Accueil / Interviews/Rencontres / [Interview] Jean Sebastien Desbordes, un réalisateur @360
360@ Interview image à la une journalistes

[Interview] Jean Sebastien Desbordes, un réalisateur @360

L’émission 360@ a repris ce dimanche 5 mars sur France 5. Le concept de ce programme est de faire découvrir des lieux atypiques avec des séquences tournées à 360°. Ainsi lors de la diffusion des documentaires les téléspectateurs peuvent jongler entre la télévision et la VR.

360@ Namibie interview

Jean-Sébastien Desbordes est le réalisateur et l’un des deux journalistes qui présentent l’émission 360@. La série documentaire se compose en 5 épisodes de 52 minutes et est en diffusion jusqu’au 2 avril le dimanche à 14h40. Son binôme avec Vincent Nguyen fonctionne depuis deux saisons et Jean-Sébastien a accepté de répondre à nos questions sur les séquences tournées pour la VR qui sont disponibles via l’application 360@ disponible gratuitement sur l’App Store et Google Play en complément du documentaire.

R-V : Pourquoi faire des contenus et des documentaires avec des séquences à 360° ?

J-S Desbordes : France 5 est venu vers nous en demandant un nouveau concept d’émission. Après quelques discussions nous voulions montrer un nouveau moyen de mettre en avant des choses différentes. Avec la boîte de production et France TV on a trouvé une technique pour faire de la 360°. Il fallait trouver un moyen d’embarquer les gens dans le voyage.

R-V : Comment avez-vous fait pour orienter le regard des téléspectateurs sur les séquences en question ?

J-S Desbordes : Il n’y a pas d’orientation recherchée pour le spectateur. La réalisation offre deux visions différentes : une linéaire pour les personnes ne regardant que la télé et une autre faite pour les personnes ayant accès à la 360°. Il y a une forme de liberté pour la personne qui regarde le documentaire, mais il ne faut pas s’arrêter seulement aux séquences 360°

360@ interview Inde

R-V : Quelles ont été les difficultés que vous avez rencontrées lors des tournages de 360@ ?

J-S Desbordes : On utilise 7 caméras GoPro en même temps pour les séquences en 360°, les prises sont assez compliquées. En fait comme nous ne pouvons pas avoir de retour caméra, on ne sait jamais si ce que l’on fait est bon. On rentrait le soir et on regardait les prises. Si nous devions tout retourner, cela nous prenait une journée entière. Nous nous sommes associés avec Digital Immersion pour rendre la 360° plus immersive. La première saison, elle, servait plus a la contemplation tandis que cette saison est plus spectaculaire.

360@ interview Jean-Sébastien Desbordes Hawaii

R-V : Avez-vous rencontré des difficultés lors du montage du documentaire pour 360@ ?

J-S Desbordes : Cela a nécessité un montage énorme. Sur le documentaire de 52 minutes, les 4 séquences à 360° sont celles qui ont pris le plus temps. Il faut monter les images les unes à la suite des autres et en plus elles sont en format MP4, un format trop lourd. Il faut aussi s’occuper de toutes les prises et souvent il y a une quinzaine de prises différentes. Les fichiers sont très lourds donc le processus est long.

R-V : Pensez-vous que la VR et les prises de vues à 360° soient l’avenir des reportages de journalisme ?

J-S Desbordes : Non je ne pense pas. A titre personnel j’ai beaucoup de réserves sur la question. Pour le journalisme que nous avons fait, c’est plutôt intéressant, mais pour des sujets un peu plus lourds c’est plus compliqué. Lorsque l’on fait des images à Hawaï c’est pour contempler, alors que montrer des images d’Alep ou de terrain de guerre je ne vois pas ce que cela apporte. Mais attention, là, on parle de documentaires avec 4 séquences d’une minute environ sur un film de 52 minutes, les gens retiennent surtout le reportage pas seulement les séquences.

R-V : Justement avez-vous des retours concernant vos documentaires ?

J-S Desbordes : Les gens sont surtout impressionnés par l’exploit technique de la synchronisation. Après c’est surtout le contenu que les gens retiennent, mais cela tient plus du format de l’émission. L’âme du film c’est que nous ne nous prenons pas au sérieux.

360@ Interview 360°

R-V : Avez-vous des projets personnels à l’avenir, notamment avec la prise de vue à 360° ?

J-S Desbordes : À titre personnel j’ai un projet de court-métrage réalisé pour la vision à 360°, car je pense que la VR a un réel avenir dans la fiction. L’enjeu c’est surtout de réussir cette fois à guider les gens dans la vision à 360°. Pour cela il faudra des scénarii qui ne se ressemblent pas. Mon projet à court terme c’est de la fiction en prise de vue à 360°.

Send this to friend