Accueil / Produits / Casque VR / MMORPG – Réalité virtuelle et multijoueur fait-il bon ménage ?

MMORPG – Réalité virtuelle et multijoueur fait-il bon ménage ?

MMORPG VR

Pouvoir vivre une seconde vie dans un autre monde est un fantasme pour beaucoup de joueurs. Un fantasme qui explique en partie le succès des MMORPG avec à sa tête World of Warcraft. Avec l’arrivée de la réalité virtuelle, de nouvelles possibilités s’offrent aux joueurs. De nouveaux rêves, avec un degré d’immersion encore plus important dans un univers fictif. Ce pas en avant en est t’il vraiment un ?

Avant de commencer il convient de préciser que nous allons parler ici de MMORPG, soit les jeux massivement multijoueurs en ligne. Certains éditeurs ont compris très tôt l’importance du social dans les jeux vidéo, en proposant même de « vivre une seconde vie » comme Second Life qui offrait aux joueurs la possibilité d’incarner un avatar dans un monde fictif proche du notre, les soucis du quotidien en moins. Une sorte d’utopie qui n’aura pas réussi à percer suffisamment, faute d’exotisme. Entre incarner un guerrier capable de décimer des hordes d’ennemis et de se jeter avec ses amis dans des batailles épiques et un jeu proposant de faire ce que l’on fait déjà dans la vraie vie, le choix fut simple pour les joueurs.

MMORPG VR

Mais voilà, l’interface, les graphismes, l’intelligence artificielle et toutes les contraintes techniques imposées par les jeux vidéo font que certaines limites ne peuvent encore être franchies. Avec la réalité virtuelle, cette limite pourrait encore être repoussée avec un degré d’immersion plus impressionnant. Tout de suite les fantasmes les plus grands renaissent dans le cœur des joueurs et des craintes également. Des craintes sur ce que cela pourrait engendrer, un délaissement de la vraie vie au profit de ce monde virtuel exempté de nombreux soucis du quotidien, des craintes que certaines personnes expriment déjà clairement, comme ce fut le cas suite à l’apparition de la célèbre photo de Mark Zukerberg marchant parmi un public équipé de casque de VR ignorant totalement sa présence comme hypnotisé.

Des craintes fondées ?

Ces craintes ne sont pas nouvelles, elles existent depuis que les jeux vidéo sont jeux vidéo et pourtant rien n’a réussi à faire s’effondrer les peurs de certains alors que le jeu vidéo a investi le cœur de notre société. La réalité virtuelle n’est aujourd’hui que la nouvelle étape, la nouvelle limite à franchir et la nouvelle source d’un débat stérile qui opposera toujours joueurs et détracteurs. Mais alors, si l’on tentait de reprendre ce débat à froid, si l’on se basait uniquement sur la réalité virtuelle en faisant table rase de ce qui s’est dit jusqu’alors, qu’en est-il ? Et bien pas grand chose, les arguments resteraient les même : Addiction, perte des liens sociaux et abandon du réel.

MMORPG VR

Pourtant les liens sociaux tissés dans ces jeux sont des plus réels, le virtuel remplace la proximité physique et l’interlocuteur n’est pas soumis aux même règles morales, mais le fond reste le même. Seul change la forme. L’utilisateur se retrouve alors plus à même à s’exprimer sans retenu, caché derrière son écran. Écran qui cette fois se trouve à une distance moins respectable de l’utilisateur, faisant que l’on oublie parfois qu’il est bien là et que l’on remet instinctivement en place cette retenue dans l’expression que cette barrière protectrice que représente l’écran face à lui avait distillé. L’interlocuteur agit alors avec plus de vraisemblance, proche de son vrai soi, ou du moins de quelqu’un de plus respectable dans l’apparence. Du moins en théorie, car aujourd’hui il n’existe pas encore de jeux massivement multijoueurs capable d’utiliser cette technologie.

Pourtant les projets ne manquent pas de charmes comme Sword Art Online. Un MMORPG japonais tiré d’un light novel (romans pour jeunes adultes au japons, souvent accompagnés d’illustration dans un style manga) où le protagoniste principal se retrouvait piégé dans un jeu de fantasy avec l’intégralité des autres joueurs, mourir dans le jeu s’associait à une mort dans la vraie vie. Le monde virtuel devenait alors leur réalité.

Un propos pessimiste qui n’empêche pas l’adaptation en MMORPG VR de prodiguer une attente considérable.

Des interactions plus poussées dans les MMORPG

Mais il n’y a pas que la proximité des yeux avec l’écran qui contribue à l’immersion. Les mouvements de tête et du corps contribuent également, en revanche ici tout dépendra du casque utilisé, mais toujours est-il qu’ici l’on poussera la connexion et la relation, qui passe également par les gestes, plus en avant. Fini les interactions écrits (qui possèdent néanmoins une charge indéniable), place au vocal uniquement, car manié pleinement un clavier avec un casque sur la tête risque de s’avérer compliqué dans un MMORPG.

