in

Metamask : qu’est-ce que c’est et comment l’utiliser ?

metamask

Metamask fait partie des logiciels indispensables pour acheter de Ethereum (ETH). Ce portefeuille a enregistré une progression phénoménale en 2021.

En fait, cette plateforme affirme avoir 21 millions de membres actifs par mois à ce jour. Qu’il s’agisse d’explorer la finance décentralisée, de collecter des NFT ou de jouer à un jeu play2earn, ce logiciel constitue un incontournable au quotidien. Cet article permet d’acquérir les connaissances essentielles pour maîtriser ce portefeuille.

MetaMask : qu’est-ce que c’est ?

En juillet 2016, deux développeurs issus de la société Consensys, Dan Finlay et Aaron Davis, ont lancé Metamask. Il s’agit d’une extension de navigateur populaire et établie qui fonctionne comme un portefeuille de cryptomonnaies. Il se connecte à la blockchain Ethereum.

De fait, MetaMask permet aux utilisateurs d’interagir avec l’écosystème Ethereum qui héberge un vaste univers d’applications décentralisées (Dapps). Ce processus ne nécessite pas de télécharger l’ensemble de la blockchain sur leur appareil. Cette solution fait partie également des meilleurs portefeuilles Ethereum. En fait, elle facilite l’accès aux échanges décentralisés (DEX), aux plateformes de jeux, aux sites de jeux et à de nombreuses autres applications.

Par ailleurs, ce portefeuille est compatible avec les navigateurs les plus utilisés, tels que Chrome, Firefox, Brave et Edge. En plus de stocker la monnaie native d’Ethereum, ETH, MetaMask contient également des jetons basés sur les normes ERC-20 et ERC-721 du protocole. Le guide suivant se penche sur les caractéristiques de MetaMask, comment installer et utiliser MetaMask.

MetaMask : comment l’installer ?

Même pour ouvrir un compte sur les plateformes métavers, il faut configurer le portefeuille de crypto-monnaies dans lequel se trouvent toutes les devises numériques. MetaMask fait partie de ces wallet populaires. Il suffit de télécharger l’application sur le téléphone ou une extension du navigateur Google Chrome pour le configurer. 

Pour ce faire, il faut accéder sur la page web officielle de MetaMask.  À noter qu’en passant par le site officiel, le système peut directement déterminer le type d’extension adapté à son navigateur. Il suffit ensuite de sélectionner « Installer Metamask ».

L’utilisateur accède alors au Chrome web store, qui le propose à l’installation de l’extension. De fait, il faut cliquer sur « Ajouter à Chrome » dans le coin supérieur droit de l’écran. Une fois la validation effectuée, le processus d’installation est terminé.

MetaMask : procédure à suivre pour créer un compte 

Une fois l’installation terminée, MetaMask devrait s’ouvrir dans une nouvelle fenêtre du navigateur. Dans le cas contraire, il faut cliquer sur l’icône MetaMask sur le côté droit de l’écran pour lancer la procédure. Le système demande ensuite de créer ou d’importer un portefeuille. 

Pour créer un portefeuille, il faut sélectionner le bouton dédié. Par la suite, MetaMask demande des informations sur le client afin d’améliorer l’application. Cette démarche est toutefois facultative. Pour l’accepter, il suffit de cliquer sur J’accepte ou de refuser en cliquant sur Non merci.

Ensuite, il faut définir et protéger le portefeuille avec un mot de passe. De plus, il faut noter que MetaMask stocke les codes secrets localement dans le navigateur. Cependant, le mot de passe permet de les crypter afin d’empêcher une autre personne d’utiliser les fonds dans ce navigateur. Pour continuer, il faut accepter les conditions d’utilisation.

Phrase secrète de récupération

En fait, MetaMask va demander de sauvegarder une phrase de restauration comportant 12 mots. Celle-ci permet de récupérer les fonds dans le cas où le dispositif est cassé, perdu ou volé. Il suffit de restaurer le portefeuille en réinstallant MetaMask et en utilisant cette phrase. Il faut veiller à ce que cette phrase soit gardée en sécurité. Le meilleur moyen de le faire consiste à l’écrire sur un morceau de papier.

MetaMask peut ensuite demander de valider cette phrase pour s’assurer de son enregistrement. Le compte est désormais créé et peut être utilisé.

Metamask : ses caractéristiques 

Recevoir des jetons sur la plateforme

Après avoir créé un compte, l’utilisateur est redirigé vers la page d’accueil de MetaMask. Dans le cas contraire, il faut aller dans le menu de droite et cliquer sur « Expand View ».

Pour recevoir les fonds, il suffit de cliquer sur « Depot ». En fait, MetaMask permet de déposer des fonds envoyant des éthers depuis un autre compte. Pour ce faire, il faut utiliser l’adresse publique du compte ou la transmettre à un contact. Cette plateforme permet également d’acheter des éthers auprès d’un fournisseur. Pour ce faire, il suffit de cliquer sur « Acheter ». Pour finir, il est également possible de s’en procurer avec d’autres cryptomonnaies via les plateformes d’échange.

