casques vr interactions sociales
in ,

Casques VR : les utilisateurs veulent plus d’interactions sociales

Les casques VR ne proposent pas suffisamment d’interactions sociales. C’est ce que semble révéler un sondage récemment mené par Greenlight Insights, selon lequel 77% des utilisateurs de réalité virtuelle veulent davantage d’expériences conviviales.

Selon un sondage mené auprès de 4217 consommateurs par Greenlight Insights, 77% des utilisateurs de réalité virtuelle souhaitent davantage d’interactions sociales dans la VR. Les activités sociales les plus demandées sont les jeux vidéo multijoueurs, le visionnement de films à plusieurs et la communication vidéo.

Cette demande des utilisateurs de VR peut sembler paradoxale : alors que la réalité virtuelle est une technologie permettant de s’isoler dans un monde virtuel, les usagers recherchent davantage de convivialité. On peut en déduire que ce côté isolant de la VR est justement perçu comme un défaut par une majorité de personnes. L’Homme prouve une fois de plus qu’il reste avant tout un animal social.

Casques VR : seul un tiers des usagers les utilisent quotidiennement

casques vr inutilisés

Autre point intéressant mis en avis par l’étude, seuls 28% des possesseurs de casques VR les utilisent au quotidien. 38% les utilisent au moins une fois par semaine, et 19% environ une fois par mois. Malgré le prix élevé des casques de réalité virtuelle, 8% les utilisent environ tous les six mois, et 6% environ une fois par an.

Ce phénomène s’explique par la complexité des casques de réalité virtuelle actuels. La gestion des câbles et des contrôleurs, l’installation, la configuration et les divers réglages prennent du temps et peuvent dissuader l’utilisateur de se lancer dans une partie à l’improviste. Ce problème pourrait être partiellement résolu avec l’arrivée prochaine des casques autonomes comme l’Oculus Go.

Quoi qu’il en soit, les utilisateurs de casques VR restent confiants pour l’avenir. 38% estiment qu’ils utiliseront beaucoup plus leurs appareils dans le futur, et 32% pensent qu’ils s’en serviront un peu plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *