in , , ,

Votre cerveau en réalité virtuelle

havest of change
Le journal Des moines Register a mis au point une application de réalité virtuelle permettant d'observer les effets du changement climatique.

philip_rosedaleDans le monde du jeu vidéo, la virtualité est le maître mot. De nombreux jeux sont ainsi conçus pour garantir aux usagers la possibilité d’incarner un avatar dans un univers totalement virtuel. Les Sims sont un exemple parfait pour qualifier ces jeux dans lesquels nous pouvons vivre notre vie comme bon nous semble.

En 2003, un petit nouveau arrive dans cette course de la virtualité et de la simulation. Il s’agit de Second Life. Si beaucoup de personnes connaissent ce jeu, de nombreuses n’ont même pas souhaité y jeter un œil. En effet, pour les gamers, Second Life est facilement vu comme une exagération et donne une mauvaise image au jeu vidéo qui porte souvent des préjugés trop addictif à son égard.

Si Second Life aurait pu être le sujet de cet article en voyant cet univers virtuel adapté à l’Oculus Rift, ce n’est cependant la raison de ces mots.

Philip Rosedale, le créateur de Second Life, pourrait bien s’intéresser de très prêt çà l’Oculus Rift, mais pour d’autres raisons que celles du jeu vidéoludique. En effet, ce créateur imagine une visite virtuelle d’un cerveau humain grâce à l’Oculus Rift. Ainsi nous pourrions nous balader dans un cerveau et nous pourrions voir les différentes réactions que celui-ci peut avoir vis à vis des différentes situations vécues.

Dans la vidéo ci-dessus vous verrez donc l’activité cérébrale d’un cerveau. Celles-ci mesurées grâce aux appareils prévus à cet effet, et retranscrite dans le casque Oculus Rift pour une immersion totale dans les parties du cerveau. Cette illustration nous est proposée grâce au logiciel Glass Brain.

Notre cher Oculus Rift se verra très certainement voué à un nouveau domaine que celui du jeu vidéo. Un moyen ludique d’apprendre comment notre cerveau peut parfois réagir et comment il fonctionne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.