Accueil / Produits / Casque VR / Casque autonome / Oculus Go vs Samsung Gear VR : quel est le meilleur casque VR mobile ?

Oculus Go vs Samsung Gear VR : quel est le meilleur casque VR mobile ?

oculus go vs samsung gear vr

L’Oculus Go est enfin disponible officiellement, et est un excellent casque de réalité virtuelle mobile. Par conséquent, une comparaison s’impose avec l’appareil qui servait de référence sur le marché des casques VR mobiles jusqu’à présent : le Samsung Gear VR. Quelles sont les différences entre ces deux appareils, et quel est le meilleur ? Réponse en détail.

L’Oculus Go, lancé dans le cadre de la conférence Facebook F8 du 1er mai 2018, a su s’imposé comme un des meilleurs casque VR mobile. Découvrez ce que vaut cet appareil face au Samsung Gear VR.

Oculus Go vs Samsung Gear VR : design

oculus go samsung gear vr

Commençons tout d’abord par le design. L’Oculus Go présente des dimensions de 190x105x115mm pour un poids de 467 grammes. Le Samsung Gear VR, de son côté, mesure 207x120x99 mm et pèse 345 grammes. Malgré ses dimensions plus compactes, le Go est donc plus lourd que le Gear VR.

Ce n’est pas vraiment surprenant, puisque ce nouveau casque embarque tous les composants nécessaires à son fonctionnement. Le Gear VR quant à lui tire toute sa puissance des composants du smartphone Samsung inséré dans l’emplacement prévu à cet effet. Il faut donc ajouter le poids du téléphone embarqué par le Gear VR. Par exemple, le Galaxy S6 pèse 138 grammes. Le poids total s’élève donc à plus de 480 grammes.

En termes d’esthétique, il est difficile d’établir un jugement objectif. A chacun de choisir le casque qu’il trouve le plus beau. Même si l’Oculus Go est très réussi esthétiquement, il faut reconnaître que Samsung a beaucoup raffiné le design de son appareil au fil des différentes versions. Quoi qu’il en soit, ces deux casques sont destinés à couvrir votre regard. Le design n’est donc pas le critère le plus important à prendre en compte pour les départager.

La vraie différence majeure entre le Gear VR et le Go : la connectivité. Ce dernier ne nécessite pas d’être connecté à un smartphone pour fonctionner. Il suffit de le mettre sur sa tête pour se lancer dans la VR, ce qui augmente considérablement la facilité d’usage et le confort de l’expérience.

Oculus Go vs Samsung Gear VR : performances et caractéristiques techniques

Les performances du Samsung Gear VR dépendent entièrement du smartphone auquel il est couplé. L’appareil est compatible avec le Samsung Galaxy Note 5 et Note 7, S6, S7, S8, S9 (et leurs versions Edge / + respectives) et avec les Galaxy A8 et A8+. Le plus ancien est le Note 5, et le plus récent est le S9+.

De son côté, le Go embarque un processeur Qualcomm Snapdragon 821. Il offre donc des performances comparables à celle d’un Gear VR équipé d’un Galaxy S7. En toute logique, un Gear VR associé à un Galaxy S9 et son processeur Snapdragon 845 sera nettement plus puissant. Toutefois, les applications disponibles sur ces deux appareils sont conçues pour fonctionner de façon optimale même avec un Snapdragon 821.

Comment fonctionne le Samsung Gear VR ?

Pour le reste, les deux appareils présentent plusieurs points communs : ils sont munis d’un port MicroSD permettant d’étendre leur espace de stockage. Ils se connectent à internet par le biais du WiFi. Précisons que seul le Gear VR est en mesure de se connecter via les réseaux mobiles. L’on peut toutefois partager sa connexion depuis pour profiter d’Internet sur le Go. Tous deux sont fournis avec un seul contrôleur permettant d’interagir dans la VR.

Un autre point commun entre ces deux casques est leur système de tracking de mouvement à 3 degrés de liberté. Les deux appareils embarquent un gyroscope, un accéléromètre et un magnétomètre pour suivre les mouvements de l’usager. Ces composants permettent de suivre les rotations et mouvements de tête de l’utilisateur, mais pas les mouvements du reste de son corps.

oculus go samsung gear vr performances

Oculus Go vs Samsung Gear VR : définition de l’écran

La définition d’écran du Samsung Gear VR dépend là encore du smartphone auquel on l’associe. Toutefois, sa définition maximale se limite à 2880×1440 pixels, pour un taux de rafraîchissement de 60Hz et un champ de vision de 101 degrés.

L’Oculus Go de son côté est équipé de son propre écran 5,5 pouces, et propose une définition de 2560×1440 (WQHD) pour un taux de rafraîchissement de 72 Hz. En termes de définition d’écran, le Gear l’emporte donc, mais le Go propose un meilleur taux de rafraîchissement.

Oculus Go vs Samsung Gear VR : qualité audio

En termes de qualité audio, l’Oculus Go se démarque également du Gear VR. Le casque de Samsung délivre le son par le biais du smartphone qu’il embarque. Il est évidemment possible de brancher des écouteurs dans le téléphone, et de contrôler le volume via le pavé tactile ou le contrôleur.

Le Go, quant à lui, se dote de son propre système de haut-parleurs intégrés permettant de délivrer un son spatialisé directement dans les oreilles de l’usager. Une prise Jack 3,5 mm est également disponible pour brancher un casque audio, et un micro intégré permet de communiquer pendant les expériences en ligne.

Oculus Rift vs Samsung Gear VR : plateforme logicielle et applications / jeux compatibles

oculus plateforme logicielle

Pour la partie logicielle, il n’y a pas vraiment à départager ces deux casques VR puisqu’ils fonctionnent sur la même plateforme. En effet, Samsung a développé le Gear VR en partenariat avec Oculus. Cet appareil tourne donc sur une version mobile de la plateforme logicielle du Rift.

L’Oculus Go embarque la même plateforme, et propose d’ailleurs le même catalogue de jeux et d’applications Oculus Store. Toutes les applications et jeux du Gear VR sont compatibles avec le Go, ce qui permet aux utilisateurs de profiter d’un catalogue de plus de 1000 titres dès le lancement de l’appareil.

En outre, l’on compte plus de 100 applications exclusives à l’Oculus Go. Ceci confère un avantage non négligeable au tout nouveau casque autonome de Facebook.

Oculus Rift vs Samsung Gear VR : prix

Le principal critère de sélection à prendre en compte est bien évidemment le prix. Le Samsung Gear VR (dernier modèle) se trouve actuellement à 129 euros, tandis que l’Oculus Go est disponible pour 219 euros en version 32Go de stockage interne, et 269 euros pour la version 64Go. Les versions du Gear VR dédiées au Galaxy S6 et S7 coûtent 31,90 euros sur Amazon le 10 avril 2019.

Toutefois, pour faire fonctionner le Samsung Gear VR, vous aurez besoin d’un smartphone Samsung. Le téléphone compatible le moins cher est le Galaxy Note 5, que l’on peut trouver neuf pour environ 250 euros. Au minimum, vous devrez donc compter 370 euros pour utiliser le Gear VR. A moins que vous ne possédiez déjà un smartphone Galaxy, l’Oculus Go est donc bien plus abordable.

L’Oculus Quest : la nouvelle génération

oculus quest content preview vidéo

Dévoilé lors de la keynote Oculus Connect 5, l’Oculus Quest se présente comme l’avenir des casques VR autonomes.

Facebook lance ainsi une nouvelle génération de produits à mi-chemin entre le Go et le Rift. La première différence avec le modèle fabriqué par Xiaomi et du Quest, c’est l’utilisation des oculus Touch. Cette version des contrôleurs auparavant associée au casque fixe permet d’obtenir une gestuelle plus sûre. Les télécommandes du GO et du Gear VR font donc pâle figure.

En ce sens, l’entreprise de Mark Zuckerberg mise également sur la liberté de mouvement grâce à quatre capteurs embarqués. L’Oculus Quest permet de se déplacer dans six directions, contre trois pour le Go et le Gear VR.

Une liberté de mouvement décuplée

De plus, le Quest bénéficie de la technologie Oculus Insight. Grâce à un système de suivi basé sur des caméras embarquées, le joueur peut se déplacer à l’envi dans sa maison. Il dépose également des barrières de protections virtuelles s’il ne veut pas se cogner partout. On ne peut cependant pas l’utiliser à l’extérieur.

Sur le papier, ce casque nomade fait même mieux que le Rift et le HTC Vive en ce qui concerne la liberté d’action.

En termes de résolution, il affiche 1600×1440 pixels par œil. Ce qui est nettement meilleur que l’écran unique des deux autres produits. Surtout, l’on peut gérer l’écartement pupillaire depuis une molette d’ajustement. Tout comme l’Oculus GO, le Quest bénéficie de haut-parleurs intégrés. Cette fois-ci, l’espace de stockage sera de 64Go.

Des performances accrues

Pour autant, le nouveau casque ne se dote pas du processeur le plus évolué. Il embarque un Qualcomm Snapdragon 835, un SoC datant de 2017 qui équipe notamment le Samsung Galaxy S8. Il est toutefois plus performant que le Snapdragon 821 du GO. Le fait que le processeur ne gère que la VR lui donne un avantage certain face à un smartphone de même génération qui opère des applications en arrière-plan. Malheureusement, ce gain de puissance se traduit par l’ajout d’un ventilateur possiblement bruyant. Nous constaterons prochainement si ce dispositif provoque une gêne.

Au lancement, le catalogue de jeux relatif au Quest sera effectivement plus faible. Pour autant, il permet de profiter de 50 applications déjà disponibles sur le Rift. La qualité supérieure des contenus en fait le casque autonome ultime.

Gros point fort pour le Samsung Gear VR et le GO, leur prix. En effet, l’Oculus Quest sera vendu 399 euros très prochainement. C’est presque deux fois plus que le GO et autant que le Rift. Néanmoins, l’expérience qu’il propose prouve que Facebook a compris ce qu’est une nouvelle génération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *