Accueil / Secteurs d'applications / Sciences / Mieux que l’iPhone XS : explorez le vagin d’une cane en réalité virtuelle

Mieux que l’iPhone XS : explorez le vagin d’une cane en réalité virtuelle

iphone xs vagin canard

Plus la peine d’attendre l’iPhone XS. Sur Android, l’application ” VR Duck Genitalia Explorer ” vous propose d’explorer le vagin d’une cane en réalité virtuelle. Et ça, c’est autrement plus palpitant qu’un énième nouveau smartphone !

Il aura fallu plus de 2000 ans d’évolution et de progrès technologique pour en arriver là. De la maîtrise du feu à l’invention de l’écriture, du moteur à vapeur au tout premier iPhone… au fil des siècles, les grandes inventions se sont succédé telles des briques empilées une par une pour qu’enfin, enfin, en 2018, l’Homme puisse atteindre son ultime objectif : explorer le vagin d’une cane en réalité virtuelle.

L’application mobile ” VR Duck Genitalia Explorer ” propose à l’utilisateur de ” s’immerger ” dans l’appareil génital d’une cane à l’aide d’un casque de réalité virtuelle pour smartphone type Google Cardboard. L’occasion de découvrir en détail tous les secrets de ce système reproducteur complexe.

Selon Jules Howard, le créateur de l’application, cette expérience vise à remédier à une profonde injustice. D’après lui, l’internet regorge d’articles et d’informations sur les pénis d’animaux, mais on trouve très peu de contenu sur les vagins des femelles qui sont pourtant tout aussi ” intéressants “.

Howard estime que cette inégalité de traitement médiatique vient du fait que ” les vagins sont des structures internes, contrairement aux pénis qui gigotent et s’exposent à la vue de tous “. Ainsi, par réflexe, nous sommes davantage intrigués par le pénis à quatre têtes d’un hérisson que par ce qui se cache dans l’intimité des femelles. Pourtant, comme le prouve cette application, les vagins d’animaux regorgent eux aussi de mystères.

Oubliez l’iPhone XS et découvrez tous les mystères génitaux des Anatidés

Au début de l’expérience, l’utilisateur se retrouve nez à nez avec une cane en images de synthèse. Celle-ci le dévisage, et se tient à côté d’une sorte de statue moulée à l’effigie de son vagin. En cliquant sur cette statue, l’usager se retrouve propulsé à l’intérieur.

On découvre alors un véritable labyrinthe organique, jalonné de virages et de spirales comme une montagne russe. A l’entrée, le mâle doit contourner un cul-de-sac pour s’introduire à l’intérieur. La voix off nous apprend toutefois que le pénis reste généralement bloqué à cet endroit, afin de permettre à la femelle de choisir qui l’insémine.

Selon Jules Howard, la réalité virtuelle a été choisie comme média parce qu’elle elle est particulièrement adaptée à la narration immersive. De plus, l’équipe avait à sa disposition un scan 3D du vagin d’une cane qui pouvait être facilement importé dans la VR.

Une chose est sûre : à l’heure où Apple s’apprête à présenter son iPhone XS, cette application semble être la véritable innovation de la fin 2018. Plus sérieusement, l’objectif des développeurs est de permettre aux utilisateurs de visualiser des structures trop complexes pour la 2D, et d’inciter les personnes qui ne s’intéressent pas à la science à se poser des questions sur la biologie. VR Duck Genitalia Explorer est disponible dès à présent sur le Play Store Android.