Accueil / Produits / Casque RA / RealMax : un casque AR très moche mais très impressionnant

RealMax : un casque AR très moche mais très impressionnant

CES 2018 – Une jeune start-up hongkongaise a réussi à faire parler d’elle au plus grand salon high-tech de l’année. Elle a présenté un casque de réalité augmentée, le RealMax, qui possède le plus grand champ de vision jamais créé.

On peut dire qu’il n’est pas passé inaperçu. Le casque de réalité augmentée RealMax a attiré l’attention de tous les curieux du CES 2018, le plus grand salon high-tech de l’année. Esthétiquement très rude, ont à l’impression d’avoir à faire à un prototype à peine terminé qui sortait d’un laboratoire ou d’un garage d’ingénieurs. Comme on dit, “l’habit ne fait pas le moine”, ces lunettes AR sont en vérité un monstre de puissance qui, selon ses créateurs, “va bouleverser le monde de la réalité augmentée”. Vous avez déjà entendu ça quelque part ? Surement à propos de la sortie prochaine des lunettes de chez Magic Leap. C’est un peu la mode en ce moment, de vouloir “révolutionner” le monde à chaque innovation ou sorti de produits en réalité augmentée.

le RealMax : la puissance avant le style

Basé à Shanghaï, la firme à tout misée sur l’efficacité de son produit. En effet, le casque n’est clairement pas un accessoire de mode. Toutefois, ces lunettes AR restent très intéressantes, car elle offre un champ de vision incomparable à nul autre sur le marché : la possibilité de voir des projections d’images numériques à 100° autour de soi.

realmax, casque ar, casque de realite augmentée, ar, realite augmentée, ces 2018, las vegas, hololens
@TechCrunch

À titre de comparaison, le célèbre casque de réalité augmentée HoloLens possède un champ de vision affichable (FOV) de seulement 35°. Techcrunch a eu la chance de pouvoir essayer le casque est le décrit comme “un prototype un peu brut de décoffrage, mais extraordinaire qui remplit le monde d’images numériques, plus que n’importe quel appareil.

Un banc de sirène juste sous vos yeux

RealMax a fait le choix de s’associer à Leap Motion pour récupérer les mouvements de l’utilisateur. On peut donc utiliser ses mains, bouger sa tête, bref se déplacer dans l’environnement créer numériquement. Grâce à son champ de vision hors du commun, le casque propose, d’après les journalistes présents à l’événement, une sensation de liberté accrue par apport aux autres casques AR sur le marché. Beaucoup ont justement été bluffés par une démonstration sous marine où de somptueuse sirènes défilées pour eux seuls juste sous leurs yeux.

RealMax veut sa propre plate-forme de développement

RealMax est ambitieux et se confronte déjà à une nouvelle bataille, celle du développement d’une nouvelle plateforme d’applications propre au casque AR. La start-up a déjà commencé les levées de fond et se prépare au lancement de son propre kit de développement. Il devrait sortir cette année au prix de 1500 dollars. La firme espère toutefois pouvoir rapidement baisser le prix de ses lunettes de réalité augmentée au prix d’un smartphone haut de gamme.