in , ,

Xbox – « La réalité virtuelle est le nouvel âge d’or du jeu vidéo »

xbox vr gaming otto berkes age or golden age réalité virtuelle jeu video

Face à l’essor de la réalité virtuelle grand public, le créateur de la première Xbox, Otto Berkes, s’exprime sur cette nouvelle technologie. Selon lui, la VR est le nouvel âge d’or du jeu vidéo. 

Au cours de l’année 2016, la nouvelle industrie de la réalité virtuelle a été très prolifique. Le lancement de l’Oculus Rift, du HTC Vive, du PlayStation VR ou encore du Google Daydream compte parmi les événements les plus marquants de cette année riche en VR.

Otto Berkes, créateur de la toute première Xbox

otto-berkes

Pour l’heure, on ne peut pas considérer que la réalité virtuelle est déjà dans toutes les chaumières, mais la croissance est indéniable, et la démocratisation de cette technologie est en bonne voie. Cette tendance est approuvée par de nombreux professionnels et autres grands noms de l’industrie high-tech.

Parmi eux, Otto Berkes, l’une des créateurs de la première Xbox de Microsoft. Actuellement, Berkes travaille comme Chief Technologie Officer chez CA Technologies, après avoir officié comme EVP et CTO chez HBO. Durant ses années chez Microsoft, il a contribué à faire de la marque Xbox une emblème de qualité mondialement reconnue comme l’une des meilleures consoles de salonÀ l’époque où le grand public ne connaissait que Nintendo, Sega et PlayStation, Berkes a permis à la Xbox de s’imposer sur la scène et d’initier une nouvelle ère du jeu vidéo basée sur la puissance technique. 

La réalité virtuelle, un nouvel âge d’or pour l’industrie du jeu vidéo

vr-arcade

Dans le cadre d’une interview accordée à CNBC, Berkes a confié son opinion sur l’essor du marché de la réalité virtuelle, et sur ses conséquences directes pour les créateurs de contenuÀ ses yeux, la réalité virtuelle est un nouvel âge d’or pour le développement de contenu interactif. 

Il considère que la VR a un potentiel incroyable dans les domaines de l’interaction et la communication. La possibilité d’interagir avec des personnages artificiels et virtuels, de supprimer la notion de distance et de géographie, d’être partout à la fois et n’importe quand est tout simplement révolutionnaire.

Des efforts à faire en termes d’interactions

vr-interaction

Berkes considère que l’interaction doit être naturelle. Pour le moment, il considère que la réalité virtuelle est trop limitée, car elle oblige l’usager à se déconnecter du monde extérieur lorsqu’il enfile son casque. Comme il le souligne, l’implémentation est bien faite, l’utilisateur est transporté dans un monde virtuel, mais lorsqu’il place ses mains devant ses yeux, il ne peut pas les voir. Les aspects visuels et auditifs de la réalité virtuelle ont enfin été maîtrisés, mais la notion d’interaction requiert davantage d’efforts pour être convaincante.

Le créateur de la première Xbox ne fait pas l’éloge d’un constructeur de casque VR ou d’un créateur de contenu en particulier. Il se positionne en enthousiaste agnostique. Berkes ne s’est pas exprimé concernant l’arrivée prochaine de Microsoft sur le marché de la VR, avec son casque de réalité virtuelle à 300 dollars ou sa console Xbox Scorpio attendue comme une puissante plateforme VR multimédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.