Touchez bientôt des hologrammes grâce à cette technologie innovante

ondes de rayleigh

Des chercheurs de l’université de Birmingham ont mis au point une technologie innovante qui pourrait nous permettre de toucher les hologrammes.

Utilisant des ondes de Rayleigh, l’étude a été publiée dans la revue scientifique Science Advances. Selon le site VRRoom, citant Phys.org, l’équipe de chercheurs fait partie du consortium européen H-Reality dont l’un des objectifs est d’apporter le toucher en réalité virtuelle.

Pour l’heure, seules la vue et l’ouïe sont possibles avec la réalité virtuelle. Bien évidemment, il y a les gants et combinaisons haptiques, mais le résultat n’est pas complètement concluant. Cela pourrait bientôt changer avec ces scientifiques qui souhaitent utiliser les ondes de Rayleigh pour envoyer des signaux au cerveau afin de rendre les hologrammes palpables.

Les ondes Rayleigh appliquées aux hologrammes

Pour information, les ondes de Rayleigh sont plus souvent associées aux séismes. De fait, il s’agit de l’énergie qui circule à la surface d’un objet quand celui-ci subit un choc. Grâce à cette connaissance, les chercheurs ont établi une première échelle du sens du toucher.

Ainsi, ils ont découvert que les ondes de Rayleigh passaient également par la peau et les os, les récepteurs du corps détectant ces infimes vibrations pour signaler le toucher au cerveau. Les scientifiques ont donc établi des modèles mathématiques pour déterminer une loi universelle quant à la réponse du cerveau à ces ondes.

De fait, cette loi reprend les suggestions de Georg von Békésy, prix Nobel de physique en 1961, qui avait déjà émis l’hypothèse d’une relation entre les ondes de Rayleigh et le toucher.

En tout cas, cette étude ne manque pas d’ambition au-delà de son application à la VR ou aux hologrammes. Ainsi, le Dr Tom Montenegro-Johnson, auteur principal, rappelle que le toucher est un sens primordial, mais mal connu en raison de sa complexité. Ce sont les premières recherches qui traitent de ce sens de cette manière.

D’après eux, indépendamment de l’épaisseur de la peau, les sensations restent la même. Par exemple, si l’on devait perforer la peau d’un rhinocéros sur 5 mm, l’animal aurait les mêmes sensations qu’un humain dont la peau serait perforée sur la même épaisseur. Il faudra juste plus de forces pour réaliser l’expérience (atroce, avouons-le) sur le rhinocéros.

Sources & crédits Source : http://vrroom.buzz/vr-news/tech/tech-breakthrough-could-make-holograms-touchable - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *