Accueil / Secteurs d'applications / Black Box VR : la première salle de fitness en réalité virtuelle ouvre à SF

Black Box VR : la première salle de fitness en réalité virtuelle ouvre à SF

black box vr salle

Black Box VR est la première salle de fitness en réalité virtuelle du monde. Elle vient d’ouvrir ses portes à San Francisco. Découvrez comment la VR révolutionne la musculation en salle. 

Les gens veulent des abdos en deux semaines, et à la fin de cette période, ils se regardent dans le miroir, épuisés, et se demandent où sont leurs abdos. Ils veulent la pilule magique “. Telle est la vision des choses de Preston Lewis, le fondateur de Black Box VR.

Fondée en 2016, cette entreprise californienne vient d’ouvrir la première salle de fitness en réalité virtuelle du monde à San Francisco. C’est au 1390 Market Street, non loin des quartiers généraux de firmes comme Twitter et Uber qu’est situé l’établissement.

A l’intérieur, le décor est semblable à la plupart des salles de musculation modernes de San Francisco est d’ailleurs. Minimaliste, élégante, éclairée par des néons et ornée de phrases motivantes. Cependant, cette salle n’est pas tout à fait ordinaire

Ici, les machines sont équipées de casques de réalité virtuelle. L’application Black Box permet aux utilisateurs de se plonger dans un jeu vidéo multijoueur où leur force physique sera mise à rude épreuve.

Au sein de chacune des dix arènes de bataille du jeu, les deux joueurs doivent s’affronter. Par exemple, dans l’une des arènes, chaque joueur doit détruire le cristal de l’adversaire.

Jusque-là, rien de très original pour le monde du jeu vidéo. Toutefois, dans ce jeu, pour attaquer et se défendre, pas question d’appuyer sur des boutons : les joueurs doivent effectuer des séries d’exercices physiques traditionnels.

Six exercices différents sont proposés : développé couché, presse à épaules, rameur, tirage poitrine, squats et soulever de terre. Chaque exercice correspond à une attaque différente. Par exemple, le développé couché permet de lancer un rayon de feu tandis que la presse à épaule invoque une frappe de météore.

Plus le joueur effectue de répétitions, plus les dégâts infligés à l’ennemi par son attaque sont importants. Par ailleurs, il est possible de créer une armée de soldats pour attaquer le cristal en effectuant une série d’exercices cardio tels que des mouvements de coups de poing.

Black Box VR : la réalité virtuelle pour oublier la fatigue physique

En règle générale, une session sera composée d’un échauffement sous forme de tutoriel, et d’une partie d’environ trois à huit minutes dans l’arène de bataille. En jouant durant 30 à 35 minutes, l’utilisateur peut brûler environ 250 à 400 calories.

Cependant, le principal avantage de ce mariage entre VR et fitness est que l’utilisateur est motivé par le jeu vidéo. Concentré sur son objectif dans le monde virtuel, le joueur oublie qu’il est en train de fournir un effort physique. Comme l’explique la brochure de Black Box, ” 30 minutes passent comme 10 “.

L’aspect ludique permet également d’éviter que la lassitude s’installe chez l’utilisateur. Plutôt que d’être dissuadé de continuer à s’entraîner à cause de l’ennui ou de la fatigue, il sera motivé à revenir en pensant à la prochaine récompense qu’il débloquera dans le jeu.

Par ailleurs, l’application Black Box VR offre de nombreuses fonctionnalités de tracking. Elle est par exemple capable de suivre l’intensité des répétitions et le poids soulevé. De plus, plus le joueur joue, plus l’algorithme est en mesure d’ajuster les niveaux de résistance et les objectifs de répétition automatiquement.

Selon Lewis, grâce à la science, environ 30 minutes d’entraînement Black Box par semaine offrent suffisamment d’intensité pour développer sa force physique ou perdre du poids. De plus, là encore, le tracking permet de constater les progrès effectués en temps réel et constitue donc une source de motivation supplémentaire pour continuer à s’entraîner.

L’application peut être combinée à n’importe quelle machine à résistance ou même à de simples poids. Cependant, avec un prix de 199 dollars par mois pour accéder à l’application, Black Box VR se destine davantage aux salles de musculation qu’aux particuliers…

Vous vous demandez peut-être si les casques VR ne risquent pas d’être couverts de sueur après 5 minutes d’utilisation. A vrai dire, il s’agit de la question la plus posée à l’entreprise.

Cependant, dans la première salle qui vient d’ouvrir à San Francisco, un ventilateur permet de garder l’utilisateur au frais. De plus, entre chaque utilisateur, le casque est nettoyé manuellement puis rincé avec l’appareil Cleanbox qui tue les bactéries à l’aide de rayons ultraviolets.

La question du confort suscite aussi des interrogations. Il faut savoir que le casque n’ajoute pas de poids sur le cou et les épaules de l’utilisateur, mais exerce à la place une pression sur ses joues et son front. De plus, les graphismes de haute qualité tendent à faire oublier la sensation d’inconfort.

Selon les premiers tests, BlackBox VR tient ses promesses. Cependant, son succès dépendra de l’accueil que lui réservent les sportifs. Si la musculation en VR peut séduire dans un endroit comme Market Street, peuplée de jeunes employés de startups du monde de la tech, les choses peuvent être différentes dans le reste du monde.

Quoi qu’il en soit, BlackBox VR est un projet abouti et convaincant qui confirme le potentiel de la VR pour l’industrie du fitness. Même si Black Box est la première salle de musculation en VR, il existe déjà d’autres entreprises dans ce domaine comme Icaros et ses machines ou encore Floyd Mayweather qui a lancé son appli de fitness VR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *