in , ,

Keynote « Vision VR/AR Summit » 2017 : les annonces de Google

Google Vision VR/AR Summit 2017

L’évènement « vision VR/AR Summit », organisé cette année en plein cœur d’Hollywood et qui s’est déroulé hier du 1er au 2 mai, a été l’occasion d’un partage sur les connaissances relatives à la création de contenus en réalité virtuelle. Google, avec la plateforme Daydream et Tango, a notamment présenté de nouveaux outils haute performance pour le développement d’applications.

Le Vision VR/AR Summit est un évènement destiné aussi bien aux artistes, aux ingénieurs, aux programmeurs, aux designers, aux musiciens qu’aux producteurs et chercheurs intéressés par la réalité virtuelle et la réalité augmentée. L’évènement se focalise sur le partage de connaissances pour toutes les personnes qui souhaitent développer des produits AR ou VR. Le point sur les déclarations de Google.

Outils Google Vision VR/AR Summit

De nouveaux outils Google pour développer des applications sur Daydream

Nathan Martz de Google a présenté de nouveaux outils que le géant des moteurs de recherche offre aux créateurs d’applications en réalité virtuelle pour le casque Daydream. Ces outils doivent permettre d’aider les créateurs à développer des applications plus performantes et moins gourmandes en ressources. L’ingénieur de Google a notamment expliqué que : « Cette année, nous sommes concentrés sur la mise à l’échelle [Daydream et Tango] à travers un plus grand écosystème Android. Nous savons que, aussi sympas que sont ces appareils, et aussi complexes qu’ils soient, franchement, les gens vont les acheter pour les expériences qu’ils permettent ».

Google demande aux développeurs de créer non seulement des applications très intéressantes mais aussi et surtout hautement optimisées. Pour cela, le géant américain veut rendre les choses le plus facile possible et offre aux créateurs une batterie d’outils qui, non seulement leur simplifiera la vie, mais aussi et surtout optimisera leurs applications au maximum afin de s’adapter aux contraintes des smartphones et leurs limites en terme de performances.

Des outils qui simplifient le développement d’applications

Parmi les outils présentés, Google propose notamment un outil permettant de remplacer les calculs d’éclairage en temps réel par des textures statiques. Ce changement permet d’alléger de façon notable les calculs réalisés par le smartphone. Nathan Martz a ainsi assuré qu’avec cette batterie d’outils, il est d’ores et déjà possible de réaliser une simulation d’éclairage dynamique  et d’ombres en 3D et à 60 images par seconde sur les smartphones les plus puissants du marché actuellement ce qui rapproche les graphiques obtenus de ceux de la VR sur PC ou console.

Un des autres outils présenté par Google permet d’avoir une prévisualisation des changements de code en quelques secondes et non plus en plusieurs minutes comme c’est le cas actuellement entre la compilation du nouveau code et le transfert sur smartphone. Plus de perte de temps inutile pour effectuer des tests donc. Nathan Martz a, par ailleurs, présenté un outil permettant de connaître les zones d’une application qui demande énormément de ressources et peuvent faire surchauffer le smartphone. Cette analyse permet de mieux connaitre les problèmes de performance de l’application et de les corriger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.