in

NVIDIA Omniverse : Tout savoir cette plateforme du métavers

nvidia omniverse

NVIDIA est une des entreprises impliquées dans le métavers avec Omniverse. Cette plateforme réunit les ingénieurs afin de leur permettre de collaborer malgré la distance. Aujourd’hui, il est disponible en version 1.0 entièrement gratuite afin que tout le monde puisse en profiter.

NVIDIA Omniverse, plateforme dédiée à la simulation à partir des jumeaux numériques, a permis de révolutionner la conception et la création chez les ingénieurs. Le métavers a récemment été l’ambition de Meta (auparavant Facebook). Cet univers virtuel, NVIDIA l’a adopté dans un projet professionnel. Comment ça se passe ? Est-ce payant ? Les réponses se trouvent dans ce dossier.

Petit rappel sur le métavers

Le métavers est un monde virtuel qui peut abriter une multitude d’avatars qui fonctionne au moyen d’Internet. En termes plus simples, c’est un univers qui héberge une communauté virtuelle et qui est piloté par la réalité virtuelle. Le métavers est plus connu pour les joueurs des jeux VR puisque c’est à l’intérieur du métavers que se passent toutes les aventures, de Fortnite à Minecraft.

Seulement, cet univers virtuel a largement dépassé le monde du gaming. Désormais, il est possible de travailler en équipe sans quitter son canapé. Ce métavers s’appelle Omniverse.

NVIDIA, comme Apple, fait partie des précurseurs de cette technologie immersive et interactive. Avec l’invention d’Omniverse, la firme ambitionne de rendre le métavers plus facile à utiliser. La plateforme se concentre plus sur le côté professionnel. Elle permet ainsi les collaborations à distance.

Qu’est-ce que NVIDIA Omniverse ?

Comme on l’a déjà dit plus haut, NVIDIA Omniverse est un métavers destiné spécifiquement à la collaboration et à la conception. Il opère par le biais des jumeaux numériques qui reflètent une image fidèle de la réalité. De ce fait, NVIDIA Omniverse se propose de révolutionner les flux de travail 3D dans tout type d’entreprises.

La plateforme est native du cloud et est facilement extensible. Concepteurs, artistes, ingénieurs, chercheurs, peuvent connecter leurs outils principaux ainsi que leurs ressources dans la plateforme en vue d’une collaboration dans un espace virtuel partagé.

NVIDIA Omniverse peut aussi accueillir des développeurs et des fournisseurs de logiciels. Ces derniers peuvent alors créer et vendre des extensions, des connecteurs ainsi que des applications sur la plateforme.

Par ailleurs, étant une plateforme multi-GPU, le métavers de NVIDIA accède à la collaboration à distance de manière évolutive. Il permet d’évaluer les performances des collaborateurs en temps réel et d’outrepasser les barrières géographiques. A part cela, Omniverse offre la possibilité de travailler sur plusieurs applications et systèmes en même temps.

Les composants de base de NVIDIA Omniverse

Omniverse possède 5 composants de base : le noyau, le connecteur, le kit de connexion, la simulation et le moteur de rendu RTX.

Le noyau, Nucleus

Le noyau est le moteur de collaboration de la plateforme, c’est aussi sa base de données. C’est le noyau qui accède au partage et à la modification des représentations de mondes virtuels. Le noyau de NVIDIA Omniverse s’installe sur un poste de travail, dans un site ou dans un cloud privé.

Le fonctionnement de Nucleus obéit à un modèle de publication/abonnement. De la sorte, les clients NVIDIA Omniverse sont libres de publier les modifications d’actifs numériques sur le noyau. De la même manière, ceux-ci peuvent publier des modifications de mondes virtuels. Les clients peuvent également s’abonner aux modifications, celles-ci étant transmises en temps réel au moyen de connecteurs bidirectionnels.

Le connecteur

NVIDIA Omniverse se connecte aux bibliothèques de ressources et aux outils DCC de plusieurs manières. La fidélité de la connexion est cependant variable. Les plus fidèles restent les connecteurs Omniverse.

Ce sont des plugins qui permettent aux applications clientes de se connecter au noyau, de publier et de s’abonner aux actifs individuels et à des mondes complets. Les connecteurs Omniverse accèdent également à la synchronisation en direct entre les applications clientes et les applications Omniverse en toute fidélité.

Les développeurs peuvent toutefois créer leurs propres connecteurs via SDK Omniverse connect qui est disponible sans frais dans Omniverse Launcher.

Le kit de connexion

NVIDIA Omniverse est très modulaire, à l’opposé des plateformes de développement monolithiques. Ce qui offre une flexibilité et une extensibilité maximale. Pour cela, il faut un kit de connexion.

Le kit de connexion Omniverse est une sorte de boîte à outils très robuste. Il permet aux développeurs de créer leurs propres extensions, applications ou microservices pour leur écosystème.

Le SDK peut s’exécuter sans tête, en tant que microservice, ou avec une UI. L’application UI pouvant être entièrement écrite en utilisant l’interface utilisateur qui lui permet d’être totalement personnalisé.

La simulation

Les développeurs qui utilisent la plateforme NVIDIA Omniverse peuvent accéder à une simulation du monde évolutive qui est tout à fait précise sur le plan physique. Cette dernière est optimisée par les technologies de simulation physique de base de NVIDIA.

Ainsi, le seul fait de se connecter à NVIDIA Omniverse ou à le développer permet aux développeurs d’exploiter et d’intégrer les technologies clés. Ces technologies clés sont notamment NVIDIA PhysX, PhysX Flow et PhysX Blast.

NVIDIA PhysX n’est autre qu’un simulateur physique avancé qui délivre une dynamique rigide, déformable et de véhicule haute performance. Quant à PhysiX Flow, elle est destinée aux fluides combustibles, la fumée ainsi que la dynamique de feu. Enfin, PhysX Blast est aussi bien pour la fracture que la destruction.

Le moteur de rendu RTX

NVIDIA Omniverse prend en charge nativement les moteurs de rendu conformes à Hydra, l’architecture de Pixar. Ce moteur de rendu est, à la fois, avancé et évolutif multi-GPU, tout en étant accéléré par la technologie RTX.

De ce fait, le basculement entre le mode de traçage de rayons en temps réel et le mode de traçage de chemin référencé se fait en toute facilité. A noter que le traçage de rayons en temps réel permet d’obtenir des performances ultra-rapides, tandis que le traçage de chemin référencé offre une qualité cinématographique de l’image finale.

Ceux qui ne désirent pas créer leur propre moteur de rendu peuvent se connecter à NVIDIA Omniverse afin d’améliorer les capacités de leur base d’utilisateurs. Cela permet de profiter du moteur de rendu RTX ou du moteur Hydra-délégué.

Comment fonctionne la plateforme ?

Pour permettre aux utilisateurs d’entrer dans son métavers, NVIDIA utilise l’AI/ML et l’apprentissage profond. On assiste à la création de jumeaux numériques, qui est la reproduction de ce qui est dans le monde réel dans NVIDIA Omniverse.

L’exemple le plus proche est le partenariat que NVIDIA a conclu avec BMW, concrètement avec leur usine de Ratisbonne. L’usine de production de voitures utilise des robots dans le processus de fabrication. A l’intérieur du métavers, on a créé les jumeaux numériques de ces robots. Ceux-ci peuvent suggérer des modifications en utilisant l’AI/ML. Le risque de panne et de défaillance technique se trouve de la sorte minimisé, sinon écarté.

NVIDIA Omniverse, une plateforme collaborative à multiples avantages

NVIDIA Omniverse offre plusieurs avantages à ses utilisateurs :

Gagner en temps et en argent

Comme c’est une plateforme immersive et collaborative, NVIDIA Omniverse permet aux utilisateurs de travailler ensemble en temps réel. Le travail s’effectue autant sur les actifs intérieurs que sur une scène dans divers lieux géographiques.

De leur côté, les clients peuvent assister aux séances de création en temps réel avec les artistes. Ils peuvent, par la même occasion, donner leurs avis, et peuvent suggérer des modifications dans la conception du projet. La prise de décision et l’approbation d’un produit nouvellement créé peut alors s’effectuer via la plateforme, sans susciter le moindre déplacement des acteurs.

A titre illustratif, voici un utilisateur de 3ds Max, un utilisateur Revit et un éclairagiste. Les trois ont le droit de travailler collectivement en temps réel, peu importe l’endroit d’où ils se connectent. Dans ce cas, le projet en cours peut rapidement évoluer en fonction du travail des trois artistes. Le principal avantage dans tout cela est l’économie de temps, mais il permet aussi d’économiser de l’argent.

Une facilité de visualisation

Par ailleurs, le métavers de NVIDIA permet de collaborer à l’intérieur d’un monde virtuel avec un grand nombre d’entrées et de systèmes de visualisation, VR et AR incluses. Plusieurs domaines vont pouvoir profiter de l’utilisation d’une telle plateforme collaborative : EAC, fabrication, jeux, etc.

Dans l’EAC par exemple, la combinaison du métavers avec la VR et l’AR permet de visualiser les jumeaux numériques de bâtiments dans un monde virtuel. Le jumeau numérique en question peut donner un aperçu du futur bâtiment.

Il peut aussi être celui d’un bâtiment réel qui est inaccessible géographiquement. La visualisation dans NVIDIA Omniverse accède ainsi à la possibilité de commenter ou d’apporter des suggestions en rapport avec le projet en cours.

NVIDIA Omniverse, désormais disponible en version gratuite

Désormais, NVIDIA Omniverse est disponible en version bêta 1.0. Cette version est totalement gratuite. Elle est ouverte à tous les créateurs et artistes particuliers. La version bêta a été mise à la disponibilité de ceux qui sont dans le besoin en début 2022. NVIDIA l’a annoncé à Las Vegas pendant le salon technologique CES 2022.

Toutefois, la version Entreprise est toujours disponible pour les entreprises, moyennant paiement d’un abonnement annuel. L’abonnement annuel de 9000 euros est destiné à un groupe composé de 4 collaborateurs Nucleus, et de 10 réviseurs. Toutefois, il est possible de s’abonner à la version payante pour l’un des trois composants :

  • Creator à 2000 euros/an par licence CCU flottante,
  • Reviewer à 100 euros/an par licence CCU flottante,
  • Nucleus à 1000 euros/an par utilisateur nommé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.