in ,

L’Oculus: le cinématographe du 21ème siècle ?

Ouclus Rift pour les nuls

CinemaCameraOn connait aujourd’hui le potentiel video-ludique de l’Oculus Rift, mais la révolution ne s’arrêtera pas là. Si la technologie de l’appareil permet une immersion quasi-totale dans un Counter Strike ou un Elder Scroll, imaginez vous vous retrouvez en plein coeur d’un champ de bataille du Seigneur des Anneaux ou assis à coté de Vin Diesel dans le prochain Fast and Furious ou encore au milieu d’une orgie romaine de Caligula (pour les plus férus d’Histoire…) !

En effet, les avancés technologiques parallèles à celle de l’Oculus permettent aujourd’hui de concevoir des films entiers en omnidirectionnels. Qu’il  s’agisse de la sortie prochaine de camera omni comme la Geonaute 360 pour les films amateurs ou du boom des effets visuels depuis plus d’une décennie pour les gros budgets, on peut dès à présent réaliser n’importe quel film en total immersion.

Mais cette évolution ou plutôt révolution n’ira pas sans contraintes, et c’est certainement celles-ci qui détermineront si l’Oculus s’ouvrira à d’autres médias ou si il restera cantonné au jeux vidéos. Il s’agit là d’un véritable challenge dans le sens où tout est à faire en terme de mise en scène. En effet, il faudra oublier les codes propres au cinéma pour recréer une nouvelle forme de langage. Par exemple, plus de notions de cadre, de champ et de contre-champ puisque par définition l’Oculus permet de voir de tous cotés! Il ne sera donc plus question de provoquer un sursaut par l’apparition soudaine d’un zombie derrière le héros puisque le spectateur pourra le voir arriver… Autre type de contrainte, l’architecture d’un plateau de tournage pour un film sans effet numériques se devra d’être entier car il ne s’agit pas que le spectateur se retourne et voit les projecteurs ou le perchiste…  La question même du point de vue sera importante! Savoir si le Rifteur est dans la peau du héros , d’un personnage secondaire ou tout simplement un spectateur invisible constituera déjà un axe de réflexion important.

Vous l’aurez compris, à l’instar du vidéo-ludique, l’avenir de l’Oculus et de ses congénères dans le cinéma dépend à présent autant de la créativité des réalisateurs professionnels et amateurs qui auront le courage de se lancé dans ce nouveau défi technique et artistique que de l’évolution technologique de l’appareil lui-même.

Wait and see…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.