Utiliser MetaMask pour envoyer des Ethers

Avec un solde positif, il est possible de transférer des Tokens ou des Éthers à un autre portefeuille. Pour commencer, il faut appuyer sur « Envoyer » et saisir l’adresse du destinataire dans le formulaire correspondant. Cette adresse doit être vérifiée pour s’assurer qu’elle correspond bien à celle qui a été copiée. D’autre part, un message prévient les utilisateurs si par hasard ils indiquent une adresse d’un autre réseau.

Ensuite, il faut sélectionner l’actif à envoyer et préciser son montant, ainsi que le niveau des commissions en fonction de la vitesse de paiement. À noter que ces frais peuvent être personnalisés en allant dans les options avancées. Les deux flèches à droite permettent de passer en Fiat, tandis que le bouton « Max » offre la possibilité de transférer la totalité du solde.

Il ne reste plus qu’à appuyer sur « Suivant » pour afficher un résumé de la transaction. En fait, la transaction apparaît sur la page d’accueil de l’extension dans la section « Activité ».

Connecter un hardware wallet 

MetaMask peut être connecté à un portefeuille matériel. Cela signifie que l’utilisateur a la possibilité de consulter son solde, de conclure des transactions ou d’interagir avec des projets individuels sans devoir révéler les codes confidentiels de son hardware wallet.

Afin de connecter le portefeuille matériel à Metamask, il suffit de cliquer sur le symbole circulaire en haut de la fenêtre de l’extension. Ensuite, il faut choisir ‘Connecter le Wallet matériel’. 

Importer des jetons non répertoriés

Les tokens les moins connus doivent être ajoutés manuellement en choisissant l’option « Jeton personnalisé ». 

Une fois cette option sélectionnée, un formulaire va apparaître. Il s’agit d’un explorateur de la blockchain Ethereum dans lequel figurent les informations indispensables pour remplir les différentes rubriques. 

Il faut aller sur etherscan.io afin de saisir le nom du token concerné dans la barre de recherche. Ensuite, il suffit de sélectionner ce jeton depuis la liste pour avoir accès à la page dédiée. Dans le premier champ, il faut copier et coller l’adresse du contrat. En principe, les autres cases sont automatiquement remplies.

Il ne faut pas oublier pour autant de cliquer sur « Ajouter un token personnalisé » suivi de « Importer un token » pour confirmer l’ajout du token. 

Dissimuler un jeton dans Metamask

Parfois, un jeton perd de son intérêt quand son propriétaire trouve un jeton plus récent avec un rendement potentiel de x100. Mais même en le vendant, son symbole reste à l’écran.

Pour le masquer, il suffit de cliquer dessus, puis de cliquer sur les trois points pour ouvrir le menu et choisir l’option « Masquer ». En cas de besoin, il peut être réaffiché.

Dans le menu « Général » des paramètres, la fonction « Masquer les jetons sans solde » peut également être activée.

Metamask : comment réduire les frais de transaction ?

Les gas fee représentent les frais payés pour permettre aux mineurs de valider les opérations. Ces derniers varient constamment. MetaMask met à jour leur montant en temps réel. Étant donné que ces frais représentent un montant important sur Ethereum, découvrez comment économiser un peu de GWEI.

Réduire les frais maximums

Quand le trafic sur le réseau est faible, il faut essayer de baisser les tarifs maximums, c’est-à-dire les réglages « Max fee ». Cela implique cependant un temps de traitement plus long de la transaction.

Modifier les priorités

Pour cela, il faut activer les contrôles de gaz dans les options avancées. Pour ajuster dans une certaine mesure les frais, il suffit de cliquer sur « Modifier », et ensuite sur « Afficher les recommandations » pour faire apparaître les degrés de priorité. En fait, Metamask offre par défaut un niveau moyen. Il suffit de sélectionner le niveau Bas pour réduire les tarifs prioritaires.

Reporter la transaction

Dans le cas où le transfert de fonds ne semble pas urgent, il vaut mieux attendre jusqu’à ce que la blockchain ne soit pas trop saturée. En fonction des circonstances du marché, certains moments paraissent plus favorables.

Metamask : comment sécuriser cet espace ? 

La meilleure façon de se protéger des attaques de phishing de MetaMark consiste à désactiver l’extension par défaut dans le navigateur. Ainsi, elle ne s’active qu’en cas de besoin. Il ne faut pas non plus oublier de fermer tous les onglets et de n’en ouvrir qu’un seul pendant toute la durée de la transaction.

En outre, il faut verrouiller l’appareil pour empêcher qu’un tiers puisse accéder aux sessions et par conséquent à portefeuille.

Il faut également se déconnecter de Metamask dès la fin de chaque session. Par ailleurs, la déconnexion automatique peut être programmée dans les réglages avancés. En outre, il faut veiller à ne pas se connecter à Metamask via un appareil public. De plus, il faut savoir que le support de la plateforme ne demande JAMAIS les phrases de sauvegarde. De fait, si un message spontané propose de l’aide, il faut le considérer comme une arnaque.

Avertissement : Comme tout investissement, les cryptomonnaies comportent des risques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.