in , ,

Nvidia – 20 ans de travail à venir pour la réalité virtuelle

Illustration de la section RV de Nvidia

Le concepteur de cartes graphiques Nvidia a donné son analyse de la RV et selon eux, cette technologie est criblée de problèmes. Si l’entreprise propose du matériel et des logiciels de conception pour RV, elle ne compte pas participer à l’amélioration de cette technologie.

Le leader du marché des cartes graphiques a donné des éléments sur sa stratégie réalité virtuelle. Le site TrustedReviews a rapporté de la conférence de Nivida au salon Computex que l’entreprise affirmait que la réalité virtuelle était pour l’instant criblée de problèmes, mais qu’elle ne comptait pas s’y attaquer personnellement. C’est son PDG, Jen-Hsun Huang, qui a fait cette déclaration en listant des problèmes allant de la connexion filaire à la qualité visuelle des casques. La compagnie ne semble pas vouloir résoudre ses problèmes techniques, mais s’oriente plutôt vers la conception d’outils pour les développeurs RV.

« Les casques RV sont trop lourds. Ils doivent être plus élégants et le fait qu’ils soient filaires reste un problème. La résolution doit être beaucoup plus élevée. Les mondes virtuels ne sont pas régis par les lois de la physique. Les environnements ne sont pas assez beaux. Ces problèmes devront être résolus dans les vingt ans à venir. » – Jen-Hsun Huang, cofondateur et PDG de Nvidia

Nvidia ne résoudra pas les problèmes de la RV

Nvidia a également parlé de sa dernière carte graphique : la GeForce GTX 1080. Cette dernière est présentée par le site de l’entreprise comme la référence absolue pour le gaming et en particulier pour la réalité virtuelle. La compagnie propose aussi un ensemble de bibliothèques API et de moteurs graphiques pour développer des programmes en réalité virtuelle. Nommé Nvidia VRWorks, ces programmes semblent être un moyen de promouvoir leur nouvelle architecture nommée Pascal.

 

Le PDG de Nvidia présentant le dernier modème de carte graphique : la GeFroce GTX 1080
 Jen-Hsun Huang exposant la dernière carte graphique de Nvidia, la GeForce GTX 1080       Crédit : TrustedReview

Si cette technologie est utilisable pour la réalité virtuelle, Nvidia veut plutôt viser les pôles d’innovation émergents que seulement le gaming en réalité virtuelle. L’intelligence artificielle et le « deep learning » semblent être des secteurs qui intéressent la compagnie. Jen-Hsun Huang a d’ailleurs répété pendant la conférence que Nvidia ciblait les clients avec des tâches informatiques décrites comme « impossibles ». L’entreprise fera donc partie du paysage RV sans pour autant proposer des solutions aux problèmes structurelles de cette technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *