in , ,

Assurance : l’Oculus Rift se met à la sécurité routière

En Australie, une compagnie d’assurance a trouvé elle aussi un nouveau champ d’action pour l’Oculus Rift.

Les assurances NRMA sont adeptes des campagnes chocs de sensibilisation et celle-ci ne déroge pas à la règle. A Sydney, York Street, les passants peuvent s’attarder, horrifiés ou amusés, devant une pièce remplie de carcasses de voitures accidentées : la Crashed car Showroom. Mieux encore, les visiteurs peuvent vivre et ressentir les effets d’une collision grâce à l’Oculus Rift et un siège mouvant (pour reproduire les secousses).

Détail qui son importance, durant la simulation le conducteur est au volant d’un véhicule vieux d’une trentaine d’année dans un premier temps, et ensuite à bord d’une modèle récent.L’objectif est de montrer les avancées technologiques en terme de sécurité effectuées ces dernières décennies.

OCULUS_3_700
Source : jonathonowens.com

Il est vous aussi possible de constater les dégâts de la grêle sur les carrosseries. Accrochez vous bien, la compagnie d’assurance a mis à disposition un canon à grêlons pour démolir des voitures ! Une campagne de communication pour le moins originale qui prouvent que les assurances n’ont pas attendu pour se mettre aux nouvelles technologies.

Axa par exemple propose déjà des complémentaires santé munies d’objets connectés, notamment le tracker d’activité Pulse. Certaines agences immobilières proposent à leurs clients de visiter des appartements grâce à l’Oculus Rift. Plus besoin de se déplacer physiquement, ici le futur loueur et acheteur peut déambuler librement  dans chaque pièce, depuis chez lui ou son agence immobilière. Une évolution qui s’avère être une question de survie pour ce domaine d’activité. En 2020, on dénombrera près de 50 milliards d’objets connectés sur le marché.

 Source vidéo : Youtube NRMAinsurance

Source photo Une : computerworld.com.au

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.