Accueil / Experts / Comment la réalité virtuelle prouve que nous sommes réels (selon le créateur de la VR)

Comment la réalité virtuelle prouve que nous sommes réels (selon le créateur de la VR)

réalité virtuelle vr prouve réels

Selon Jaron Lanier, l’inventeur de la réalité virtuelle et du premier casque VR, cette technologie prouve que nous sommes réels et nous permet d’en prendre conscience. Un point de vue très intéressant, développé dans son ouvrage « Dawn of the New Everything ».

Le nom de Jaron Lanier ne vous dit peut-être rien. Et pourtant, c’est cet informaticien américain de 57 ans qui a inventé le terme de « réalité virtuelle ». À 17 ans, ce génie avait déjà dessiné la maison futuriste de sa famille. Il possède chez lui plus de 1000 instruments de musique, et collectionne les chèvres depuis son adolescence. Un profil pour le moins atypique.

Fondateur de la startup VPL Reasearch, il est aussi l’auteur du livre You Are Not a Gadget. Lanier a récemment publié un nouvel ouvrage intitulé Dawn of the New Everyting (L’Aube du nouveau tout). Dans ce livre, l’expert analyse de façon volontairement subjective la manière dont les nouvelles technologies transforment notre monde.

L’avenir de la réalité virtuelle dépend de ce qu’en font les gens

vr avenir dépend usage

Ainsi, l’informaticien décrit par exemple les réseaux sociaux comme des « algorithmes qui organisent et optimisent les gens pour le bien du business des serveurs géants ». Cependant, malgré ses prises de position, Lanier reste nuancé dans ses considérations. ll ne considère pas internet comme un bienfait ni comme une menace pour la démocratie, et ne prétend pas prédire si les machines risquent de sauver ou de détruire la race humaine.

En ce qui concerne la réalité virtuelle, Lanier est amoureux de cette technologie mais reconnaît que son destin sera déterminé par la façon dont les gens s’en servent. Comme toutes les technologies, la VR peut faire ressortir le pire comme le meilleur de l’humanité. Toutefois, avant même de tenter de déterminer les conséquences de cette invention pour l’humanité, il convient de définir ce qu’est la réalité virtuelle.

L’inventeur de la VR était inspiré par ses rêves

jaron lanier inventeur vr

La startup VPL Research, fondée par Lanier, a créé l’EyePhone (premier vrai casque VR) dans les années 80. Cependant, même ce pionnier de l’industrie n’a pas de définition précise pour la réalité virtuelle. Dans son livre, le précurseur propose plus de 50 définitions énumérées. La VR pourrait ainsi être « l’espoir d’un medium permettant de transmettre les rêves », ou encore « un medium capable de vous mettre dans la peau d’un autre, et peut-être une voie pour augmenter l’empathie ».

Vous l’aurez compris, Lanier ne cherche pas à proposer une définition scientifique et définitive de la VR. Il propose davantage une vision poétique et humaniste de cette technologie. Il faut savoir que Lanier est un grand rêveur. Ses rêves sont très réalistes, et parfois même plus que le monde réel. Tous ses sens sont stimulés, au point de ne plus pouvoir distinguer les moments où il dort de ceux où il est éveillé. Ce sont ces rêves qui lui ont inspiré le concept de réalité virtuelle.

La réalité virtuelle remplacera-t-elle le réel ?

ready player one crise

Ainsi, Lanier a conscience des risques que peut représenter la VR pour le réel. Dans sa 22ème définition, il décrit la réalité virtuelle comme « un aperçu de ce que pourrait être la réalité quand la technologie deviendra meilleure ». Cette formulation laisse entendre que la réalité virtuelle pourrait un jour devenir si réaliste et satisfaisante que les humains ne verraient plus l’intérêt d’en sortir.

La possibilité d’assister à un concert, de voyager ou de communiquer au sein de la VR pourrait remettre en cause l’intérêt du monde réel. C’est le futur que décrit Ernest Cline dans son roman « Ready Player One » qui sera prochainement adapté au cinéma par Steven Spielberg. Dans cette fiction, le monde réel est devenu totalement dystopique à cause de la surpopulation et les êtres humains se réfugient dans la réalité virtuelle où tout est possible. L’addiction à la VR est aussi une crainte exprimée par Robert Weiss, expert en addiction sexuelle, selon qui la prochaine génération risque d’être accro au porno VR.

La réalité virtuelle nous aide à prendre conscience de la beauté du monde réel

beauté monde réel vr

Cependant, aux yeux de Lanier, la réalité virtuelle n’a pas forcément pour vocation de remplacer la vie réelle. Il s’agit davantage d’une technologie qui « vous expose à vous-même, et prouve que vous êtes réel ». Ainsi, la VR pourrait nous apprendre à mieux distinguer l’illusion de la réalité. C’est la raison pour laquelle les humains ne doivent jamais rester des consommateurs passifs et jouer un rôle proactif dans l’expérience de la réalité virtuelle. Il faut toujours que la VR propose des interactions. Un simple observateur dans la réalité virtuelle est « un citoyen de seconde zone, un fantôme subordonné qui ne peut pas même hanter ».

Toujours d’après ce poète 2.0, la réalité virtuelle augmente notre appréciation de la réalité. Lorsque nous émergeons d’une expérience, nous voyons le monde avec un regard nouveau. Tous les détails du monde réel nous sautent aux yeux : les rainures du bois, les ondulations de l’eau, les nuances de couleurs infinies qui parsèment notre planète deviennent des évidences. Ainsi, le point de vue de Lanier va à l’encontre de la théorie du simulateur selon laquelle notre réalité n’est justement qu’une réalité virtuelle. Néanmoins, Lanier admet que la VR n’en est qu’à ses balbutiements et que la frontière entre le réel et la VR risque de s’estomper, pour le meilleur ou pour le pire…