in

Retour sur le salon Helloworld qui s’est déroulé à Lille !

Si vous aimez les nouvelles technologies, le salon Helloworld était fait pour vous ! Oculus-Rift.fr a même été invité à venir pour présenter le casque !

Les 15 et 16 Mars au Zénith de Lille se déroulait le salon Helloworld. Ce forum sur les nouvelles technologies a ramené pas mal de monde et Oculus-Rift.fr y était afin de présenter l’Oculus Rift ! Nous allons revenir sur notre escapade dans le nord qui est vraiment une région accueillante. Arrivé à la gare à 9h00, un membre de l’organisation est venu me chercher afin de m’amener jusqu’au salon Helloworld et à mon stand sur lequel était déjà apposé un ordinateur. J’aurais bien aimé apporter le mien, mais se trimballer une tour de Lyon jusqu’à Lille, cela aurait été une aventure difficile. Bref, c’est l’heure de m’installer sur le stand.

Ce que je vais expliquer résumera la bonne volonté du staff du salon Helloworld, qui nous a épaulé du début jusqu’à la fin. En effet, lors de mon installation sur le stand, l’ordinateur qui m’a été fourni n’a pas pu lancer convenablement le casque : des pixels morts se baladaient, comme si la carte graphique ne tenait pas le coup. J’ai alors demandé un autre ordinateur afin de pouvoir faire une démonstration du casque à réalité virtuelle. 5 minutes plus tard, un organisateur me rapporte son matériel personnel qui a fonctionné à merveille, et ce, toute la journée. Quelques minutes plus tard arrive Yannick, un des membres d’Oculus-Rift.fr qui s’est ramené avec son propre ordinateur mais aussi son Oculus Rift et les maintenant célèbres Razor Hydra, des manettes qui ressemblent fortement à celles de la Wii mais conçues pour le gaming PC. A partir de là, chacun d’entre nous avaient un rôle : Yannick présentait des jeux compatibles Oculus Rift (Portal 2, Mirror’s Edge) et moi, je me contentais de montrer à la longue file d’attente le RiftCoaster, les célèbres montagnes russes dont nous avons fait une vidéo. La queue s’amplifiait, tellement que Yannick dut arrêter de présenter des jeux et passa lui aussi sur d’autres applications. Le staff venait régulièrement prendre de nos nouvelles, nous ont offert à boire et n’ont pas hésité à accéder à toutes nos requêtes, comme une manette Xbox360 que nous avions demandé.

salon Helloworld

A midi, Yannick s’en va comme prévu et je me retrouve seul (ou presque) sur mon stand. Une file d’attente énorme m’attendait tandis que les organisateurs du salon Helloworld m’apportait ma petite collation. Toute l’après-midi, les gens se sont essayés à tour de rôle aux montagnes russes, enfants ou parents, filles ou garçons. Même s’il est difficile de tenir un stand seul, la bonne humeur des gens se répercutait sur moi. Les différentes réactions des personnes par rapport à l’expérience Oculus Rift furent hilarantes pour la plupart. Les plus drôles dans l’histoire, c’étaient les personnes qui venaient confiantes, qui se moquaient un peu de ceux qui étaient passés avant : la plupart d’entre eux n’ont pas pu résister à l’expérience Oculus Rift et ont crié comme je le souhaitais. Certains n’ont pas eu de réaction positive, mais on sentait que l’attraction les avait un peu chamboulés. Il y a eu aussi une catégorie de personnes qui a bien réagi, au dessus de mes espérances, ce sont les asiatiques, filles pour la plupart, qui ont crié le plus fort, surtout pendant la descente du manège. Ce fut drôle à regarder mais j’ai moi-même réagi comme ça la première fois que j’y ai touché, je compatissais. A la fin de la journée, ce fut au staff du salon Helloworld de venir essayer l’Oculus Rift, la plupart étaient impatients d’essayer le produit, étant tous fans de jeux vidéos. Ils ont tous été séduits par l’appareil et avaient tous qu’une envie, l’avoir entre leurs mains.

salon Helloworld

19h30 fut l’heure de replier bagage et retourner dans le train. Cette expérience a été géniale dans tous les sens du terme mais aussi très fatigante. De retour chez moi, j’ai malheureusement eu du mal à dormir : j’avais l’application des montagnes russes encore dans ma tête et pendant mon sommeil. Je crois que j’ai eu ma dose en terme de manèges. Je me suis même demandé si je n’étais pas moi-même un animateur de parc d’attractions. Bref, ce fut une expérience riche en apprentissage mais j’espère que la prochaine fois, nous serons plus nombreux chez Oculus-Rift.fr pour proposer de nouvelles expériences aux futurs cobayes du casque. Bref, l’année prochaine, n’hésitez pas à aller au salon Helloworld, vous ne serez pas déçus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.