in

NFT : tout savoir sur les jetons non fongibles

NFT AR

Cette année, les actifs alimentés par la Blockchain sont plus que jamais populaires. Et au sein de la communauté créative mondiale, les NFT AR suscitent un véritable intérêt.

Les NFT favorisent des relations saines entre vendeurs et acheteurs. En outre, ils promettent de responsabiliser les créateurs d’art. Un grand nombre de créateurs recourent à la technologie AR pour faire en sorte que leurs NFT soient encore plus spectaculaires. Mais qu’est-ce qu’un NFT ? Quel est son intérêt ? Comment la réalité augmentée aide-t-elle les créateurs d’art numérique à bénéficier de cette puissante combinaison ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les NFT et les NFT en réalité augmentée.

NFT : c’est quoi ?

Ces derniers temps, les NFT ont fait l’objet de multiples controverses, notamment dans le secteur artistique. Mais c’est quoi un NFT précisément ? Un NFT signifie non-fongible token (jeton non fongible). Un jeton non fongible fait référence à un objet unique qui ne peut être échangé. À titre d’exemple, l’argent fait partie des objets fongibles, il est possible de les échanger en cryptomonnaies. En revanche, les œuvres d’art ne sont pas fongibles, car elles sont toutes uniques.

Ainsi, les NFT représentent des actifs numériques uniques. À vrai dire, ils sont aussi uniques que les objets du monde réel qu’ils représentent. La technologie Blockchain vérifie la propriété NFT. Leur montant est strictement limité pour garantir que l’objet de collection numérique est unique et ainsi augmenter la demande et le prix.

Les NFT ne sont pas comme la plupart des crypto-tokens. En effet, il n’est pas possible de les échanger contre le même token. Cette propriété leur rend fongibles.

NFT AR

Non fongible est un terme économique utilisé pour décrire des choses comme vos meubles, certains fichiers ou votre ordinateur. Ces articles ne sont pas interchangeables avec d’autres articles, car ils sont uniques. Chaque jeton est essentiellement un code dans la Blockchain. Il est lié à un actif numérique particulier et alimenté par un contrat intelligent. Les NFT AR devront donc également se baser sur ce paramètre.

Qu’est-ce qui rend un NFT aussi spécial ?

Chaque token a son propriétaire. La propriété d’un jeton est transparente et facilement vérifiable. En général, les NFT représentent un large éventail de pièces numériques. Cela va des noms de domaine aux GIF en passant par les skins numériques pour votre personnage de jeu préféré.

Ces dernières années, nous avons assisté à la montée en puissance des créateurs de contenu et des artistes numériques. Ceux-ci se sont tournés vers les NFT pour commercialiser leur art d’une toute nouvelle manière. D’après le rapport de WSJ, le marché du NFT a explosé en 2020. Il est passé de 41 millions à environ 338 millions de dollars américains.

NFT AR

De nouvelles opportunités poussent les créateurs numériques de tous les secteurs à entrer dans l’espace NFT. Les artistes expérimentent des formats (comme les NFT AR) et explorent ce qui peut être commercialisé en tant qu’actif numérique.

Quels sont les avantages des NFT ?

Les NFT présentent de multiples intérêts. Ils constituent un revenu indépendant potentiel pour les créateurs. En effet, ceux-ci peuvent percevoir des redevances à chaque vente et revente et bénéficier du marché volatil de la cryptographie.

En outre, ces jetons permettent aux créateurs de définir la rareté, rendant les actifs numériques plus précieux. Les créateurs décident de la quantité, allant des œuvres d’art rares à plusieurs répliques de la même création. Par ailleurs, les créateurs ont la possibilité de prouver la provenance et la paternité de la pièce numérique, la revendre sans revendeur et percevoir des redevances de revente.

NFT AR

Pour les investisseurs, les NFT apportent la certitude que l’œuvre d’art numérique qu’ils possèdent est authentique et que la propriété peut être facilement prouvée. Les propriétaires de NFT sont en mesure de revendre librement les actifs qu’ils possèdent via les marchés NFT, gagnant potentiellement des redevances sur la revente.

Naissance de la première version du projet NFT

C’est en 2015 qu’est né le premier NFT lors de la mise en place du projet pilote Etheria. Le but de ce dernier était de commercialiser les parcelles de terrain dans un monde virtuel auprès des internautes. Chaque parcelle a été représentée par un jeton unique reposant sur la plateforme technologique de la blockchain Ethereum. Les différentes données, les opérations et les transferts de biens ont été conservés par ce réseau.

Raison de la création des NFT

Les jetons numériques ont été conçus pour certifier la propriété de biens immobiliers virtuels, de tableaux numériques ou encore de documents. Étant donné que toutes ces informations sont sauvegardées dans la blockchain, il devient possible de déterminer le propriétaire des NFT à tout moment. Même si le protocole proposé n’est pas régulé et ne prévient pas la reproduction, il faut des preuves pour attester la possession de la copie originale.

Le principe de fonctionnement

La pièce digitale est tokenisée par son concepteur. Le fait d’être en possession du NFT prouve qu’il est bien propriétaire du format original. Il peut ensuite le vendre lorsque sa valeur augmente.

En cas de vente, il transfère alors le NFT à son nouveau possesseur. Les transactions effectuées sont enregistrées dans la base de la blockchain. Le nouveau détenteur peut à son tour vendre la pièce et le processus recommence.

Au fil du temps, le cours des jetons non fongibles peut grimper ou chuter suivant l’intérêt que portent les internautes envers l’objet. En outre, il varie selon la collection à laquelle appartient le NFT. Cette pratique est très similaire à celle du marché des œuvres d’art, dans lequel la mise peut rapporter énormément en raison des produits et de leur actualité.

À noter qu’une NFT fait référence à : 

  • un tableau numérique ;
  • un mème ;
  • une photo ; 
  • une pièce de collection ;
  •  une composante d’un jeu vidéo ;
  • un billet d’entrée pour un événement, 
  • un film ;
  • un label ;

Un NFT permet à un artiste de vendre une œuvre numérique de la même façon que pour un objet physique. En ce qui concerne l’acheteur, le NFT lui offre la possibilité de soutenir les artistes, de recueillir des pièces artistiques numériques et de les spéculer.

Les modalités de création d’un NFT

Pour convertir un fichier digital en un jeton unique, le propriétaire doit procéder à une manipulation dite de minage. La frappe consiste à reproduire sur un serveur un dossier numérique, et ensuite à créer un token crypté. Ce dernier contient une référence correspondant au dossier en question sur une blockchain. De plus, le propriétaire de la pièce originale peut intégrer toutes sortes d’informations aux metadata de la pièce numérique. Celles-ci incluent par exemple la dénomination du NFT. 

Le recours à une blockchain

Les NFT reposent sur la blockchain. Cette technologie est une plateforme décentralisée et protégée qui enregistre toutes les transactions. Hormis les diverses cryptomonnaies, il existe des blockchains capables d’émettre des NFT. En particulier Solana, Ethereum ou Binance.

Cette méthode permet de savoir à qui appartient chaque NFT. Par ailleurs, toute création de jeton est payante. Il faut verser des commissions spécifiques à la blockchain qui a été utilisée. Ce frais peut aller de quelques centimes à une centaine d’euros.

La vente d’un NFT

Les NFT sont vendus sur des plateformes spécialisées en particulier OpenSea, Rarible et SuperRare. Ces espaces offrent la possibilité de fabriquer un NFT simplement en partant de tout fichier digital. Celui-ci se vend comme une véritable œuvre d’art. Son prix peut être déterminé par le vendeur ou être mis aux enchères. Il faut savoir que chaque fois qu’un NFT se revend, l’artiste touche une commission.

Pourquoi acheter un NFT ?

Plus les internautes se penchent sur le monde fascinant des jetons non fongibles, plus ils tentent de découvrir l’intérêt de les acheter. Il existe deux raisons principales d’investir dans ce domaine.

La rareté

La rareté est un facteur clé qui suscite l’enthousiasme pour un objet. Comme indiqué précédemment, un NFT a une seule propriétaire. Ainsi, les acquéreurs potentiels vont porter leur attention sur un objet particulier pour l’acheter. Et ce, pour éviter que des tiers en deviennent propriétaires uniques.

Pour mieux comprendre ce phénomène, il faut prendre l’exemple d’un site annonçant que les baskets à la mode ne comptent plus qu’une seule paire. En général, cette situation provoque une certaine excitation qui donne envie de faire l’achat, même si celui-ci n’est pas très bien pensé.

Le goût de la collection

De la même manière que les cartes de baseball sont échangées à la récréation, les NFT constituent des cartes à collectionner pour les plus fortunés. En effet, ces dernières ne possèdent pas de valeur réelle autre que celle qui leur est attribuée par le marché. De fait, leur échange ou leur possession représente un pari très risqué, car leur prix fluctue. En conséquence, les NFT se comparent facilement au secteur artistique.

Toutefois, à la différence de ce dernier, les jetons offrent une plus grande liberté aux artistes. Ceux-ci ne dépendent pas des galeries d’art ou des enchères pour commercialiser leur travail. Par ailleurs, ils peuvent vendre directement aux acheteurs sans intermédiaire. Cela leur permet de conserver une part plus importante des bénéfices.

NFT : la clé pour Activer Le Métaverse ?

Les métavers sont connus comme des mondes numériques en 3D. Ils fournissent aux utilisateurs et aux entreprises des offres ultimes pour le portage d’actifs et de services du monde réel.

Les métavers offrent une économie ouverte et équitable soutenue par la blockchain. Quant aux NFT, ils sont des pools pour le métavers et facilitent l’identification, la communauté et les expériences sociales dans le métavers.

Dans certains cas, jouer pour gagner l’économie du jeu sera occupé et responsabilisera les joueurs du jeu blockchain via les NFTs. Dans le cas d’une startup, les utilisateurs peuvent assembler des NFTs dans le jeu via des collections pour permettre des métaverses de jeu.

Une économie ouverte et équitable

Actuellement, les utilisateurs peuvent transférer des biens du monde réel dans un environnement virtuel décentralisé appelé métavers. Une méthode pour attirer davantage d’actifs du monde réel dans le métavers consiste à utiliser des modèles de jeu innovants reposant sur la blockchain.

Le modèle de jeu « play-to-earn » est l’une de ces approches. Il permet non seulement d’impliquer les joueurs de jeux blockchain, mais aussi de les responsabiliser. En tirant parti des NFT, les joueurs peuvent participer aux économies financières du jeu dans le métavers. Ces derniers ont la possibilité d’obtenir des récompenses pour la valeur qu’ils ajoutent.

À la base, ils gagnent tout en jouant. Les jeux Play-to-Earn paraissent également équitables dans le métavers. En fait, les joueurs acquièrent la propriété complète de leurs actifs au lieu d’être contrôlés par une seule entité de jeu comme dans la plupart des jeux traditionnels.

Les métavers fournissent une économie ouverte et équitable soutenue par les propriétés inhérentes d’immuabilité et de transparence de la blockchain.

Une extension de l’identité et des expériences sociales

Les NFT joueront également un rôle essentiel dans l’identité, la communauté et les expériences sociales dans les métavers. La détention de certains actifs NFT peut indiquer le soutien d’un utilisateur à un projet ou transmettre des perspectives sur le monde virtuel et réel. Cela permet aux utilisateurs partageant les mêmes idées. Ensuite, ils se regroupent pour créer du contenu ensemble.

Les avatars NFT sont un exemple de cette approche. Ils représentent le moi réel ou imaginaire d’un joueur. Ce dernier peut utiliser les avatars NFT comme jetons d’accès pour entrer et se déplacer d’un endroit à l’autre dans le métavers. Dans ce cas, les profits NFT sont des extensions des identités réelles. Les joueurs ont alors la pleine propriété et la liberté de maintenir et de construire leurs identités virtuelles dans le métavers.

Le fait de posséder des avatars NFT permet d’accéder virtuellement à une myriade d’expériences exclusives dans le métavers et le monde physique. Cela renforce d’ailleurs les expériences communautaires et sociales. Les avatars NFT contribuent déjà à façonner les expériences et les environnements du métavers par la création de contenu et le lancement de nouvelles entreprises.

NFT AR : De quoi s’agit-il réellement ?

La NFT et la réalité augmentée constituent deux technologies qui fonctionnent ensemble. Avec la réalité augmentée, les créateurs peuvent donner plus de profondeur et de contexte à toute œuvre d’art numérique. Quant à l’utilisateur, il peut visualiser le contenu numérique superposé partout et à tout moment.

Cela ressemble à la visite d’une galerie où vous avez découvert une œuvre d’art étonnante. La pièce était si impressionnante que l’on souhaitait pouvoir l’emporter chez soi pour la regarder à tout moment. Aujourd’hui, il est possible de posséder une œuvre d’art et de la rendre non seulement facilement accessible. De plus, elle peut être enrichie par des augmentations en 3D, des sons et d’autres éléments virtuels qui communiquent avec l’environnement.

Quels sont les avantages des NFT AR?

Le principal avantage des NFT AR est qu’ils peuvent générer de nouvelles sources de revenus pour les artistes (artistes visuels, artistes numériques, musiciens, vidéastes, etc.), les commissaires-priseurs et les détaillants.

Fluctuation cours statue

À titre d’illustration, le chanteur Shawn Mendes a récemment exploité la technologie NFT pour lancer des versions virtuelles de certains de ses accessoires. C’est notamment le cas de son gilet, ses boucles d’oreilles, sa bague en or et sa guitare Fender, que les fans peuvent utiliser sur leurs avatars numériques.

Les NFT AR réduisent le besoin d’intermédiaires. Ils permettent aux artistes d’interagir directement avec leur public. De plus, contrairement aux articles analogiques, les objets de collection numériques sont des logiciels. Cela veut dire que le créateur d’origine peut obtenir une redevance chaque fois qu’un NFT est revendu.

Quelques cas d’utilisation des NFT AR

Voici certains cas qui montrent l’intérêt d’utiliser des NFT AR.

Les jeux vidéo

Il existe de nombreux jeux AR. Les actifs numériques de ceux-ci peuvent être achetés ou vendus à l’aide de NFT. Les joueurs exceptionnels dans ces jeux ont la possibilité d’augmenter la valeur de leurs accessoires de jeu. Le vainqueur d’un tournoi peut vendre ses tenues ou armes numériques à d’autres utilisateurs, qui achètent essentiellement des droits de vantardise.

L’éducation et la formation

La NFT et la AR vont mettre en place plusieurs applications éducatives. L’avantage de l’apprentissage en réalité augmentée est la réduction considérable du coût de la formation par utilisateur. En fait, la simulation d’équipements et de conditions en ligne devient possible.

Femme manipulant images réalité augmentée

Les plateformes éducatives telles que Skillshare et Udemy permettent un grand nombre de contenus et de cours générés par les utilisateurs. Les instructeurs créant des cours et des modules en VR offriraient une expérience plus immersive et pratique à leurs étudiants. Ce type de contenu éducatif pourrait également être accessible via les NFT.

En résumé, les NFT transforment instantanément les expériences et les contenus en réalité augmentée en actifs vérifiables, faciles à acheter, à vendre et à consulter grâce à la blockchain sous-jacente. Elles facilitent également l’accès des consommateurs à des expériences de AR personnalisées tout en récompensant leurs créateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.