Alors oui, l’on se retrouve plongé plus facilement dans un univers crédible, capable de nous faire rester encore plus longtemps dans un univers virtuel mais à ça vient s’ajouter une communication plus humaine, plus réelle, cette immersion se révèle au final autant sa force que sa faiblesse.

A nous de décider si ce que nous vivons dans un monde virtuel doit rester de l’ordre du virtuel. A chacun de se modérer et de s’imposer ses limites, ce qui est sur en revanche c’est que la polémique ne s’arrêtera pas de si tôt…

  • Julian Droux

    Autant la réalité virtuelle est un développement technologique passionnant et prometteur, autant « son potentiel d’emprisonnement » me semble important. Les constructeurs vont chercher à créer une immersion la plus parfaite possible afin de prolonger l’expérience le plus longtemps possible. Soyons clair, l’objectif des constructeurs de casques n’est pas de « libérer l’utilisateur », au contraire. Lorsque des éléments de vie sociale seront possibles dans la réalité virtuelle, l’expérience, pour certains, risque de devenir plus valorisante que le monde réel. L’emprisonnement risque d’être, dans un premier temps, un phénomène rare. Dans un deuxième temps, lorsque les jeux deviendront photoréalistes, que les outils d’immersion s’amélioreront, ne croyez-vous pas qu’un nombre croissant d’utilisateurs s’accrocheront à cette réalité alternative? Certains jeux, sans réalité virtuelle, s’approchent déjà de cet emprisonnement. Par ailleurs les drogues et les diverses addictions auxquelles, en tant qu’être humain, nous ne sommes pas immunisés, montrent que la perspective d’un emprisonnement est une possibilité qu’on ne peut pas ignorer. D’ailleurs, ne sommes nous pas tous déjà dans une simulation?

  • Julien Pham

    Je tenais juste à préciser que le htc vive est équipé d’une caméra frontale, qu’on peut activer au besoin. Ainsi, si on a un texte à taper, on peut activer la caméra frontale, taper son texte, puis la désactiver à nouveau…
    Après oui c’est sûr que le vocal c’est plus pratique, et ce n’est pas nouveau. Quand je jouais à des mmorpgs, dans des instances, j’étais obligé d’utiliser le vocal, pas parce que je voyais pas mon clavier, mais simplement parce qu’en plein combat on n’a pas le temps d’écrire… ce qui était problématique quand comme moi on jouait le soir…

  • Je tiens à donner mon avis sur le sujet, même si je ne suis pas sûr qu’il change grand chose. Pour moi, réussir à rentrer dans une réalité virtuel, de manier le personnages fictif « soi-même » sans appuyer sur des touches d’ordinateurs, ou de pouvoir « parler », se battre si jamais c’est ce style de jeu et pouvoir rencontrer de manière plus réel les personnes jouant au même jeu et de leur parler de « vive voie » même avec la distance qui les séparent, je trouverais cela merveilleux, vraiment.
    Moi, par exemple, je joue a un MMORPG pas très connue pour son jeu vidéo mais plus pour son dessin animée: Wakfu, je suis rentré dans une guilde et j’ai fait la connaissance d’un garçon, bien sur au début ce n’était que virtuel et on ne dévoilais pas nos identités, il pouvais très bien s’agir d’une personne avec de mauvaises intentions, mais comme l’a dit Julien Pham, il devient très vite difficile de communiquer simplement par l’écriture lors de combats, on a fini par communiquer en appel via Skype, et on a fini par se connaître, c’est l’un de mes meilleurs amis maintenant, mais il vie trop loin et on ne se voie que très rarement. Dans ces réalités virtuels, malgré la distance entre les joueurs, on peut se « toucher », se « voir », se « parler » et même faire des activités « ensemble ».

    https://uploads.disquscdn.com/images/88e6820bdecc33546d249f297d860f352353519ee533c0bf31fb77c30be23fca.jpg

    Si la réalités virtuels, comme dans SAO ce créé (sans compter le fait que le jeu devienne mortel bien entendue) serai quelques choses de merveilleux, du moins pour ma part. D’ailleurs ce qui serait encore mieux, ce serai que ce qui est crée dans la fin de la saison 2 de Sword Art Online, Yuuki, une fille atteinte du SIDA, est plongé dans le « MédiCuboïd » depuis 3 ans, un casque de réalité virtuel conçu, pour que la jeune fille en fasse terminal du SIDA puisse rester en vie a travers les jeux. Son vrai corps est dans une pièce dont l’air est épuré, cela lui permet de rester en vie un plus longtemps, si cela était possible dans la vrai vie, cela ferai faire une grande avancé dans la médecine moderne!

Send this to friend