effet SDE
in

Facebook : des études pour masquer l’effet de grille (SDE) en VR

L’effet SDE est un des facteurs qui réduisent considérablement la sensation d’immersion en VR.

Des chercheurs de Facebook Reality Labs et de l’université de l’Arizona ont publié de nouveaux travaux explorant l’utilisation du déplacement mécanique à grande vitesse de l’affichage. Ce concept pourrait être la solution pour réduire l’effet de grille ou « screen-door-effect » (SDE) des écrans immersifs.

Qu’est-ce que l’effet SDE et qu’est-ce qui le provoque ?

L’effet SDE est causé par des espaces non éclairés entre les pixels, ce qui entraîne l’apparition d’une grille entre le spectateur et le monde virtuel, réduisant ainsi l’immersion. Dans le but de réduire ou de masquer cet effet, les chercheurs expérimentent une technologie de déplacement rapide et minutieux de l’ensemble de l’écran pour que les pixels de l’écran comblent les espaces.

La SDE est l’un des principaux artefacts visuels des casques de VR modernes depuis l’introduction du kit de développement Rift DK1 en 2013. La SDE peut être réduite par l’utilisation d’écrans à très haute densité, car sur ce type d’affichage, les espaces non éclairés entre les pixels sont trop petits pour être vus à l’œil nu.

Cependant, la plupart des casques de VR grand public présentent encore aujourd’hui de la SDE (à l’exception presque totale du Reverb G2), ce qui nuit à l’immersion et à la clarté visuelle.

Effet SDE : une solution mécanique pour réduire l’effet

Un autre concept pour réduire le SDE consiste à décaler rapidement et minutieusement l’affichage de manière à ce que les pixels proches comblent les espaces non éclairés. Bien que cela puisse sembler dérangeant pendant le visionnage, il a été démontré que le déplacement rapide d’un pixel peut créer l’illusion d’une image stable.

Les chercheurs de l’université d’Arizona et de Facebook Reality Labs Research ont expérimenté cette idée dans un article intitulé « Screen door effect reduction using mechanical shifting for virtual reality displays ». Plutôt que de construire un casque de VR avec un affichage mécanique en déplacement, l’objectif de l’article était de démontrer et de quantifier l’efficacité de la méthode.

Les expérimentations ont prouvé qu’en comblant rapidement les espaces non éclairés entre les pixels, le mouvement à haute fréquence tend à réduire l’effet SDE. Bien sûr, plus la fréquence est élevée, plus l’effet disparaît complètement à l’œil nu.

Si l’approche par l’augmentation de la densité de pixels va probablement porter ses fruits, une approche mécanique pourrait permettre aux fabricants de casques d’améliorer l’affichage avec les casques actuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *