Pourquoi Oculus va prendre son temps avec le hand tracking sur le Rift S

Hand tracking Oculus Rift S

Début décembre, Oculus a déployé une fonctionnalité expérimentale sur le Quest. Les utilisateurs bénéficient désormais du hand tracking. Cependant, celui-ci ne sera pas proposé dès maintenant sur le Rift S. Pourquoi ? Explications.

C’est une nouvelle qui ne devrait pas faire que des heureux, notamment alors qu’Oculus a déjà promis à plusieurs reprises à ses utilisateurs que c’était une priorité sur les casques de réalité virtuelle pour le PC. Le suivi des mains sur le Rift S ne sera pas pour tout de suite et Oculus s’explique.

Hand tracking sur Rift S

Hand tracking sur Rift S : un délai surprenant pour Oculus

Ce délai inattendu pour le casque Rift S est pour certains utilisateurs un nouveau symbole du focus évident d’Oculus sur le Quest. Depuis son lancement, il a eu le droit à de multiples nouveautés, notamment l’Oculus Link. Cependant, le hand tracking qui vient d’être déployé constitue peut-être un pas de trop pour Oculus. Au vu du bouleversement technologique, on ne comprend pas pourquoi tous les casques ne sont pas concernés. Pire encore Oculus ne veut pas s’engager pour le Rift S à l’heure actuelle.

Pourquoi une telle précaution ? L’explication fournie peut sembler logique, mais cela ne signifie pas pour autant que les utilisateurs du Rift S comprendront. Interrogée par nos confrères américains du journal spécialisé dans la réalité virtuelle, Road To VR, l’entreprise explique vouloir désormais attendre le feedback des utilisateurs et évaluer ensuite les transformations technologiques nécessaires pour la proposer ailleurs. En clair, l’entreprise n’est pas forcément encore sûre de sa technologie et veut limiter la casse en cas d’échec. Mais dans ce cas, pourquoi la lancer et ne pas multiplier les tests ?

Suivi des mains Oculus Rift S

Suivi des mains : des utilisateurs impatients sur le Rift S

D’un point de vue technique, il faut reconnaître que l’Oculus Quest représente un choix idéal pour commencer, avec cette approche plutôt facile d’usage, moins lourd au quotidien. Le hand tracking et la possibilité d’interagir sans manette ni contrôleur a plus de sens. Mais, alors qu’Oculus se dirige peu à peu vers un système unifié et cohérent, cette double vitesse risque de ne pas forcément pas faire les affaires des développeurs. Sur le papier, les mêmes jeux peuvent régulièrement être utilisés d’un casque à l’autre mais les développeurs devront s’adapter à deux systèmes radicalement différents ou bien faire le choix d’abandonner le Rift S, ce qui est peut-être l’ambition d’Oculus à moyen terme.

C’est désormais du côté des utilisateurs que cette situation pourrait poser problème. Depuis le temps qu’on leur fait la promesse de cette avancée technologique, elle est désormais pour le moins attendue. Sur la page dédiée au feedback pour le Rift S, le hand tracking optique fait même la course en tête des avancées les plus attendues. Une attente du public qui pose toutefois aussi d’autres problèmes. La première génération du Rift ne dispose pas des capteurs adaptés pour le faire de façon efficace. Ils sont en effet externes à la différence du Quest ou du Rift S. Un saut en avant technologique qui pourrait s’avérer impossible à combler dans ce cas. Les adeptes de la première génération du Rift pourraient alors se retrouver le bec dans l’eau et laissés pour comptes par Oculus. Une drôle de façon de remercier les fidèles de la première heure.

Sources & crédits Source : https://www.roadtovr.com/oculus-rift-s-hand-tracking-wait-for-feedback/ - Crédit : Road to VR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *