in , , ,

[Test] Resident Evil 4 VR : quand la réalité virtuelle sublime un classique

Resident Evil 4 VR Quest

Resident Evil 4 VR est une adaptation en réalité virtuelle du quatrième opus de la célèbre saga de jeux d’horreur, initialement paru en 2005 sur GameCube. Découvrez notre test de ce portage magistral sur Oculus Quest 2.

Janvier 2005. Six ans après le troisième opus, Capcom lance enfin Resident Evil 4 sur Gamecube. Malgré ses différences avec les précédents épisodes, avec une orientation  » action  » assumée, ce jeu est excellent et deviendra culte.

Il restera dans les mémoires comme l’un des grands classiques de la NGC, et sera par la suite porté sur de multiples plateformes. Le titre sera adapté en version HD, et en jeu mobile pour iOS et Android.

Plus de quinze ans après la parution initiale de Resident Evil 4, une version VR sort le 21 octobre 2021 sur Oculus Quest 2. Il s’agit du deuxième épisode porté en réalité virtuelle après l’excellent Resident Evil 7 sur PSVR. Alors que vaut cette nouvelle adaptation ? Réponse à travers le test de realite-virtuelle.com.

Présentation générale

  • Modes de jeu : 1 joueur
  • Disponibilité : 21 octobre 2021
  • Prix : 40€
  • Développeur : Armature Studios
  • Éditeur : Oculus
  • Genre du jeu : Survival Horror
  • Compatibilité : Oculus Quest 2

Scénario

resident evil 4 vr scénario

Le scénario de Resident Evil 4 VR est resté intact par rapport à la version d’origine. Le joueur incarne Leon S.Kennedy, un agent du gouvernement américain en mission dans la campagne européenne pour sauver la fille du président. Pour atteindre cet objectif, il devra combattre des hordes de villageois infectés par un mystérieux virus.

Ce jeu a été adapté sur une multitude de plateformes, plus encore que le célèbre GTA V. Il est donc fort probable que vous l’ayez déjà terminé sur console, mobile ou PC et que vous connaissiez le scénario sur le bout des doigts. Quoi qu’il en soit, c’est un plaisir de redécouvrir cette trame narrative à travers le prisme de la VR.

Gameplay

resident evil 4 vr gameplay

Déjà à l’époque de sa sortie initiale, Resident Evil 4 constituait un revirement majeur par rapport aux précédents opus de la saga. Davantage orienté  » action  » que  » survival horror « , le jeu se débarrassait des caméras statiques et des contrôles fastidieux de ses prédécesseurs.

Avec ce portage en VR, le développeur Armature est allé encore plus loin. Il ne s’agit plus d’un jeu en vue à la troisième personne, avec la caméra derrière l’épaule du personnage, mais d’un jeu FPS à la première personne.

La visée ne s’effectue plus en déplaçant un curseur sur l’écran, mais de façon naturelle comme si vous teniez une arme dans le monde réel. Recharger son arme s’effectue d’une façon réaliste, alors qu’il suffisait jadis d’appuyer sur un bouton enclenchant une animation.

Désormais, il est possible de viser tout en se déplaçant ou même de tenir deux armes simultanément. Et la liberté de mouvement est largement accrue par rapport au jeu d’origine, dans lequel Léon ne pouvait même pas effectuer de pas de côté pour se sortir d’une situation délicate.

Auparavant, pour changer d’arme, il était nécessaire d’ouvrir le menu quelques secondes pour choisir dans l’inventaire. À présent, dans cette version VR, le joueur peut ranger ses différentes armes et accessoires sur les emplacements de son uniforme de combat. Il suffit ensuite de poser la main à l’emplacement correspondant pour saisir une arme ou un objet.

Par exemple, vous pouvez ranger vos pistolets dans les holsters à votre taille et le fusil de votre choix derrière votre épaule. Votre couteau est toujours à portée de main en cas de combat rapproché, et une grenade rangée à la poitrine vous permet de vous sortir de situations délicates.

Le gameplay est beaucoup plus naturel, et le changement d’arme s’effectue en toute fluidité. Il fait partie intégrante du système de combat, au même titre que le rechargement manuel qui doit être accompli le plus rapidement possible face aux hordes de zombis.

Ce système de gestion des armes n’a rien de révolutionnaire pour un FPS VR, et repose sur les mêmes mécaniques que la plupart des jeux du genre comme Half-Life Alyx, Arizona Sunshine ou Walking Dead Saints & Sinners. Il est néanmoins très pratique par rapport à la version d’origine, et renforce la sensation d’immersion.

Le temps passé dans les menus est considérablement réduit. Outre l’inventaire à portée de main, une montre au poignet de Léon permet de consulter les informations importantes comme sa barre de vie d’un simple coup d’oeil.

Les puzzles ont eux aussi été repensés, afin d’être mieux adaptés à la réalité virtuelle. Ils se révèlent beaucoup plus amusants qu’auparavant.

Ainsi, même si le contenu du jeu est similaire, l’expérience est fondamentalement différente. Ce changement de gameplay est très avantageux dans la plupart des cas, mais peut parfois poser problème.

À l’origine, les niveaux de Resident Evil 4 sont relativement compacts. Ils sont conçus pour être parcourus à une vitesse plutôt lente. Or, cette version VR permet de se téléporter instantanément et ceci peut nuire à la sensation d’immersion.

Fort heureusement, avant de commencer le jeu, il est possible de choisir entre différents modes de locomotion comme la téléportation ou le déplacement libre au joystick. Il est aussi possible de choisir d’utiliser les contrôles à l’ancienne, et de se soigner ou de recharger depuis l’inventaire. En bref, les développeurs ont pensé à tout le monde et chacun y trouvera son compte.

Durée de vie

resident evil 4 vr durée de vie

Comptez entre 10 et 15 heures pour terminer la campagne de Resident Evil 4. Après avoir terminé le jeu une première fois en Facile ou Normal, vous débloquerez le mode Difficile qui ajoute un peu de piment à l’expérience.

Vous pourrez également acheter le pistolet Matilda et le lance-roquettes illimité, ainsi que de nouveaux costumes pour le personnage. Notons aussi la présence d’un mini-jeu de tir sur des cibles.

Néanmoins, le mode Mercenaires et les campagnes alternatives n’ont pas été intégrés à ce portage VR. C’est regrettable, car ce contenu bonus est d’excellente facture et a beaucoup contribué à la renommée du titre.

Graphismes et bande-son

resident evil 4 vr graphismes

En termes de graphismes, Resident Evil 4 VR surpasse largement la version originale. Le jeu a déjà bénéficié d’un remastering HD en 2009, mais le studio Armature a levé la barre d’un cran supplémentaire en améliorant la définition des textures.

Le titre semble plus réaliste visuellement, et la sensation d’immersion s’en trouve accrue. C’est un réel plaisir de contempler les paysages emblématiques du jeu sous un jour nouveau, directement plongé dans la réalité virtuelle.

La bande-son est tout aussi magistrale qu’à l’époque, mais la spatialisation audio laisse à désirer. On a souvent l’impression qu’un zombi se trouve juste derrière son épaule, alors qu’il se trouve en réalité à quelques mètres de distance.

Immersion

resident evil 4 vr immersion

Grâce à la réalité virtuelle, vous pouvez véritablement plonger dans le monde sinistre de Resident Evil 4. Au-delà de la vue à la première personne, le fait de contrôler le jeu avec votre corps plutôt qu’avec une manette renforce considérablement l’immersion. Vous ne regardez pas Léon S. Kennedy : vous l’incarnez.

Dégoupiller une grenade et la jeter sur un tas d’ennemis, recharger son arme et ouvrir le feu en visant la tête, distribuer des coups de poignard pour se défaire d’une situation périlleuse : autant d’actions beaucoup plus funs en VR qu’en appuyant sur un bouton.

La tension est permanente, et force est de constater que le jeu est beaucoup plus terrifiant que sur console. À tout moment, vous aurez peur qu’un infecté surgisse derrière vous en hurlant.

Outre ce qui se passe à l’intérieur du casque, ce sont les bruits en dehors du jeu qui risquent de vous faire trembler de peur. Alors que vous aurez votre Oculus sur le nez, vous vous demanderez sans doute quel est cet étrange grincement dans la pièce voisine…

En revanche, les cinématiques et  » cut scenes  » cassent totalement l’immersion. Ces scènes ne sont pas retranscrites à la première personne, mais s’affichent à la place sur un écran géant. Votre personnage se retrouve donc soudainement devant un écran, son arme toujours à la main. Ces interruptions cassent totalement l’illusion, et peuvent même être perturbantes.

Confort

resident evil 4 confort

En termes de confort, il y en a pour tous les goûts dans Resident Evil 4 VR. Le jeu regroupe pratiquement toutes les options de contrôle et de locomotion mises au point depuis les premiers jeux en réalité virtuelle.

Vous pouvez choisir entre le mode assis et debout, ou encore entre la téléportation et le déplacement libre au joystick. Les joueurs les plus sensibles peuvent activer différentes options visuelles comme le tunnelling permettant d’atténuer le Motion Sickness.

Chacun pourra donc trouver l’équilibre entre confort et immersion, selon sa sensibilité et son degré d’acclimatation à la VR. C’est un excellent point qu’on aimerait retrouver dans tous les jeux VR.

Conclusion

Resident Evil 4 VR est l’adaptation magistrale d’un jeu cultissime en réalité virtuelle. Loin d’être parfait, le titre comporte des défauts. Toutefois, de manière générale, Armature est parvenu à offrir une seconde jeunesse à un jeu dont on pensait avoir fait le tour depuis longtemps.

Les contrôles sont plus fluides, la liberté d’action accrue, et la sensation d’immersion incomparablement supérieure. Vous n’êtes plus devant un écran, devant un jeu, mais dans le jeu.

C’est un incontournable de l’Oculus Quest 2, mais aussi la preuve irréfutable que la VR permet de redonner vie à d’anciens jeux vidéo. Pour le futur, on peut imaginer des portages de jeux encore plus vieux datés de l’époque de la 2D. Rien n’est impossible, et cette adaptation brillante démontre que la réalité virtuelle offre un futur excitant pour l’industrie du jeu vidéo

Points positifs

  • Revisiter un jeu culte à la première personne
  • La sensation d’immersion
  • Meilleure version sur  le plan visuel
  • Une maniabilité beaucoup plus fluide que sur GameCube

Points négatifs

  • Certains passages s’adaptent mal à la VR
  • L’agilité du personnage simplifie trop les combats
  • Les cinématiques sur écran 2D cassent totalement l’immersion
  • Pas de mode Mercenaires ni de campagnes bonus

Scénario - 7.5
Gameplay - 8.5
Durée de vie - 7.5
Graphismes et bande-son - 8
Immersion - 8
Confort - 9

8.1

Scénario : Une aventure captivante et pleine de suspens.

Gameplay : Contrôles et mécaniques totalement repensés pour la VR.

Durée de vie : Un mode difficile à débloquer, mais le contenu additionnel de l'original supprimé.

Graphismes et bande-son : Visuels améliorés, spatialisation audio décevante.

Immersion : Revivez ce jeu culte à la première personne.

Confort : Nombreuses options de confort adaptées à chacun.

User Rating: 3.06 ( 5 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *