Accueil / Dossier / Windows Mixed Reality – Tout savoir sur la plateforme de réalité mixte de Microsoft

Windows Mixed Reality – Tout savoir sur la plateforme de réalité mixte de Microsoft

windows mixed reality

Le 17 octobre 2017, Microsoft a fait son entrée fracassante sur le marché de la réalité virtuelle avec le lancement des premiers casques Windows Mixed Reality. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la plateforme de réalité mixte de Microsoft, sur son fonctionnement et sur les casques qui reposent sur cette plateforme.

Jusqu’à présent, on ne comptait que deux casques de réalité virtuelle pour ordinateur : l’Oculus Rift et le HTC Vive. Toutefois, depuis le 17 octobre 2017, de nombreux casques sont proposés par les différents constructeurs high tech comme Asus, Lenovo, Dell, HP, Samsung et Acer. Ces appareils fonctionnent sous la plateforme Windows Mixed Reality de Microsoft.

Qu’est-ce que Windows Mixed Reality ?

Windows Mixed Reality est le système de réalité mixte de Microsoft. Autrefois nommé Windows Holographic, ce système combine réalité virtuelle, réalité augmentée, et technologies holographiques. En fonction des appareils et des logiciels utilisés, la plateforme puise dans ces différents concepts. Ainsi, certaines applications seront totalement immersives, comme celles proposées sur Oculus Rift ou HTC Vive. D’autres proposeront plutôt de la réalité augmentée, à savoir la superposition d’éléments numériques sur les images du monde réel, comme le casque Microsoft HoloLens.

Windows MR est alimentée par Windows 10 et par la Universal Windows Platform (UWP). Il s’agit d’un système flexible qui peut s’adapter à tous les types de hardware. La plateforme fut annoncée en juin 2016 lors du salon Computex. Cependant, les premiers casques compatibles n’ont été présentés que récemment, en début d’année 2017, et sont disponibles depuis le 17 octobre 2017.

Comment fonctionne Windows Mixed Reality ?

Windows Mixed Reality est conçu comme une partie intégrante de Windows 10, accessible à tous les utilisateurs de l’OS. Selon la firme de Redmond, l’objectif de la plateforme est de surmonter les contraintes de la réalité virtuelle mobile, dans laquelle l’utilisateur reste statique, et celles de la réalité virtuelle filaire dans laquelle les mouvements de l’utilisateur sont traqués par des caméras ou des capteurs qui limitent la portée et l’espace de jeu.

Avec le tracking Inside-out de Microsoft, les capteurs de mouvements sont directement intégrés à l’appareil. Ainsi, l’utilisateur jouit d’une grande liberté. Microsoft nomme ce système de tracking  « world scale », par opposition au « room scale » du HTC Vive. Malheureusement, pour l’heure, seul le HoloLens propose une liberté totale. Les autres casques Windows MR doivent être connectés à un PC, ce qui limite la liberté d’action et de mouvements. Malgré tout, ces casques reposent également sur un tracking Inside-out.

Quelle est la différence entre Windows Mixed Reality et HoloLens ?

Microsoft HoloLens peut être considéré comme un PC Windows 10 autonome à porter sur sa tête. Alimenté par un processeur Intel Atom, ce casque peut faire tourner la plateforme Windows 10 Holographic, mais son écran transparent ne propose que des applications en réalité augmentée. L’autre différence majeure entre le HoloLens et les casques Windows Mixed Reality est le prix. En effet, le HoloLens coûte environ 3000 dollars, un prix qui le destine davantage aux professionnels.

Au contraire, les casques Windows Mixed Reality sont tarifés à partir de 349 dollars, ce qui les rend plus abordables que la plupart des casques VR disponibles à l’heure actuelle. De même, les caractéristiques techniques requises sont très basses, et même un PC modeste peut les faire tourner. L’autre différence est que ces casques sont connectés à un PC par le biais d’un câble, et c’est l’ordinateur qui alimente le casque. La puissance n’est donc pas limitée à un processeur Intel Atom. Leur écran est opaque, comme les casques VR classiques.

