in ,

Facebook utilise-t-il les caméras de l’Oculus Quest pour vous espionner ?

oculus quest cameras facebook

Facebook utilise-t-il les caméras embarquées par ses nouveaux casques VR Oculus Quest et Rift S pour vous espionner ? La firme américaine s’exprime concernant sa politique de collecte de données…

Au fil des dernières années, Facebook a défrayé la chronique par ses nombreuses frasques liées à la collecte des données personnelles des utilisateurs de son réseau social. De fait, en constatant que ses nouveaux casques VR Oculus Quest et Rift S embarquent des caméras en état de marche permanent, il est légitime de se méfier.

A priori, ces caméras sont uniquement dédiées au tracking de mouvement de la tête et des mains de l’utilisateur et à permettre à ce dernier de continuer à voir son environnement réel pendant qu’il est dans la VR.

Cependant, le site web américain Road to VR a souhaité savoir si Facebook se permettait aussi de conserver et d’exploiter les données collectées par ces caméras. Un porte-parole d’Oculus a livré sa réponse.

Facebook affirme que les images filmées par l’Oculus Quest et le Rift S ne sont pas transmises aux serveurs

Selon lui, les caméras du Quest et du Rift S sont utilisées pour créer une carte 3D de l’environnement de l’utilisateur afin de localiser le casque et les contrôleurs. Les données capturées sont traitées directement par le casque.

Les seules informations conservées sur les serveurs de Facebook concernent les métriques de performances, qui ne contiennent aucun détail reconnaissable sur l’environnement de l’usager. Ces données sont collectées dans le but d’améliorer le système de tracking Oculus Insight.

Les images ou cartographies 3D de l’environnement des utilisateurs ne sont donc pas conservées sur les serveurs. Elles sont stockées uniquement sur le Quest ou sur le PC connecté au Rift S. S’il est nécessaire de collecter ces informations à l’avenir pour de futures expériences VR, par exemple pour des jeux multijoueurs, Facebook promet d’avertir les utilisateurs.

Le porte-parole de Facebook rappelle aussi qu’il est possible de consulter le centre de confidentialité d’Oculus à cette adresse. Celui-ci permet aux utilisateurs de passer en revue les informations stockées à leur sujet et leurs paramètres de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.