in ,

Esqapes combine massages et VR pour une  » relaxation immersive « 

esqapes vr massage virtuel

Esqapes est un salon de massage d’un genre nouveau, combinant fateu de massages et casques de réalité virtuelle pour offrir  » une expérience de relaxation immersive « …

Depuis le 5 juillet 2019, un centre de massage d’un genre nouveau a ouvert ses portes à Los Angeles, en Californie. Nommé  » Esqapes « , l’établissement combine une technologie de massages automatisés avec la réalité virtuelle afin de transporter les clients dans un environnement plus serein.

A l’ombre des palmiers, dans le canapé d’une luxueuse demeure, au bord d’une piscine… grâce à la VR, l’utilisateur est transporté dans un lieu apaisant et n’a plus qu’à se détendre et à savourer son massage.

Plusieurs environnements sont proposés. Pour l’heure, il est possible de recevoir son massage au bord d’un étang sous les cerisiers, au bord de la méditerranée pendant un coucher de soleil, ou sur la plage. Au total, dix expériences sont proposées pour le moment et deux autres seront ajoutées prochainement.

Esqapes : savourez votre massage dans un environnement virtuel paradisiaque

escapes massage vr 2

Tout au long de l’expérience, des parfums correspondants à l’environnement virtuel sont diffusés dans le monde réel pour renforcer la sensation d’immersion. Le massage quant à lui est automatisé, prodigué par un fauteuil à la pointe de la technologie,  avec la possibilité de recevoir un traitement du corps complet.

Selon l’entreprise à l’origine de ce concept, l’objectif est d’offrir une expérience de  » relaxation immersive «  comparable à des  » mini vacances « , le coût en moins.Alors que la réalité virtuelle est principalement utilisée par le secteur des jeux vidéo, il est appréciable de voir des entreprises tenter d’autres cas d’usage comme ici le bien-être et la relaxation.

La Californie semble plus encline à l’expérimentation. Ainsi, en mars 2019, la première salle de fitness en réalité virtuelle Black Box VR ouvrait ses protes à San Francisco. Ne reste qu’à espérer que ces concepts finissent par traverser l’océan pour arriver dans nos contrées…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *