in ,

OculusKiller : l’outil open source peut charger Oculus Link directement dans SteamVR

OculusKiller

OculusKiller est un nouvel outil open source en mesure de charger Oculus Link directement dans SteamVR. Pour ce faire, il désactive Oculus Dash.

Disponible sur GitHub dès maintenant, OculusKiller est l’œuvre de l’ingénieur logiciel ItsKaitlyn03. Certains utilisateurs VR ont probablement déjà entendu ce nom. Plus tôt ce mois-ci, le développeur de l’outil a, entre autres, repéré un code qui fait référence à « VR Air Bridge ». Il s’agirait d’un accessoire permettant d’améliorer la connexion sans fil d’un casque Meta Quest à un PC. Le nom OculusKiller n’est pas non plus nouveau. En fait, il existe déjà un autre outil portant le même nom sur GitHub. Cependant, celui-ci sert plutôt à forcer l’arrêt des services Oculus en cours d’exécution sur un PC.

OculusKiller

 

OculusKiller : comment l’outil fonctionne-t-il ?

D’un point de vue technique, l’outil de Kaitlyn, OculusKiller, est un fichier exécutable. Il remplace l’exécutable Oculus Dash par un simple chargeur SteamVR. Pour s’en servir, on doit garder l’application Oculus ouverte sur son PC. Toutefois, on ne peut plus voir l’appli en réalité virtuelle.

Ainsi, en utilisant l’outil open source, on peut lancer tout contenu VR acheté sur Steam sur un casque Meta Quest de manière plus rapide. De plus, c’est beaucoup plus pratique que d’avoir recours à la méthode classique. Bien évidemment, le contenu acheté sur Oculus Store n’est pas concerné par l’opération.

Quoi qu’il en soit, la désactivation d’Oculus Dash augmentera de façon considérable les performances de tout PC selon Kaitlyn. Il ne faut pas oublier qu’il nécessite pas moins de 200 Mo de mémoire vive et de la mémoire graphique, même s’il n’est pas utilisé. Le hic, c’est qu’il n’y a aucun moyen de quitter SteamVR depuis son casque VR.

Lorsqu’il se ferme, il se relance en effet automatiquement. Pour le fermer, il faudra alors ôter son casque et fermer l’application Oculus sur son ordinateur. À noter que Virtual Desktop contourne également l’interface utilisateur Oculus Dash pour ceux qui ont l’habitude de se servir d’Air Link.

Pour ceux qui souhaitent installer OculusKiller, il suffit de suivre les instructions sur GitHub. Tout au long de l’installation, l’utilisateur sera bien sûr amené à renommer le fichier OculusDash.exe. Étant donné qu’il pourrait toujours lui servir, il ne doit en aucun cas l’écraser. Il pourra donc mettre quelque chose comme OculusDash.exe.bak.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.