Quels sont les casques Windows Mixed Reality ?

On compte actuellement six casques Windows Mixed Reality, fabriqués par Acer, Asus, HP, Dell, Lenovo et Samsung. Tous proposent des caractéristiques similaires. Ils embarquent deux écrans LCD de résolution 1440×1400, offrent un champ de vision de 95 degrés, un taux de rafraîchissement de 90Hz, une prise Jack, un câble HDMI et USB 3.0 de quatre mètres, et des capteurs pour le tracking Inside-out. Précisons que le casque de Samsung embarque un écran AMOLED de définition 1400×1600.

Ces casques sont compatibles avec tous les PC équipés d’un processeur Intel Core I5, de 8Go de RAM, d’un port HDMI, et d’un port USB 3.0. Les caractéristiques techniques requises sont donc relativement basses, et nettement inférieures à celles requises pour les casques Oculus Rift ou HTC Vive. Dans un avenir proche, il est probable que de nouveaux casques viennent s’ajouter à la liste.

Quelles sont les applications proposées par Windows Mixed Reality ?

La plateforme Windows Mixed Reality rassemble de nombreuses applications différentes. Il est possible de regarder des vidéos, de jouer à des jeux vidéo, ou encore de naviguer sur le web. En somme, toutes les possibilités offertes par Windows 10 sont également proposées par Windows 10 Mixed Reality. Toutes les applications compatibles Windows 10 peuvent être utilisées dans Windows 10 Mixed Reality. Windows 10 MR se veut d’ailleurs plus confortable, puisqu’il est possible d’épingler différentes applications autour de soi. Par exemple, l’utilisateur peut placer une fenêtre internet sur sa droite, et un document Word sur sa gauche. La plateforme se présente donc comme un environnement de travail propice à la productivité.

Il est également possible d’utiliser certaines applications HoloLens, comme le jeu RoboRaid, peuvent également être utilisées. En effet, Mixed Reality peut cartographier la pièce dans laquelle se trouve l’utilisateur, et ainsi proposer des applications de réalité augmentée. En revanche, les applications de réalité augmentée professionnelles du HoloLens ne sont pas compatibles avec la plateforme.Windows Mixed Reality est également compatible avec Steam VR, au même titre que le HTC Vive. La plateforme regroupe aussi des applications exclusives comme Halo : Recruit.

Voici la liste complète des jeux et applications disponibles au lancement :

Jeux :

  • Arizona Sunshine – $39.99
  • Superhot VR – $24.99
  • Fantastic Contraption – $19.99
  • Skyworld – $39.99
  • Space Pirate Trainer – $14.99
  • Form – $14.99
  • Ghostbusters VR – Now Hiring Episode 1 – $6.99
  • Halo: Recruit – Gratuit
  • Heroes of the Seven Seas – $6.99
  • Dreadhalls – $9.99
  • Stunt Kite Masters – $9.99
  • inVokeR – $14.99
  • Land of Dinosaurs VR – $2.99
  • Racket: Nx – $19.99
  • Tee Time Golf – $14.99
  • BingoClass – Gratuit
  • HeadSquare – $4.99
  • Dark Legion – $16.99
  • Headbutt Factory – $19.99
  • Hypercade – $4.99

Applications :

  • vTime – Gratuit
  • Pixvana 360 Video Player – Gratuit
  • Sliver.tv – Gratuit
  • Ryot – Gratuit
  • Littlestar VR Cinema – Gratuit
  • Inception VR – Gratuit
  • NextVR – Gratuit
  • Free The Night – Gratuit
  • theBlu: Season 1 – $9.99
  • MoveStudio – Gratuit
  • The Rose And I – Gratuit
  • Films & TV – Gratuit
  • YouKu VR Pro – Gratuit
  • Holograms – Gratuit

 

À quoi ressemble Windows Mixed Reality ?

Après avoir enfilé son casque de réalité mixte, l’utilisateur se retrouve immergé dans une grande maison luxueuse et moderne. Il s’agit du menu principal de Windows Mixed Reality, la Cliff’s House. L’utilisateur peut accéder à un bureau et un salon illuminés par la lumière du soleil qui passe à travers de grandes fenêtres. En utilisant le curseur virtuel, l’utilisateur se déplace librement.

