtuelle (VR)

Les entreprises ont proposé des casques VR avant le battage médiatique du métavers. Mais certaines ont commencé à investir massivement dans le concept d’un monde numérique immersif et interactif.

Meta a lancé sa première incursion publique dans le métavers via une application conçue pour son casque Oculus Quest 2. Il l’a baptisé Horizon Worlds. Il est important de noter, cependant, que le projet est en développement depuis des années.

matériel métavers

Pour les joueurs, le casque Playstation VR de Sony est également disponible à l’achat avec des packs de jeux. Le casque Valve Index est également une option pour les joueurs. Alors que Microsoft développe sa technologie VR depuis 2016 avec son casque Hololens, elle est actuellement destinée aux développeurs et aux entreprises.

Des rapports indiquent aussi que des entreprises continuent de développer des casques VR plus avancés, notamment Meta avec un nouveau casque de réalité virtuelle et augmentée haut de gamme appelé Project Cambria, et une Playstation VR 2.

Du matériel de réalité augmentée pour rejoindre le métavers

La réalité augmentée est légèrement différente de la réalité virtuelle en ce que l’environnement physique de l’utilisateur est intégré à son expérience numérique. Pour cette raison, les lunettes AR sont généralement moins encombrantes mais plus chères que les casques VR.

À l’heure actuelle, alors que les casques VR et AR « sont certainement attrayants », un ordinateur comme un PC « a l’avantage d’être encore répandu et de permettre aux utilisateurs toutes sortes d’interactions« , a déclaré Borget. Selon Unity, une société de logiciels 3D qui prévoit d’entrer dans le métavers, c’est à l’utilisateur de choisir quel outil lui donnera l’expérience qu’il recherche.

lunette réalité augmentée

« Avant de définir les points d’accès, c’est au créateur de définir quelle est sa version du métavers », a déclaré un porte-parole d’Unity. « Un créateur pourrait croire que son métavers est entièrement virtuel (VR) et que vous avez donc besoin d’un casque comme un Meta Quest (ex-Oculus) pour y accéder. Un autre pourrait croire que c’est un mélange de physique et de numérique, et que vous pouvez donc le faire sur un appareil mobile » a-t-il ajouté.

Du matériel grand public

Chaque année, le matériel grand public bénéficie de capteurs de meilleure qualité et plus performants, d’éléments haptiques plus sophistiqués, de caméras plus nettes, etc. Toutes ces avancées améliorent et prolongent l’immersion de l’utilisateur, même si le logiciel offre l’expérience réelle.

Les applications d’avatar

Les applications d’avatar en direct telles que Bitmoji, Animoji et Snapchat AR dépendent de processeurs/GPU performants, ainsi que de logiciels sophistiqués. Mais elles nécessitent également un puissant matériel de caméra et de capteur de suivi du visage qui ne cesse de s’améliorer. Les nouveaux modèles d’iPhone suivent désormais 30 000 points sur votre visage via des capteurs infrarouges.

La capture d’objets d’Apple, quant à elle, permet aux utilisateurs de créer des objets virtuels haute-fidélité à l’aide de photos de leur iPhone standard en quelques minutes. Ces objets peuvent ensuite être transplantés dans d’autres environnements virtuels, réduisant ainsi le coût et augmentant la fidélité des biens synthétiques.

iPhone 11

De nombreux nouveaux smartphones, dont l’iPhone 11 et l’iPhone 12, sont dotés de nouvelles puces. Ces dernières émettent 500 000 000 d’impulsions RADAR par seconde et de récepteurs qui traitent les informations de retour. Cela permet aux smartphones de créer des cartes RADAR étendues de tout, de votre maison à votre bureau et de la rue dans laquelle vous marchez.

Les casques XR

Les casques XR sont un autre exemple de progrès et de besoins exceptionnels en matière de matériel. Le premier Oculus grand public avait une résolution de 1080×1200 par œil, tandis que l’Oculus Quest 2, sorti quatre ans plus tard, avait 1832×1920 par œil. Palmer Luckey, l’un des fondateurs d’Oculus, estime que plus du double de cette résolution est nécessaire pour que la réalité virtuelle surmonte la pixellisation et devienne un appareil grand public.

casque XR

L’Oculus Rift a également culminé à un taux de rafraîchissement de 72 Hz. Lédition la plus récente atteint 90 Hz et jusqu’à 120 Hz lorsqu’il est connecté à un PC de jeu via Oculus Link. Beaucoup pensent que 120 Hz est le seuil minimum pour éviter la désorientation et les nausées chez certains utilisateurs.

Alors que les humains peuvent voir en moyenne 210°, l’écran HoloLens 2 de Microsoft ne couvre que 52° (au lieu de 34°). Les prochains verres de Snap ne font que 26,3°. Pour décoller, nous avons probablement besoin d’une couverture beaucoup plus large. Et ce sont principalement des défis matériels, pas logiciels. De plus, nous devons réaliser ces avancées tout en améliorant la qualité des autres matériels à l’intérieur d’un appareil portable.

Du matériel non grand public

Leica vend maintenant des caméras photogrammétriques de 20 000 $, avec 360 000 « points de réglage de balayage laser par seconde ». Elles sont conçues pour capturer des centres commerciaux, des bâtiments et des maisons entières.

Elles fournissent plus de clarté et de détails que l’on ne verrait jamais en personne. Quixel d’Epic Games, quant à lui, utilise des caméras propriétaires. Cette solution génère des « MegaScans » environnementaux composés de dizaines de milliards de triangles au pixel près.

Ces appareils permettent aux entreprises de produire plus facilement et à moindre coût des « mondes miroirs » ou des « jumeaux numériques » d’espaces physiques de haute qualité, et d’utiliser des scans du monde réel pour produire des mondes fantastiques de meilleure qualité et moins coûteux.

matériel métavers

Il y a quinze ans, la capacité de Google à capturer des images 2D à 360° nous a stupéfaite. Aujourd’hui, des dizaines d’entreprises peuvent acheter des caméras et des scanners LIDAR pour créer des reproductions photogrammétriques 3D entièrement immersives de n’importe quoi sur terre. Ces caméras deviennent particulièrement intéressantes lorsqu’elles vont au-delà de la capture et de la virtualisation d’images statiques, et dans le rendu et la mise à jour en temps réel du monde réel.

Lorsque vous allez à Disneyland, vous pourrez peut-être voir des représentations virtuelles de vos amis à la maison. Vous pourrez collaborer avec eux pour vaincre Ultron ou collecter les Infinity Stones. Ces expériences nécessitent bien plus que du matériel, mais elles sont limitées, activées et réalisées grâce à lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.