in , , ,

Sword Art Online : le fondateur d’Oculus veut créer un jeu VR ayant des conséquences dans le monde réel

sword art online fondateur oculus vr

Malgré son récent départ d’Oculus, le fondateur de celui-ci, Palmer Luckey, conserve toujours des idées de projets en VR. Ainsi, après avoir vu un extrait de Sword Art Online (SAO) où les personnages sont bloqués dans la réalité virtuelle, Luckey semble être intéressé pour créer un jeu VR ayant des conséquences dans le monde réel.

Sword Art Online : un manga qui inspire Palmer Luckey

Pour ceux qui n’ont jamais regardé l’anime, celui-ci se trouve être une simulation de jeu vidéo où les joueurs évoluent via un casque VR. Dans un futur proche, en 2022, les joueurs jouent mais subissent les conséquences des actions dans le jeu IRL. Ce concept a visiblement donné des idées à Palmer Luckey qui cherche à développer un concept similaire.

 « La semaine où nous avons lancé le Kickstarter (en 2012 ) fut également la semaine où le troisième épisode de Sword Art Online sortit » a déclaré Palmer Luckey. Si le concept peut paraître révolutionnaire et inquiétant, rappelant l’univers de Matrix, ce n’est pas la première fois que SAO inspire l’industrie du jeu vidéo en VR. Pour rappel, un projet de VRMMORPG avait été lancé par Intel en février 2016. Si le projet avait fait grand bruit, celui-ci est resté bien silencieux depuis plus d’un an.

Sword Art Online : l’univers idéal pour le jeu vidéo à influence

De même, plusieurs développeurs ont déjà pensé à créer des jeux vidéo ayant des conséquences dans le monde réel. Par exemple, le jeu sorti en 2009 Lose/Lose crée par Zach Gages. Si celui-ci est plus considéré comme un malware plutôt qu’un jeu, ce dernier était connu pour supprimer de façon arbitraire vos fichiers et à se supprimer lui même si vous perdez.

SAO et vr

Au-delà de ces exemples, Palmer Luckey cherche à faire « quelque chose qui ne s’est jamais fait auparavant ». Évidemment, les conséquences d’une mort dans le jeu ne seraient pas la mort dans la vie réelle, mais Luckey cherche à faire quelque chose qui s’en approche.

Lorsqu’on lui demande s’il voulait être comme Kayaba Akihiko (l’antagoniste de SAO) Luckey a répondu :  « Juste un tout petit peu. Je peux comprendre à quoi il pensait. Kayaba a crée un jeu avec de vraies conséqueces et il a voulu voir ce qu’il arriverait ». Pour le moment, l’idée reste un projet mais Luckey semble motivé pour la réaliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.