in ,

Guerres dans le metaverse : cauchemar lointain ou conflits inéluctables ?

Les guerres dans le metaverse constituent une des discussions majeures à l’orée du succès de ce concept. On se demande ainsi comment cela arrivera-t-il ? Est-ce possible ou c’est tout simplement une façon de nourrir le besoin de la génération actuelle en matière de technologie ?

Les guerres et le metaverse verront sans doute un avenir ensemble. C’est ce que l’on constate, ou du moins ce qu’on espère au regard des dégâts causés par les guerres un peu partout. En effet, le metaverse ne sera plus, dans ce cas, un univers virtuel où l’on échange des biens et services, mais également un énorme champ de bataille. Cette vision peut sembler utopique pour certains, et non pour d’autres qui misent beaucoup sur la virtualisation. Dans tous les cas, il importe de savoir dans quelles mesures le metaverse serait-il un lieu propice pour les guerres, tout en considérant tous les problèmes possibles. Un petit rappel sur le metaverse s’impose avant tout.

Qu’est-ce que le metaverse ?

Le metaverse n’est pas un concept nouveau, il a déjà figuré dans plusieurs ouvrages. Au départ, Stephenson l’a défini comme le successeur d’Internet. Au fil des ans, le concept a pris une ampleur au point de devenir le centre de toutes les activités actuelles qui impliquent la réalité virtuelle.

Cependant, on trouve des racines du metaverse dans certains livres à savoir Le Seigneur des Anneaux et Neuromancer. A part cela, des jeux de rôle tels que Donjons et Dragons, ajoutés des jeux informatiques comme Habitat ont marqué son évolution au-cours des années 80. Plus tard, avec l’essor d’Internet dans le quotidien des gens, le metaverse a été créé sous forme de plateforme de visualisation, puis d’échanges de biens et services.

Puis, le temps passe et on a introduit les objets connectés et la maison intelligente. Ce qui a accéléré l’intégration du metaverse en permettant les objets physiques et l’univers virtuel d’interagir. Les IoT, équipés de capteurs et de détecteurs divers ne font que faciliter cette intégration. Aujourd’hui, le métavers est un monde indépendant qui englobe de nombreux experts. Les métiers métavers prennent de plus en plus de place dans le marché du travail.

Le metaverse, un monde virtuel facile à exploiter

Aujourd’hui, on entend parler de metaverse dans quasiment tous les domaines, arts, biens et services, transactions, etc. Tout devient faisable dans un environnement virtuel. Mais, y-a-t-il d’autres profits à tirer d’un tel monde ?

Le metaverse peut profiter à ses utilisateurs de différentes manières. Après l’avènement de la technologie blockchain, certains internautes gagnent de l’argent en toute sécurité via Internet. Il s’agit des jeux dits Play-to-Earn (voir Stepn ou même Roblox). Ces jeux consistent à effectuer diverses tâches en ligne pour gagner de l’argent.

Cet argent est une monnaie virtuelle, en principe. On peut l’utiliser pour acheter divers objets dans le metaverse. Toutefois, il y a d’autres façons de dépenser les cryptomonnaies en dehors du metaverse, en les convertissant en argent réel. Les joueurs peuvent également acheter des NFT sous diverses formes (armes, power-up, personnages de jeux, etc.) avec la cryptomonnaie gagnée.

Cette possibilité de gagner aux jeux, c’est, sans doute, ce qui a fait naître l’idée de faire les guerres à l’intérieur du metaverse. Dans ce cas, les batailles sont comme des jeux où les soldats deviennent des personnages. Les gains seront ainsi virtuels, tout comme les pertes. Pour y voir un peu plus clair, sautons dans le paragraphe suivant.

Les guerres dans le metaverse excluent les dégâts humains

Traditionnellement, une guerre oppose au moins deux pays. Les causes sont multiples, il peut s’agir d’un intérêt matériel, stratégique ou autre. Ce qui est certain, c’est qu’il y a toujours des dégâts matériels et humains. Ces dégâts sont parfois énormes, d’autant plus lorsque la guerre se prolonge.

Contrairement à cela, les guerres dans le metaverse n’impliquent aucun dommage humain. En termes plus simples, on peut assimiler les guerres virtuelles comme les jeux Play-to-Earn. Les batailles se passent ainsi dans un environnement virtuel, sans faire appel aux armes physiques.

A l’issue de ces guerres, les pertes seront, non pas humaines, mais monétaires. En effet, dans les jeux Play-to-Earn, les joueurs peuvent perdre de la cryptomonnaie, des NFT. Les pertes seront les mêmes pour les guerres dans le metaverse.

Comment envisager les guerres dans le metaverse ?

Après avoir combattu sur terre, en mer et dans l’espace, les protagonistes vont maintenant explorer l’univers virtuel pour se tenir tête. On peut alors affirmer que le metaverse est un nouveau domaine où les gens peuvent exprimer leur puissance en faisant travailler leurs inventions technologiques. Les dernières inventions en termes d’armes vont ainsi figurer dans le metaverse.

Le monde virtuel serait ainsi plus proche du monde physique. Les pays en guerre pourront se procurer d’armes nouvellement créées dans le metaverse, moyennant une somme d’argent virtuelle. Seulement, les dommages causés par les guerres qui se passent au sein du métavers n’occasionnent que des pertes matérielles équivalant à leur valeur en monnaie cryptographique.

Une telle interaction suppose une autre dimension de l’armée. En d’autres termes, les militaires doivent être formés, non plus à manipuler des armes nucléaires, mais à se préparer pour des guerres dans le metaverse.

Le metaverse de défense, une plateforme prometteuse pour les militaires ?

On ne peut imaginer des guerres dans le metaverse sans que le Ministère chargé de la défense n’investisse suffisamment dans ce domaine. Pour cela, il faut créer ce qu’on appelle le metaverse de défense. Ce monde virtuel est spécifiquement destiné aux différentes activités militaires visant à préparer les militaires aux combats. Leur formation sera ainsi axée sur l’utilisation des divers outils virtuels à l’intérieur du metaverse de défense.

Dans ce monde virtuel vont figurer les différents éléments qui peuvent se présenter pendant les guerres dans le metaverse. De la sorte, la manipulation des différentes armes, l’étude des divers endroits où peuvent se passer les batailles, etc. seront au programme. Mais à part tout cela, il faut souligner les interactions du metaverse de défense avec les autres plateformes à vocation commerciale.

Cela implique aussi l’interaction entre les différentes plateformes usuelles telles que Google, YouTube ou Amazon, dans la mesure où celles-ci offrent des produits complémentaires. Cette complémentarité provoque des effets de réseau qui vont encourager le développement de chaque plateforme.

Toutefois, on ne peut se contenter de créer un metaverse de défense, encore faut-il que celui-ci soit suffisamment structuré. En effet, la structure du metaverse conditionne la qualité des interactions dans l’armée. Sortir gagnant des guerres dans le metaverse implique aussi la protection des utilisateurs contre toute sorte de comportements malsains.

Guerres au sein du metaverse : quelles répercussions ?

Bien que le metaverse de défense puisse faciliter la préparation à une guerre virtuelle, ce n’est pas le seul moyen pour préparer les soldats à une telle forme de bataille. D’une part, il est important de signaler que les guerres dans le metaverse n’impliquent aucune perte humaine. Cela suppose alors l’absence de méfaits d’une telle forme de guerre.

D’autre part, ce virage pourrait faire basculer l’équilibre mondial en termes économiques puisque les pertes sont exclusivement financières. On a avancé que les pays vaincus perdront de l’argent. De ce fait, une superpuissance peut perdre sa place du jour au lendemain, en fonction de la capacité de ses cyber-soldats. C’est le premier ricochet des guerres au sein du metaverse.

Ensuite, on doit se poser la question : Qui peuvent devenir des cyber-soldats ? Est-ce qu’un pays est contraint de former tous les militaires à combattre à l’intérieur d’un monde virtuel ou est-il plus opportun de recruter les bons joueurs aux jeux Play-to-Earn ?

Enfin, il ne faut pas oublier qu’une perte économique peut toujours causer des pertes humaines bien qu’indirectement. Le fait est qu’après avoir perdu tant d’actifs dans le metaverse, le pays se trouve ruiné et ne peut plus assurer la subsistance de son peuple. Sans évoquer le pillage des ressources par les cyberattaquants.

Conclusion

Envisager des guerres dans le metaverse n’est certainement pas chimérique. On ne sait seulement pas quand cela va arriver. Une telle forme de guerre est beaucoup plus tolérable dans la mesure où elle exclut toute forme de dégradation de l’environnement physique. Toutefois, les pertes peuvent être conséquentes.

En outre, il s’avère difficile de mettre  en œuvre une telle idée sans le consensus international. Aujourd’hui encore, l’industrie d’armement est en plein essor. Les guerres éclatent un peu partout. Certaines puissances utilisent des armes de dernier cri pour démontrer leur pouvoir, sans réellement se rendre compte des impacts environnementaux.

Néanmoins, il est plus que convenable de s’y préparer, sachant que toutes les activités actuelles sont en marche vers l’apogée du metaverse. Après, il appartiendra à la politique de faire du lobbying en avançant la préservation de l’écosystème terrestre et les humains avec.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.