in

Metaverse : l’ancien PDG de Google ne voit pas les choses comme ses confrères

Eric Schmidt

L’ancien PDG de Google, Eric Schmidt a exprimé son opinion sur le metaverse. Il semble que ce milliardaire soit indifférent sur cette collection de mondes virtuels.  

Durant l’événement de l’Aspen Ideas Festival, Eric Schmidt, ancien PDG de Google a exprimé son indifférence sur le metaverse. Questionné sur la manière dont le metaverse pourrait affecter les relations mondiales, il est resté confus.

« Une entreprise a changé de nom en prévision du metaverse. Mais il n’y a pas encore eu d’accord sur la définition du metaverse », a avancé Eric Schmidt. Il faisait alors allusion au changement de nom de Facebook en Meta en octobre 2021.

Eric Schmidt a déclaré qu’il ignorait comment la future collection de mondes numériques affectera réellement la vie des gens ordinaires au quotidien. Et cela est une perception communément partagée. En effet, près des deux tiers des répondants à une récente enquête d’Axios ont déclaré qu’ils n’étaient même pas sûrs de ce qu’était le metaverse.

58 % des répondants ont dit qu’ils n’étaient ni effrayés ni enthousiasmés par le concept. Cela n’a pas empêché des acteurs mondiaux comme Disney, J.P. Morgan, Coca-Cola et Gucci de sauter dans le train du metaverse.

L’ancien PDG de Google ne s’intéresse pas à l’achat de terrains virtuels dans le metaverse

Eric Schmidt ne s’intéresse pas à l’achat de terrains virtuels dans le metaverse

Microsoft a annoncé son intention d’acquérir Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars en janvier. En mars, la banque d’investissement mondiale Citi a estimé que le metaverse pourrait valoir entre 8 000 et 13 000 milliards de dollars d’ici 2030. En prévision, l’année dernière, des entreprises et des investisseurs ont dépensé plus de 500 millions de dollars en ventes immobilières dans le metaverse. Ce nombre pourrait potentiellement doubler cette année.

Eric Schmidt, quant à lui, n’est pas intéressé par le concept d’acheter un terrain virtuel pour une utilisation future inconnue. En fait, il soupçonne que les premières itérations du metaverse tourneront autour des jeux et de la monnaie numérique.

Le milliardaire n’a pas précisé à quoi cela ressemblerait exactement. Mais il a précédemment expliqué qu’il n’était pas certain que Meta soit la société qui le lancerait. « Je ne suis pas pressé d’acheter moi-même de grandes étendues de biens immobiliers privés dans le metaverse », a-t-il déclaré. « Ce n’est pas un souci que j’ai tous les jours », a-t-il souligné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.