in , , ,

Midas Touch Games : De l’importance de la physique

Midas Touch Games

Un des premiers aspects de la réalité virtuelle est de pousser le réalisme le plus loin possible pour immerger avec plus de détails encore l’utilisateur. Nous sommes encore loin de la perfection, entre les bugs de collision, la qualité parfois très relative des textures, l’intelligence artificielle qui a encore beaucoup de chemin à faire, l’imprécision des mouvements et bien entendu l’absence de sens comme le toucher (pour le moment) ou l’odorat difficilement reproductibles mais qui confèrent un sentiment de réel non négligeable. Pourtant chaque année de nouvelles prouesses technologiques nous rapprochent de ce réalisme tant recherché par certains comme Midas Touch Games. L’un d’eux : le moteur physique, essentiel à la crédibilité des déplacements et des interactions avec l’environnement.

Midas Touch Games est une petite start up spécialisée dans la réalité virtuelle et vous l’aurez deviné, dans le moteur physique. Pour eux, la crédibilité passe en grande partie par la physique. Celle qui régie notre monde et qui doit à son tour régir le monde virtuel. Le jeu vidéo l’a bien compris depuis des années et depuis la 8ème génération de consoles (PS3, Xbox 360, Nintendo Wii), la physique se fait très présente et il devient à l’heure actuelle de plus en plus rare de trouver des jeux ne proposant pas une physique un minimum réaliste capable de gérer les ragdolls (corps inanimés) ou les objets de l’environnement. Les déplacements utilisent également cette technologie pour simuler un plus grand réalisme. Quand l’avatar s’approche d’un mur, monte ou descend un escalier, ou bien quand il franchit un obstacle, la physique s’en mêle pour gérer son placement, l’orientation de son corps, etc… Le tout couplé à des mouvements comme ceux bâtis au travers de la motion capture, nouveau système de création des animations qui se sert de capteurs placés sur de véritables acteurs qui reproduisent des mouvements qui sont alors virtualisés.

Midas Touch Games

Midas Touch Games et un chien pour exemple

Après cette petite entrée en matière, il convient de parler du studio qui nous intéresse aujourd’hui : Midas Touch Games. Équipés d’un ancien kit Oculus Rift et d’un détecteur de mouvement pour les mains, l’utilisateur est envoyé dans un petit jardin avec pour seule et unique compagnie : un chien. Meilleur ami de l’homme dans la réalité, il peut s’avérer surprenant de réalisme et d’affection dans un monde en 3D comme tente de le montrer la start up.

Réagissant au moindre toucher, le chien se laisse caresser, prendre la patte, repousser, et ainsi de suite. Tout ça avec un réalisme assez impressionnant qui prend un compte la force appliquée au mouvement par le joueur ainsi que la forme de sa main, celle du chien et réagi ainsi en conséquence, appliquant une physique plutôt réaliste.Midas Touch Games

Pour arriver à ce niveau de qualité, on utilise des techniques depuis longtemps utilisées dans l’animation et le jeux vidéo : les squelettes. L’époque ou les corps virtuels n’étaient que des enveloppes vides est depuis longtemps révolue, on reproduit aujourd’hui les muscles et le squelette pour pouvoir appliquer des animations réalistes. Ainsi si l’avant bras bouge, il y aura des répercussions sur le reste des membres liés, plus besoin d’animer à la main chaque partie du corps. En appliquant une force, une friction, une forme, une masse, on transforme la forme 3D en un objet crédible. C’est ainsi que le chien, et les mains de l’avatar sont constitués avec 20 à 30 os pour définir le corps. Le moteur physique prend le relais et sans rentrer dans les détails du fonctionnement, il devient possible d’appliquer une gestion réaliste des gestes et de l’interaction avec l’environnement.

Evan Suma, professeur qui étudie la réalité virtuelle à l’Université « of Southern California’s Institute for Creative Technologies » explique être parfaitement d’accord avec Midas Touch Games en pointant du doigt que la clé pour donner cette illusion de réelle est sans aucun doute la physique. « Vous n’êtes plus un spectateur mais un participant du monde » révèle t-elle.

Nous vous laissons observer ça par vous même :

Une technologie à porter sur d’autres supports

Pour Midas Touch Games ce n’est qu’une première étape, pour le moment ils se concentrent sur la recréation des squelettes et os de structures d’objets qui peuvent marcher ou du moins bouger, que ce soit des humains virtuels, des chiens, des robots ou des voitures et ce qui se passe quand on entre en collision avec eux.

Ils espèrent que leur compagnie pourra trouver d’autres utilités que les jeux en VR. Pour le moment ils pensent que cela pourrait rendre les expériences sociales en VR avec d’autres avatars digitals plus crédibles.

Midas Touch Games

L’illusion du réel

Durant tout cet article, nous avons employé le terme « réaliste ». A juste cause ? Peut-être pas. Et si le bon terme était « illusion du réel », ou « crédibilité ». Car il faudrait être fou pour penser qu’un jour le virtuel arrivera à recréer toutes les subtilités du réel. Nous tentons de nous en rapprocher, nous créons un mensonge, une illusion. Une illusion pourtant d’une importance capitale pour réussir à immerger le spectateur/joueur. C’est la même démarche dans toutes les formes d’arts : Cinéma, littérature, jeux vidéo… Et vu que la VR tant à côtoyer tous ces secteurs, il convient de préciser cette nuance. Ce qui compte avant tout, c’est d’être cohérent avec l’univers décrit. Si le monde dépeint est régie par une physique différente, une gravité plus faible par exemple, ce n’est pas un soucis, nous nous éloignons certes de notre monde mais tant que celui visité garde une crédibilité certaine nous ne verrons pas l’illusion et nous nous laisserons prendre au jeu. Plus les détails seront nombreux, plus les informations fournies pertinentes et évidemment plus les détails techniques seront présents (comme la physique), plus on sera à même de rentrer dans l’œuvre contée sans difficulté. Une immersion et une crédibilité d’autant plus importante avec la VR.

Midas Touch Games

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.