in

Selon Gartner, d’ici 2026, un quart des consommateurs passeront 1 heure par jour dans le métavers

Gartner métavers

Selon Gartner, d’ici 2026, près de 25% des consommateurs passeront une heure par jour dans le métavers.

Le métavers représente un monde virtuel et immersif. Les gens peuvent y jouer, socialiser et travailler. « Les fournisseurs recherchent des moyens afin de reproduire la vie des utilisateurs dans les mondes numériques. Que ce soit pour assister à des salles de classe virtuelles, acheter un terrain numérique ou construire des maisons virtuelles, ces activités sont actuellement menées dans des environnements distincts. Ils se dérouleront dans un environnement unique, le métavers ». C’est ce qu’a expliqué Marty Resnick, vice-président de la recherche chez Gartner.

Certains avancent que l’interopérabilité est l’élément qui distingue le métavers d’un monde virtuel comme Second Life. D’autres pensent qu’il s’agit d’une intégration profonde avec le monde réel.

Jawad Ashraf, PDG de Terra Virtua, a commenté : « Les recherches de Gartner soulignent notre conviction que le métavers fournira une toute nouvelle façon d’interagir avec les environnements virtuels, d’une manière plus immersive et interactive qu’auparavant. Il deviendra une destination pour les occasions sociales, les réunions de travail, les événements de jeux, les concerts de musique… ».

Le célèbre magasin Selfridges a combiné à la fois l’interopérabilité et l’intégration dans le monde réel avec son expérience du métavers. La boutique a récemment lancé une ville virtuelle. Là, les visiteurs peuvent acheter des vêtements physiques en plus des versions numériques. Celles-ci peuvent être utilisées sur plus de 300 autres plateformes virtuelles.

Gartner met en garde contre l’investissement massif dans un métavers spécifique

Gartner

Dans son rapport, Gartner prédit que 30 % des organisations auront des produits et services dans le métavers d’ici 2026. « Les entreprises auront la possibilité d’étendre et d’améliorer leurs modèles commerciaux de manière sans précédent en passant d’une entreprise numérique à une entreprise métavers », a expliqué Resnick.

En novembre, le géant des actifs numériques Grayscale a fait un rapport. Celui-ci a révélé que la valorisation totale du métavers pourrait atteindre un billion de dollars dans les années à venir. Selon lui, le nombre d’utilisateurs actifs a décuplé entre le début de 2020 et juin 2021.

Gartner s’attend à ce que le métavers ait une économie virtuelle. Les monnaies numériques et les jetons non fongibles (NFT) activeront cette dernière. Cependant, il avertit que l’adoption des technologies de métavers est naissante et fragmentée. Ainsi, il met en garde contre un investissement massif dans un métavers spécifique.

 

Un commentaire

Répondre
  1. Une valorisation totale de 1 milliard de dollars en 2026 ça n’est pas énorme. Tout à fait convaincue qu’il ne faut pas investir dans un mais plutôt dans plusieurs métavers et de l’hyper importance de l’ intéropérabilité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.