Accueil / Secteurs d'applications / Communication / Facebook Spaces – La version VR de Facebook est disponible, mais en a-t-on vraiment besoin ?

Facebook Spaces – La version VR de Facebook est disponible, mais en a-t-on vraiment besoin ?

facebook spaces

Hier soir, dans le cadre de la conférence Facebook F8, Mark Zuckerberg a officialisé le lancement de Facebook Spaces, la première application Social VR de la firme. Avec cette application, le réseau social au milliard d’utilisateurs fait son entrée dans la réalité virtuelle.

Présentée pour la première fois en octobre, dans le cadre de l’Oculus Connect 3 Facebook Spaces se présente concrètement comme l’adaptation VR du réseau social Facebook. Lors de cette présentation, le Product Manager de Facebook Social VR, Mike Booth, avait annoncé que l’entreprise comptait lancer son application de Social VR dès que possible. L’échéance est arrivée, puisque la version bêta de Facebook Spaces est disponible depuis hier soir sur l’Oculus Store pour Oculus Rift.

Comme annoncé en octobre, l’application permet aux utilisateurs de créer des avatars personnalisés pour se retrouver par groupe de trois autour d’une table au sein d’espaces virtuels propices à des interactions en tout genre. Au sein de ces espaces conviviaux, les usagers peuvent converser, échanger des photos ou des vidéos, dessiner, jouer, ou même prendre des selfies tous ensemble. Il est également possible de recevoir des appels vidéo depuis le monde extérieur via Facebook Messenger.

Afin de choisir le cadre qui leur convient, les utilisateurs peuvent se téléporter dans différents environnements, comme l’espace ou les fonds marins, ou sélectionner une photo à 360 degrés pour s’en servir comme décor. En somme, Facebook Spaces se présente comme un espace virtuel favorable à la création et au partage de contenu.

Facebook Spaces : des avatars à l’apparence et aux émotions réalistes

Afin de proposer des avatars réalistes, Facebook utilise une technologie de vision par ordinateur pour proposer des personnalisations basées sur la photo de profil de l’utilisateur. Ainsi, la ressemblance entre avatars et utilisateurs est frappante.

De même, les émotions des utilisateurs peuvent être retranscrites sur leurs avatars. Étant donné que le Rift n’est pas encore en mesure d’analyser les yeux et les expressions faciales des utilisateurs en temps réel, le moteur d’émotions génère des expressions de façon automatique en fonction des situations. Pour l’heure, seules les expressions d’amusement sont prises en charge par ce logiciel.

En utilisant les contrôleurs Oculus Touch, l’utilisateur peut également simuler d’autres émotions. Par exemple, en plaçant les Touch au niveau de ses joues il peut mimer la stupéfaction. En les plaçant devant ses yeux, il peut manifester la peur. En quelque sorte, ce système remplace celui des emojis pour les messageries textuelles.

La Social VR a-t-elle vraiment une raison d’être ?

La Social VR a toujours été la priorité de Mark Zuckerberg, et la raison pour laquelle Facebook a racheté Oculus en 2014. Toutefois, malgré la qualité incontestable de cette application, on peut se demander l’intérêt réel d’une telle application. Suite à l’annonce de Facebook Spaces, beaucoup d’utilisateurs se demandent pourquoi ne pas tout simplement se rejoindre dans la vraie vie plutôt que dans la VR. D’autres considèrent davantage la réalité virtuelle comme un moyen de s’évader dans l’imaginaire, tandis que Facebook Spaces semble justement chercher à simuler le monde réel.

Cette application vise manifestement à attirer un public plus large vers la réalité virtuelle, à prouver que la VR ne s’adresse pas uniquement aux gamers invétérés et autres geeks. Le problème est que les casques VR, et particulièrement les modèles les plus avancés comme le Rift, n’intéressent actuellement que les technophiles, notamment à cause de leur tarif élevé. Il est donc peu probable que la ménagère, pour grossir le trait, ne décide de s’acheter un Rift et un PC VR Ready pour aller gribouiller avec ses amis Facebook dans la réalité virtuelle. D’autant que ses amis devront eux aussi être équipés d’un Rift…

En fin de compte, la réalité virtuelle semble moins propice aux interactions sociales que la réalité augmentée, qui permet plutôt d’étoffer les interactions réelles à l’aide d’éléments virtuels. C’est d’ailleurs le point de vue avancé par Tim Cook, CEO d’Apple, depuis de nombreux mois. Quoi qu’il en soit, Facebook Spaces est une application impressionnante et soignée, qui devrait s’améliorer au fil du temps et saura probablement trouver son public. Notons que les utilisateurs de HTC VIVE peuvent se joindre à la fête en utilisant le hack Revive, permettant d’utiliser les applications Oculus.