Accueil / Produits / Casque RA / Microsoft Hololens / Actualités / Face aux employés, Satya Nadella défend le contrat militaire de l’HoloLens

Face aux employés, Satya Nadella défend le contrat militaire de l’HoloLens

HoloLens contrat militaire

Des centaines d’employés de Microsoft ont écrit une lettre pour que l’entreprise fasse arrière sur son contrat avec l’armée américaine. Il n’en est cependant pas question pour le PDG.

« Microsoft Workers 4 Good », un mouvement d’employés, espérait se faire entendre par la direction de Microsoft. Satya Nadella, le PDG du géant américain ne semble pas vouloir abandonner ce projet particulièrement rentableHoloLens contrat militaire employés

 

Un contrat militaire de plusieurs centaines de millions de dollars

Fournir une nouvelle technologie à l’armée et augmenter sa « létalité » ? Une perspective inacceptable pour 250 employés de Microsoft qui voulaient avoir leur « mot à dire » sur comment leurs  « travaux sont utilisés ». Oui mais voilà. Pour Microsoft et son PDG Satya Nadella, on parle d’un contrat à 480 millions de dollars pour 100.000 lunettes holographiques HoloLens. Interrogé sur CNN, le PDG n’a laissé aucun espoir à cette idée. «Nous comprenons que certains de nos employés puissent avoir des opinions différentes et nous ne demandons ou n’attendons pas de tous les employés de Microsoft qu’ils supportent chacune des positions de l’entreprise ».

L’entreprise avait déjà anticipé ces réactions depuis le mois d’octobre dernier. Un communiqué de Brad Smith, le responsable des affaires juridiques, avait alors mis l’accent sur la possibilité pour les employés qui ne voudraient pas être liés à cette affaire de changer de poste dans l’entreprise. L’entreprise essaie même de se placer comme étant sur la défense des institutions et au service de la démocratie et du gouvernement élu. Un retournement de logique qui risque de mal passer auprès des nombreux employés qui voient mal leurs travail être utilisé pour l’armée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *