Ajouter de l’haptique au casque pour contrer la nausée en VR

walking vibe VR

Une équipe de chercheurs a mis au point un système pour améliorer la locomotion en réalité virtuelle. WalkingVibe ajoute de l’haptique au casque pour atténuer l’effet de mal des transports souvent lié à la VR. 

La réalité virtuelle ne plaît pas à tout le monde. Outre le fait d’avoir un écran collé au visage, c’est surtout la nausée que cela provoque qui empêche certaines personnes d’y adhérer. En effet, le cerveau n’aime pas recevoir des informations contradictoires. Ainsi, il existe plusieurs techniques de déplacement en VR qui conviennent plus ou moins selon les personnes qui les utilisent. L’une des plus courantes est le « smooth locomotion » (ou déplacement fluide). Au contraire de la téléportation, cette méthode permet une transition continue, plus réelle, à la manière des jeux à la première personne non VR. Sauf qu’elle n’a pas que des adeptes et peut rapidement chambouler l’estomac.

Nouveau !

Fort de son succès avec plus de 300 000 lecteurs par mois,
realite-virtuelle.com lance

C’est pourquoi une équipe de chercheurs a mis au point un système pour réduire la gêne occasionnée par le déplacement en réalité virtuelle. WalkingVibe ajoute de l’haptique directement sur le casque. Cela permet de procurer à l’utilisateur des sensations synchronisées avec ses mouvements dans le monde virtuel. Testé sur 240 personnes, il en a été conclu que ce système parvient à diminuer l’effet de mal des transports de manière significative. En outre, il améliore l’immersion.

Vers la fin du mal des transports en VR

Ces tests ont été effectués avec des casques HTC Vive Pro Eye. Dessus, de petits moteurs qui vibrent y ont été fixés. Ceux-ci sont en contact direct avec le crâne. Ils produisent une vibration à chaque pas afin de simuler la sensation de la marche. Les 240 participants se sont alors déplacés dans trois environnements différents créés pour l’occasion. Plusieurs configurations ont été testées, faisant intervenir plus ou moins de paramètres. À noter que ces personnes étaient toutes assises et immobiles. De plus, elles ne décidaient pas des mouvements, mais suivaient un parcours établi au préalable. 

Si les chercheurs continuent leurs tests et obtiennent à nouveau des résultats positifs, l’on pourrait alors voir ce système intégré à de futurs casques VR. Le système à l’avantage de ne pas être encombrant en plaçant deux petits moteurs derrière les oreilles. Et si la sensation de nausée disparaît complètement de la réalité virtuelle, elle aura alors fait un grand pas vers une possible adoption plus large. 

1 commentaire

  1. Enfin quelqu’un essaie d’utiliser les vibrations de la vue pour réduire la cinetose ! Ça me semblait si évident dès que j’ai essayé un casque, notamment quand on nous fait prendre des ascenseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via