in , ,

Hollywood – Levées de fond pour la réalité virtuelle

Hollywood VR

Hollywood, ce géant de l’industrie du cinéma ne compte pas laisser filer la réalité virtuelle. Une nouvelle pépite qu’il compte bien développer en investissant dans de nombreuses entreprises au potentiel fort. Les startups se pressent devant eux afin de montrer leur talent en espérant obtenir une levée de fond. Quelles sont donc ces entreprises qui tentent d’obtenir des ressources financières auprès de géants de l’industrie ? Réponses dans cet article.

Hollywood a toujours misé sur des gros investissements pour être rentable. Une méthode risquée qui doit perpétuellement trouver sa poule aux œufs d’or. En ce moment c’est bien les super héros qui fonctionnent et ce pour une durée encore indéterminée, mais Hollywood ne compte pas attendre la fin de cette ère pour passer à la suite. Déjà ils préparent une partie des blockbusters de demain. Une partie du cinéma que nous consommons chaque jour et qui fait partie intégrante de notre pop-culture. Bien entendu la réalité virtuelle se voit mise en avant ces derniers temps. Sony, Walt Disney, Warner Bros, 21st Century Fox, Legendary Entertainment, etc… Ils répondent tous à l’appel, prêts à investir des dizaines de millions dans des projets au fort potentiel comme The Door, sorti récemment et dont vous pouvez retrouver notre aperçu ici

Des start-up prêtes pour Hollywood

Les startups répondent bien entendu présent à l’appel, comme le studio québecois Felix & Paul avec le film « Introduction to Virtual Reality » qui permet de se rendre compte des possibilités du support. Une belle entrée en matière pour découvrir les joies de la VR.

Mais le studio ne s’est pas arrêté là puisqu’il est responsable des contenus additionnels des films Jurrassic Word et Wild. Un studio avec un véritable talent qui a reçu une aide non négligeable de 6,8 millions de dollars de la part d’Universal Pictures. De quoi alimenter durant les prochaines années les effectifs du studio et ses ressources.

L’on pourrait également citer Virtual Reality Company, une société composée uniquement d’une douzaine de personnes mais qui a reçu l’aide exceptionnelle de Steven Spielberg et de James Hetfield  du groupe Metallica. De quoi renflouer les caisses tout en offrant une belle image de marque à l’entreprise. Parmi les premiers projets du groupe l’on compte Seul sur Mars de Ridley Scott. La société ayant participée à la création du contenu additionnel du film. Ni plus ni moins. La société semble ainsi montrer qu’elle sait s’entourer de grands noms de l’industrie du cinéma. Les deux fondateurs Robert Stromberg et Guy Primus expliquent qu’ils ont pour intention première de créer des œuvres qui serviront de base pour les créations en réalité virtuelle des prochaines années. Tels des pionniers ils veulent laisser leur empreinte et alimenter ce terreau fertile que représente le cinéma en réalité virtuelle, ils veulent faire « des choses qui vont aider à établir le médium. » nous dit Primus.

En prévision du futur

Mais il ne s’agit que de prévisions pour le futur car pour le moment aucun des contenus du studio n’est disponible. Primus et Stromberg expliquant préférer attendre que les casques comme le Playstation VR et la plateforme Google Daydream voient le jour pour percer convenablement dans le milieu et toucher ainsi  un public plus large.

Mais il n’y a pas que la sortie des casques qui comptent, il faudra également attendre que les casques se répandent, et pour se faire il faudra qu’il y est du contenu à revendre. Un cercle vicieux donc que les studios devront couper en prenant le risque de développer du contenu sur un support qui n’a pas encore été suffisamment vendu afin de promouvoir convenablement le support.

La réalité virtuelle et le cinéma se développent fortement et vous pouvez en apprendre davantage sur le sujet et parcourant notre rubrique dédiée. En attendant d’avoir les premiers véritables gros contenus en VR, ils faudra se contenter de petites expériences non moins intéressantes.

Hollywood VR

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.