Accueil / Produits / Casque VR / Casque autonome / Casques VR autonomes : quand la réalité virtuelle s’affranchit des câbles et smartphones

Casques VR autonomes : quand la réalité virtuelle s’affranchit des câbles et smartphones

Casques de réalité virtuelle autonomes

Les casques de réalité virtuelle autonomes sont le futur de la VR… c’est du moins ce que pensent de grands noms de la technologie. Les casques VR autonomes ont de multiples avantages et de nombreux produits sont en préparation. Le point sur ces casques, comparatif de ceux qui sont sortis et ceux à venir.

Il a longtemps été reproché aux casques de réalité virtuelle connectés sur un ordinateur ou une console de jeux les câbles qui nuisent grandement à l’immersion. Les casques VR fonctionnant avec un smartphone souffrent, quand à eux, d’une définition médiocre et d’un poids non négligeable. Aussi, afin d’offrir une totale liberté de mouvement et une expérience immersive réussie, les principaux constructeurs se sont tournés vers les casques autonomes dont certains devraient prochainement faire une entrée remarquée sur le marché de la réalité virtuelle.

Casques VR autonomes

Les casques VR autonomes offrent de multiples avantages

Les casques de réalité virtuelle autonomes ont de sérieux arguments à faire valoir. Tout d’abord, l’absence de câbles offre une totale liberté de mouvement et aucun fil ne vient gêner l’immersion. Plus de câbles qui s’enroulent autour des jambes lors d’une expérience en réalité virtuelle donc. Très faciles à emporter, ils peuvent être utilisés dans n’importe quel endroit et ne nécessitent pas de PC ni de console à portée. Les casques VR autonomes sont aussi très légers et offrent donc un confort d’utilisation inégalé sans avoir à se soucier de l’autonomie de son smartphone ni de la surchauffe de celui-ci.

Casque VR autonome

Pour fonctionner, ces casques autonomes embarquent les composants nécessaires tels qu’un processeur (similaire à celui d’un smartphone haut de gamme), des écrans, une mémoire et une capacité de stockage. La plupart de ces composants sont généralement issus de la technologie pour smartphones. Pour les applications, il suffit des les installer dans le dispositif de stockage. Une simplicité qui ne fait cependant pas de compromis avec la qualité.

Les casques VR autonomes déjà sur le marché

C’est du côté du chinois Pico qu’il faut trouver le véritable premier casque de réalité virtuelle sur le marché. Vendu 299 euros, le Pico Goblin a été le premier à véritablement mettre le pied dans l’autonomie. Ce casque moyen de gamme trouve sa place entre les casques fonctionnant avec smartphone et le PlayStation VR. Seul bémol, il ne propose qu’un contrôleur et pas de système de suivi du positionnement. Il reste cependant idéal pour de nombreuses applications et jeux en réalité virtuelle ne nécessitant pas de Room Scale.

Casque de réalité virtuelle autonome

Côté français, la bonne surprise est venue du VR Orbit Theater commercialisé par une start-up lilloise. Ce casque vendu à un prix légèrement inférieur à 350 euros est idéal pour les amateurs de contenus multimédias, notamment à 360 degrés. Son intérêt pour la réalité virtuelle est cependant un peu limité par la partie logicielle du casque autonome.

Les casques de réalité virtuelle autonomes annoncés

Les start-up ne sont pas les seules entreprises à s’intéresser aux casques VR autonomes. Les plus grands noms de la réalité virtuelle ont, eux-aussi, annoncé développer un casque de réalité virtuelle autonome à l’exception notable de Sony.

Le HTC Vive Focus : le casque VR autonome selon HTC

Bien qu’annoncé comme étant imminent, le HTC Vive Focus reste toujours assez mystérieux. Le casque VR autonome taïwanais embarquera cependant 2 caméras et offrira un suivi des mouvements de la tête sans capteurs extérieurs. Basé sur un processeur Snapdragon 835, il sera toutefois moins puissant que son prédécesseur, le HTC Vive mais offrira une totale portabilité et une grande liberté de mouvement. Beaucoup pensent que le HTC Vive Focus a été conçu pour contrer l’Oculus Go.

Oculus GO : le casque VR autonome de Facebook

L’Oculus Go est le casque de réalité virtuelle autonome conçu par Facebook à travers de sa filiale Oculus. Doté, lui-aussi de caméras intégrés, il ne permettra cependant pas de se déplacer librement. Oculus a beaucoup misé sur la qualité des écrans fast-switch LCD qui offrent une définition WQHD de 2560×1440. L’audio a aussi été soigné avec un son spatialisé. L’Oculus GO sera toutefois moins puissant qu’un Rift. Il devrait être commercialisé au début de l’année 2018 au prix de 199 dollars.

Projet Santa Cruz : un casque Oculus haut de gamme et autonome

Oculus développe un second casque VR autonome qui devrait être haut de gamme et pourra rivaliser avec le Rift en matière de puissance. Il devrait, par ailleurs, offrir un système de tracking évolué et serait le successeur de l’Oculus Rift. Des kits de développement du projet Santa Cruz devraient être lancés dans le courant de l’année 2018 et le casque VR autonome haut de gamme est annoncé pour la fin de l’année prochaine voir au début de l’année 2019, selon l’avancement du projet.

Samsung ExynosVR : un prototype surpuissant

Le Samsung Gear VR est un véritable succès depuis son lancement. Le constructeur coréen ne souhaite cependant pas en rester là et a annoncé ExynosVR, un casque VR autonome qui offrira la mobilité du Gear VR, sans le poids du smartphone et avec un système de tracking de mouvement de la tête et des mains. Le casque autonome de Samsung intégrerait des composants de pointe et offrirait une définition 4K. Peu d’informations ont cependant filtré pour ce casque qui reste toujours à l’état de prototype pour le moment.

Gameface : un casque VR autonome qui fonctionnera sur Steam VR et Daydream

Gameface est un projet lancé en 2014 qui met du temps à se développer. Doté d’un excellent affichage 2,5K, le casque autonome Gameface est un casque de réalité mixte orienté réalité virtuelle. Il pourra inclure des hologrammes dans l’environnement de l’utilisateur. Le casque sera compatible à la fois avec la plateforme Steam VR et celle de Daydream et devrait donc proposer un large catalogue d’applications. Un véritable tour de force. Le Gameface est annoncé dans le courant de l’année 2018.