Facebook veut investir 3 milliards de dollars supplémentaires dans la VR

facebook vr zuckerberg oculus 3 milliards investissement

Au cours des dix prochaines années, Facebook envisage d’investir 3 milliards de dollars dans la réalité virtuelle afin d’améliorer cette technologie et de développer de nouvelles possibilités. Selon Mark Zuckerberg, cet investissement est nécessaire pour rendre la réalité virtuelle suffisamment aboutie pour le grand public. 

Les récents démêlés judiciaires avec Zenimax n’ont pas atténué l’enthousiasme de Facebook à l’égard de la réalité virtuelle. C’est d’ailleurs dans le cadre du procès d’Oculus que Mark Zuckerberg a révélé ses ambitions pour le futur de la VR.

Selon lui, l’expérience proposée à l’heure actuelle par les casques et plateformes de réalité virtuelle n’est pas suffisamment convaincante pour séduire les masses. Le créateur de Facebook considère même, selon ses propres termes, que la réalité virtuelle « n’est pas encore réellement là ».

10 ans et 3 milliards de dollars nécessaires pour la démocratisation de la VR

Avant d’atteindre le cap visé par Oculus et Facebook, Zuckerberg estime qu’il faudra encore compte entre cinq et dix années de recherche et de développement. C’est la raison pour laquelle Facebook compte investir la somme colossale de 3 milliards de dollars au cours des dix prochaines années pour permettre à la réalité virtuelle de se développer et de parvenir à maturité.

D’après Zuckerberg, il s’agit d’un investissement nécessaire pour rendre la réalité virtuelle intéressante pour le grand public. En l’état actuel, la VR est condamnée à rester un hobby réservé aux passionnés de jeux vidéo les plus aisés, disposant d’un budget suffisamment conséquent pour acheter des équipements haut de gamme.

Une estimation qui peut sembler extravagante

Il est vrai que plusieurs facteurs semblent empêcher les ventes de casques VR de décoller à l’heure actuelle. Parmi les principaux obstacles, on compte les prix élevés et dissuasifs, le problème des câbles trop gênants et encombrants, ou encore le manque de contenu véritablement intéressant sur le long terme.

Cependant, un délai de cinq à dix ans pour la démocratisation de la réalité virtuelle peut sembler extravagant. Le problème des prix exorbitants devrait être réglé avant la fin de l’année, avec l’arrivée de casques Windows Holographic bien plus abordables que les modèles actuels. De même, la VR devrait très bientôt se libérer de ses chaînes, avec l’arrivée de casques sans fil comme le Project Alloy d’Intel, attendu pour le dernier trimestre 2017.

Facebook et Oculus gardent le cap malgré la tempête

De fait, 2017 devrait marquer un tournant pour la réalité virtuelle, et de nombreux consommateurs vont sans nul doute rejoindre la communauté des utilisateurs au cours de cette année. Il est peut-être encore tôt pour parler de démocratisation, mais si la croissance de la VR continue à ce rythme soutenu, il n’y aura guère besoin d’attendre une décennie de plus pour que la plupart des foyers friands d’électroniques soient équipés.

Si Facebook compte réellement attendre dix ans pour proposer un produit suffisamment abouti pour le grand public, alors Oculus risque fort de tomber du podium des leaders du marché de la VR au profit de nouveaux challengers plus ambitieux. Quoi qu’il en soit, il est rassurant de voir que Mark Zuckerberg n’a pas perdu son intérêt pour la réalité virtuelle, et ce malgré les nombreuses difficultés rencontrées au fil des mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *