Accueil / Produits / Casque VR / François Fillon teste Curiosity sur Mars en réalité virtuelle

François Fillon teste Curiosity sur Mars en réalité virtuelle

françois fillon curiosity réalité virtuelle

François Fillon, le candidat Les Républicains pour l’élection présidentielle française a pu faire ses premiers pas sur Mars grâce à un système de réalité virtuelle développé au CNES (le Centre National d’Etudes Spatiales) à Toulouse. 

François Fillon bientôt à la conquête de Mars ?

Après Jacques Cheminade,  François Fillon ? Alors que le premier  a longtemps fait de la conquête de Mars, un véritable cheval de bataille, le candidat de Les Républicains pourrait bien avoir vécu un moment d’inspiration. En déplacement à Toulouse pour un meeting politique jeudi, il en a profité pour se rendre au Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) durant l’après-midi.

Vue de la caméra 360 sur Mars

Sur place, il a notamment pu faire quelques pas sur Mars. Lunettes de réalité virtuelles vissées sur le nez, il a visité le cratère de Gale où s’était posé le robot Curiosity envoyé par la Mission Internationale. C’est à partir de ses images que peut être proposée cette expérience. Il en serait ressorti quelque peu frustré par le manque de mobilité :  «ma capacité à me déplacer est limitée, quand même» a-t-il ainsi lâché, quand il n’a pas pu grimper la colline en face de lui. Une expérience que vous pouvez aussi réaliser depuis chez vous grâce à un partenariat entre Microsoft et la NASA. L’histoire ne dit pas s’il a pu échanger avec Thomas Pesquet, l’astronaute français actuellement dans la Station Spatiale Internationale. C’est en effet dans une salle très proche, le Cadmos qu’arrivent les résultats de ses expériences scientifiques.

Une présidentielle sous le signe des nouvelles technologies

Cette campagne présidentielle est en tout cas définitivement à placer sous le signe des nouvelles technologies et du “geekisme”. François Fillon s’était déjà rendu au CES 2017 en début d’année. L’occasion pour lui d’annoncer devant la presse et les représentants de la “French Tech” qu’il voulait faire de la France une “smart nation” (une nation intelligente). Dès 2009, il revendiquait être un “geek” dans une interview au magazine spécialisé SVM et avoir découvert Internet en 1993.

Jean-Luc Mélenchon défenseur des jeux vidéos

Mais c’est sans doute Jean-Luc Mélenchon qui est le plus “branché”. Son meeting diffusé dans plusieurs villes en même temps grâce à un hologramme  a fait le buzz en France et à l’étranger.  Une expérience qu’il va d’ailleurs reproduire le 18 avril prochain mais cette fois dans 6 villes différentes en simultané ! Mais surtout, il s’affirme comme un véritable défenseur de la filière des nouvelles technologies. Il a ainsi annoncé vouloir la création d’un Centre National du Jeu vidéo sur le modèle de celui du cinéma pour favoriser le rayonnement de la filière et permettre à l’Etat de subventionner son développement. Si on peut bien sûr penser qu’il s’agit avant tout d’un positionnement politique, il reste l’un des seuls candidats à se positionner de façon aussi importante sur ces thématiques.

 

Sources & crédits Source : http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/13/35003-20170413ARTFIG00365--toulouse-fillon-celebre-la-recherche-francaise-et-s-en-prend-a-macron.php - Crédit : La Dépêche