in , ,

Oculus Go : première prise en main du futur casque VR de Facebook

Casque VR autonome de Facebook Oculus Go

Depuis quelques semaines, l’attente autour de la sortie de l’Oculus Go se fait de plus en plus forte. Alors que des questions se posent sur ses capacités, une première prise en main du casque autonome apporte quelques réponses. 

Alors que la sortie de l’Oculus Go approche à grands pas, le futur casque VR autonome de Facebook reste discret. Ainsi, on en sait finalement peu sur ce qu’il offre, que ce soit en termes de confort ou d’ergonomie. C’est désormais chose faite, un de nos confrères du site Techrunch ayant pu poser ses mains sur la machine. De ce premier test, on peut tirer quelques conclusions concernant les propositions de l’Oculus Go.

Oculus Go : un casque au design supérieur à celui du Rift ?

Présentation du casque VR autonome oculus go

En tant que casque autonome, il est difficile de faire une véritable comparaison entre l’Oculus Go et le Rift. Lucas Matney, journaliste pour Techrunch, insiste pourtant beaucoup sur la supériorité du premier en termes de design. Tout d’abord, il s’attarde sur le port du casque VR et son confort. Il permet de « bien respirer, en plus de se placer parfaitement autour des lunettes ». Deux éléments souvent indiqués comme d’importants points faibles du Rift.

Côté lentille, il semble que la balance penche du côté de l’Oculus Go par rapport à ses concurrents directs : « il faudrait que je passe plus de temps face à l’écran (…) mais je peux assurer qu’on semble moins être en face d’un jouet qu’avec le Gear VR ». Globalement, on aurait donc droit à un casque VR autonome dont la qualité de construction dépasse celle de ses adversaires.

Quelques améliorations encore nécessaires

oculus go remplace casques smartphone

Si le journaliste apprécie que l’appareil soit simple à utiliser, il garde quelques réserves sur certains points. Il regrette ainsi l’absence d’une manette « trackée » qu’il pense « indispensable sur le marché ». Le son est également un élément qui reste en suspens, les conditions du test n’étant pas optimales. Si un système audio intégré est une bonne chose en soi, il est comparé à  une « option de secours » en cas d’absence de casque.

Pour conclure cette première prise en main, Lucas Matney explique qu’il « s’agit probablement d’un objet à destination de ceux souhaitant découvrir la réalité virtuelle« . Une vision qui semble proche de la démocratisation rapide de la VR que souhaite Facebook, mais s’éloignant peut être des passionnés de longue date. Pour 199 dollars, il pourrait cependant bien s’agir d’un pari réussi pour la société de Mark Zuckerberg.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.