in , , ,

Sony a-t-il la meilleure stratégie pour devenir le leader VR ?

Le monde de la réalité virtuelle, tel qu’il est actuellement est une scène de guerre opposants deux belligérants : Oculus et HTC, mais Sony va se mêler aux hostilités et pourquoi pas, bouleverser la hiérarchie.

Oculus : L’union fait la force

D’un côté, on a Oculus que beaucoup considèrent comme le précurseur de la réalité virtuelle moderne, Oculus est un nom dorénavant reconnu partout dans le monde comme étant synonyme de réalité virtuelle. En plus de cette reconnaissance mondiale, la firme possède l’immense avantage d’avoir deux soutiens de poids avec le géant des réseaux sociaux : Facebook et le géant sud-coréen du high-tech : Samsung avec qui il a créé le Samsung Gear VR.

Samsung-VR-oculus-gearvr
Le Samsung Gear VR : symbole du partenariat entre Oculus et Samsung.

HTC : Tout miser sur la qualité

De l’autre côté, HTC qui avec son casque de réalité virtuelle : le HTC Vive, a fait une entrée remarquée dans le monde de la réalité virtuelle, notamment avec ses expériences « room-scale » (expériences faisant rentrer non pas la tête de la personne dans le monde virtuel, mais son corps en entier). HTC possède tout comme Oculus, un soutien de poids avec Valve (le géant du jeu vidéo sur ordinateur), qui a développé en partenariat avec HTC, le HTC Vive.

htc-vive-valve

La féroce concurrence entre ces quatre entreprises accélère la recherche sur la réalité virtuelle et on pourrait penser que la force de ces entreprises pourrait faire peur à d’autres de se lancer dans cette guerre, mais cela n’est pas le cas, car Sony s’est lancé récemment dans cette bataille avec son Playstation VR.

Sony : Une arrivée en fanfare ?

Le 13 octobre prochain, Sony lancera dans les marchés, son casque de réalité virtuelle qui fonctionnera conjointement avec sa console de salon : la Playstation 4 qui vient d’avoir deux nouvelles extensions, la PlayStation 4 Slim qui sortira le 15 septembre, et la Playstation 4 Pro qui sortira le 10 novembre prochain.

Le timing est évidemment choisi par la firme japonaise, qui compte bien profiter de son socle de 40 millions de joueurs possédant déjà une Playstation 4, pour s’installer encore plus facilement dans le monde de la réalité virtuelle. De plus, le casque de réalité virtuelle de Sony est le moins cher des trois avec un prix de 400 euros seulement, alors que ces concurrents vendent leurs casques 700 euros (Oculus RIft) et 900 euros (HTC Vive).

Playstation-VR-stratégie-sony

Au niveau, du prix, Sony est devant, mais au niveau expérience, Oculus et HTC ont encore une longueur d’avance, leurs magasins d’applications VR sont déjà en place et leurs casques sont d’ores et déjà en vente alors que celui de Sony n’est disponible qu’en précommande. De plus, les applications du Playstation VR se limitent dans leur majorité, à des jeux alors que le HTC Vive et l’Oculus adaptent leurs technologies à divers domaines (médecine, sport, réseaux sociaux…). La firme japonaise pourrait aussi profiter de la mauvaise passe que traversent actuellement Oculus et HTC dans leurs ventes de casques VR pour se frayer une place dans ce marché.

Sony possède alors deux choix, se concentrer dans le domaine du jeu vidéo, qu’il connait parfaitement et ainsi devenir un leader du jeu vidéo VR, où alors tenter de se diversifier à l’image des deux autres constructeurs. L’avenir nous dira quelle sera la stratégie de Sony, en attendant, la bataille pour la place de leader de la réalité virtuelle ne fait que commencer et toutes les informations seront à suivre sur realite-virtuelle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.