in ,

Un concert symphonique en réalité virtuelle

ASO réalité virtuelle

N’aviez vous jamais rêvé de pouvoir assister à un concert symphonique comme si vous étiez sur scène? Récemment, une étape a été franchie avec Adelaide Symphony Orchestra (ASO).

L’enregistrement du concert Classics Unwrapped en 360° leur a été permis grâce à leur partenariat avec Jumpgate Virtual Reality. Cette représentation dirigée par Guy Noble au Town Hall, en Australie, en mai dernier, place les spectateurs au cœur de la musique, sur scène, avec les musiciens et le chef d’orchestre.

Vincent Ciccarello, directeur général d’Adelaide Symphony Orchestra, a dit :

« Nous avons eu quelque membres de l’administration et beaucoup de nos joueurs et amis de l’ASO qui l’ont testé, et chacun ont eu la même réaction. Ils étaient tous ébahis parce que c’était quelque chose tellement immersive…être entouré par tous les instruments, avoir le chef d’orchestre se tenir devant vous, et être capable de tourner votre tête pour regarder les musiciens pendant qu’ils jouent. Vous êtes directement assis à la position de l’alto principal, en face du chef d’orchestre, mais vous pouvez tourner votre tête à 360°

Seraphim Trio

Initialement, Jumpgate a travaillé avec Seraphim Trio sur une série de concerts en réalité virtuelle. Ils pouvaient être vus via une application smartphone. C’était en décembre dernier que la technologie a été testée à Melbourne lors d’un concert intitulé The Beethoven Trios. Avant et après ce concert, quelques invités ont pu regarder un film en RV où le Trio jouait du Beethoven.

Concernant l’Adelaide Symphony Orchestra, il s’agissait du même principe. Il y a eu cinq séances la semaine dernière où Sibelius, Strauss, Carl Vine, Haydn et Malher étaient au rendez-vous.

Une musique classique plus attractive

Ciccarello pense que ce nouvel aspect de la technologie va permettre d’encourager à ce que les spectateurs soient plus engagés dans l’écoute de la musique symphonique. Il le voit comme une opportunité d’introduire les gens au monde de la musique classique. La réalité virtuelle joue un rôle très important pour toutes les formes du divertissement, et Ciccarello et son orchestre veulent en faire partie.

ASO réalité virtuelle

Il ajoute que la réalité virtuelle pourrait être utilisée pour l’éducation musicale où l’étudiant serait en mesure de découvrir tous les aspects du concert comme les thèmes abordés, les instruments individuels ou pas, la gestuelle du chef d’orchestre, etc.

Ciccarello conclut sur ces quelques mots :

« Nous le voyons comme un premier pas dans notre parcours. Et, nous sommes vraiment enthousiastes à l’idée de le développer comme une plateforme à part entière. Tout cela sera disponible avec une application proposant alors, un large éventail de répertoires disponibles. »

Adelaide Symphony Musicale prévoit de renouveler l’expérience le 12 août 2015, au Adelaid Town Hall, lors de leur prochain concert Classics Unwrapped.

Classics Unwrapped

Il faudra surement attendre quelques mois avant de voir arriver les premières applications de concert symphonique en 360°. Il n’est pas à exclure qu’un jour, les autres types de musiques utilisent la réalité virtuelle pour leurs clips et leurs concerts. Ce genre d’expérience contribuera forcément à renforcer le lien entre les artistes et les fans.

source

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.