in ,

ARM dévoile une puce pour améliorer les casques VR autonomes

arm mali d77

ARM dévoile l’architecture de puce graphique Mali-D77. Conçu pour les casques VR autonomes, ce nouveau design va permettre d’améliorer les performances, la qualité de l’image, l’autonomie et le confort…

Avec le lancement imminent de l’Oculus Quest, la réalité virtuelle s’apprête à entrer dans une ère nouvelle. Désormais, il n’y aura plus besoin de PC ou de capteurs de tracking externes pour se plonger dans le monde virtuel. Il suffira de revêtir son casque pour s’évader du monde réel en toute simplicité.

C’est un grand pas en avant par rapport aux premiers casques de 2016 comme l’Oculus Rift ou le HTC Vive, mais ces appareils sont encore loin d’être parfaits. La qualité de l’affichage laisse à désirer, et l’autonomie est un gros point faible puisque ce type de casques fonctionne sur batterie.

ARM Mali-D77 : une puce graphique pour améliorer les performances et l’efficacité des casques VR autonomes

arm mali d77 design

Pour remédier à ces problèmes, ARM dévoile aujoud’hui un nouveau design de puce graphique : le Mali-D77. Cette nouvelle architecture, pensée pour les casques VR autonomes, va permettre de supprimer les artefacts visuels et d’améliorer les performances. Les phénomènes tels que la distorsion de l’image et les aberrations chromatiques pourront être corrigés.

De plus, en re-projetant les images afin de les ajuster à la position du casque, cette puce permettra de réduire le risque de  » Motion Sickness « . La Mali-D77 permettra aussi d’améliorer l’autonomie des casques VR autonomes avec une consommation d’énergie réduite de 12%. La consommation de bande-passante sera quant à elle réduite de 40%.

Précisons que ce design est optimisé pour les casques VR offrant une définition de 3K pour 120 images par seconde. Par conséquent, les futurs casques proposant des performances supérieures ne pourront pas en profiter pleinement. Cependant, ARM est convaincu que cette puce permettra la création de casques plus légers, plus petits et donc plus confortables.

Pour l’heure, il ne s’agit que d’une architecture. Les différents fabricants de puces devront implémenter ce design à leurs processeurs, qui devront ensuite équiper les casques de réalité virtuelle. Il faudra donc sans doute attendre quelques mois, voire quelques années, pour que les premiers casques VR autonomes équipés de puces graphiques Mali-D77 soient disponibles sur le marché…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.