Lors du lancement commercial de la plateforme, toutefois, davantage d’environnements seront certainement proposés. Tout comme sur le casque Microsoft HoloLens, l’utilisateur peut épingler les applications de son choix partout au sein du monde virtuel qui l’entoure. Il est ensuite possible d’ouvrir les applications d’un simple regard, ou à l’aide d’un contrôleur.

Comment contrôler la réalité mixte de Microsoft ?

Les casques Windows Mixed Reality sont fournis avec un contrôleur Xbox One. En effet, Microsoft a annoncé que la Xbox One X serait compatible avec Windows Mixed Reality. Le bouton Xbox permet d’ouvrir le menu Démarrer, et le bouton A fait office de touche entrée. L’interface Windows 10 est très similaire à celle du HoloLens, en un peu plus peaufinée.

L’utilisateur peut aussi utiliser son regard pour interagir, et un petit point lui permet de viser. Le bouton Y permet ensuite de se téléporter à l’endroit où le regard porte. Ces contrôles sont intuitifs et très bien pensés. Plus récemment, Microsoft a également dévoilé des contrôleurs à détection de mouvement, similaires en apparence aux Oculus Touch de l’Oculus Rift. Toutefois, ces contrôleurs sont directement suivis par le casque et ne nécessitent pas de capteurs externes.

Que vaut l’expérience proposée par Windows Mixed Reality ?

Windows Mixed Reality propose une expérience très impressionnante. Le fait que les casques Windows MR soient connectés à un PC permet d’exploiter toute leur puissance, tandis que le HoloLens ne repose que sur un processeur Intel Atom. Les performances sont donc nettement supérieures. Les applications s’ouvrent instantanément, et l’expérience est fluide et naturelle. Il est toutefois probable que différentes gammes de casques soient développées, et tous les modèles ne se vaudront pas, notamment en termes de résolution et fonctionnalités.

Il est difficile de garantir que tous les casques Windows MR seront confortables, mais le casque présenté par Acer est pour sa part très léger et agréable à porter. De plus, les personnes qui portent des lunettes pourront les garder avec le casque.

Quand est-ce que Windows Mixed Reality sera disponible ?

Les premiers casques Windows Mixed Reality sont disponibles depuis le 17 octobre 2017. Windows 10 est d’ores et déjà compatible avec la plateforme, mais il est nécessaire que les développeurs créent davantage d’applications. Microsoft souhaite en effet que les usagers puissent accéder dès le lancement à un large catalogue de jeux et d’applications.

Cette stratégie semble judicieuse, car le manque d’expériences de qualité est l’un des principaux points reprochés aux plateformes comme Oculus ou Steam VR. Quoi qu’il en soit, il est fort probable que cette plateforme mette plusieurs années à se démocratiser. De son côté, sur le long terme, Microsoft compte sans aucun doute proposer une expérience sans écran physique, reposant réellement sur de véritables hologrammes

  • Willow Jiggy

    oubliée un constructeur de casque Windows MR devkit disponible le 3Glasses “blubur”

    • Wazarf

      en effet, en tout cas concernant les jeux, il ne faut pas mélanger ces nouveaux casques dédiés à la plateforme Windows avec l’existant. Connnaissant la politique fermée de Microsoft et sans devkit compatible SteamVR, on est pas prêt de jouer à Robot Recall, Lone Echo ou Superhot sur ces casques.
      Pour ma part je ne vois juste aucun intérêt à un bureau virtuel en vr avec des onglets internet qui flottent dans l’air ou un lecteur vidéo, c’est juste de l’expérimentation à ce stade mais ça n’apporte rien de concret.

  • Aurélie

    ”Jusqu’à présent, on ne comptait que deux casques de réalité virtuelle pour ordinateur : l’Oculus Rift et le HTC Vive. ”
    C’est volontaire d’omettre (en autres…) l’osvr et le pimax ?