in ,

Simula One : un véritable PC monté sur la tête, attendu au quatrième trimestre 2022

Simula One

La startup SimulaVR vient de dévoiler les spécifications techniques de son nouveau casque VR autonome, baptisé Simula One. Elle a profité de l’occasion pour annoncer son prix. On sait d’ailleurs que l’appareil devrait être expédié au plus tôt au quatrième trimestre 2022. Toutefois, la jeune société ne garantit rien pour le moment. En tout cas, la sortie du casque ne devrait pas dépasser la fin de 2023.

Quelques mois après la révélation du Simula One, SimulaVR a donc donné davantage de détails sur le nouvel appareil. Ainsi, à part le fait qu’il s’agit d’un casque VR autonome tournant sous Linux, on sait désormais qu’il sera aussi puissant qu’un PC. Après tout, il se destinera aux professionnels de la réalité virtuelle. La startup proposera d’ailleurs le produit au prix de 2699 dollars, soit environ 2408 euros. Pour rappel, elle avait prévu de lancer une campagne Kickstarter pour financer son développement le mois dernier. Cependant, elle a décidé de la laisser de côté, et a plutôt ouvert des précommandes directes à la place.

Simula One : des spécifications techniques plutôt alléchantes

La plupart des casques VR autonomes disponibles à l’heure actuelle embarquent des puces Qualcomm Snapdragon. Toutefois, afin de proposer un appareil VR aussi puissant qu’un PC aux professionnels, SimulaVR a décidé de ne pas suivre cette tendance. En fait, la startup équipera plutôt le Simula One d’une puce Intel i7-1165G7 à 8 cœurs, cadencée à 4,7 GHz.

Pour offrir davantage de puissance, ce processeur sera accompagné d’un GPU Iris XE intégré, d’une mémoire vive de 16 Go DDR4 et d’un SSD NVMe de 1 To pour le stockage. Et pour couronner le tout, le nouveau matériel VR se dotera de deux écrans LCD d’une résolution de 2448×2448, et d’un taux de rafraîchissement de 90 Hz.

À noter que la puce Intel i7 du Simula One est celle la plus puissante annoncée pour un casque VR autonome jusqu’à maintenant. Proposant l’architecture x86, elle permettra à l’appareil VR d’exécuter toutes les applications de bureau Linux disponibles en ce moment. Bien entendu, le produit tournera sous le système d’exploitation open source de SimulaVR, SimulaOS.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.