in

La réalité augmentée, un outil précieux pour construire les « magasins du futur »

réalité augmentée magasins

En parcourant les médias sociaux, on s’aperçoit à quel point l’utilisation de la réalité augmentée (RA) s’est généralisée. Ce qui était autrefois considéré comme de la science-fiction permet désormais aux adolescents, aux milléniaux et à toute autre personne possédant un smartphone d’essayer des lunettes, des chaussures ou du maquillage. Les magasins et les boutiques ont commencé à l’adopter.

D’après David Ripert, co-fondateur et PDG de la plateforme Poplar Studio, 75 % des consommateurs s’attendent à ce que les détaillants offrent une sorte d’expérience de réalité augmentée.  Selon lui, les détaillants d’aujourd’hui doivent montrer qu’ils adoptent les technologies numériques. Cela est nécessaire pour attirer davantage de consommateurs dans leurs magasins.

Les recherches de PYMNTS (un leader mondial reconnu pour livrer des données) ont révélé que 55% des consommateurs s’intéressent aux nouvelles expériences d’achat connectées. Cela est vrai qu’il s’agisse d’acheter via AR, utiliser des miroirs intelligents dans les magasins ou acheter via un assistant vocal.

Ripert a déclaré que les marques recourant à la fonction d’essai en réalité augmentée de Poplar Studio ont vu des taux de conversion plus que doubler. Grâce à cette technologie, les consommateurs ont pu déterminer si, par exemple, un réfrigérateur passerait par la porte ou non.

réalité augmentée magasins

Les magasins peuvent aussi utiliser la réalité augmentée, a déclaré Ripert. Elle sera un outil pour présenter différentes variantes de produits sans avoir à transporter plusieurs modèles. En outre, elle rendra les achats plus interactifs avec des chasses au trésor et des expériences virtuelles. Ripert a affirmé que la réalité augmentée aidait à réinventer les magasins du futur.

Le métavers, un élément véhiculant l’adoption de la réalité augmentée dans les magasins du futur

Facebook et d’autres sociétés commencent à lancer des lunettes intelligentes. Ripert a déclaré que ce n’était qu’une question de temps avant que les superpositions virtuelles ne deviennent monnaie courante. Cela permettra aux entreprises de fournir des conseils aux consommateurs lorsqu’ils parcourent les allées des magasins. « Les détaillants doivent commencer à expérimenter et se préparer à la réalité augmentée » a-t-il ajouté. Il a aussi noté que l’essor du métavers doit pousser les détaillants à adopter la technologie AR.

« Une marque doit être prête à déployer ses produits dans ces environnements », a-t-il souligné. « Et en ce moment, l’un des obstacles est la disponibilité de modèles 3D. En effet, les marques ont vécu en ligne dans un format 2D. … C’est quelque chose que les marques doivent observer dès maintenant ».

réalité augmentée magasins

En juillet, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré aux analystes et aux investisseurs qu’il considérait le métavers comme « le successeur de l’Internet mobile … et le prochain chapitre de notre entreprise ».

Pour les détaillants, a déclaré Ripert, cela signifie un chevauchement croissant entre le monde réel et ses homologues virtuels. Pour les marques proposant des articles exclusifs, cela implique de passer à la vente de jetons non fongibles (NFT) et de mettre des produits sur la blockchain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *