in ,

HoloLens : Microsoft s’attend à des avis négatifs de la part de l’armée américaine

HoloLens avis négatifs armée

Selon un rapport, Microsoft s’attend à des avis négatifs de la part des soldats de l’armée américaine concernant son casque AR tactique HoloLens. La société se prépare en effet à tester l’appareil sur le terrain bientôt.

Pour rappel, l’armée américaine a déclaré l’année dernière qu’elle avait déjà testé l’IVAS ou système d’augmentation visuelle intégrée basé sur HoloLens de Microsoft. Toutefois, elle a repoussé les tests de l’appareil AR sur le terrain cette année. D’après un rapport de Business Insider, provenant d’un email interne divulgué, ces tests opérationnels devraient alors commencer en mai prochain. Le site web d’information américain n’a pas manqué d’ajouter que Microsoft a de faibles attentes concernant sa dernière version d’IVAS.

HoloLens avis négatifs armée

HoloLens : des problèmes de qualité à l’origine des potentiels avis négatifs de l’armée américaine

Apparemment, le contrat IVAS de Microsoft aurait connu des retards à cause de problèmes de qualité. Ce serait donc pour cette raison que les soldats de l’armée américaine pourraient donner des avis négatifs sur le casque AR tactique HoloLens de la société. Le rapport récent d’Insider, indiquant l’annulation du HoloLens 3 y est probablement aussi pour quelque chose.

Selon le rapport, des conflits internes au sein des équipes de réalité mixte du géant de Redmond seraient à l’origine de cette annulation. Quoi qu’il en soit, le chef de ces équipes et co-inventeur d’HoloLens, Alex Kipman, a déclaré qu’il s’agissait d’une histoire assez déprimante. D’après lui, on ne doit pas croire tout ce qu’on lit sur Internet.

En fait, les soldats de l’armée américaine pourraient contester les performances d’imagerie thermique et la faible luminosité de l’appareil AR. De plus, ses utilisateurs pourraient continuer de donner des avis négatifs. Effectivement, les améliorations en termes de fiabilité auraient été minimes par rapport aux divers événements précédents.

Dans tous les cas, il semblerait que le Congrès des États-Unis est moins confiant vis-à-vis du projet. Il aurait ainsi réduit le budget consacré à l’IVAS de l’armée américaine. Certains individus proches du projet craindraient même que cette dernière ne renonce au contrat. Reste à savoir alors si Microsoft arrivera à changer le cours des choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.