in

Capteurs et combinaisons – Une réalité virtuelle bientôt palpable

La réalité virtuelle ne va bientôt plus jouer uniquement sur la vue et l’ouïe, mais devrait très prochainement s’appuyer sur le sens du toucher grâce à de nouveaux capteurs.

En 2016, de nombreux équipements intégrant des capteurs de profondeur et de reconnaissances de mouvements ont fait leur apparition sur le marché. Le HTC Vive est un excellent exemple de cette technologie, avec ces capteurs capables de repérer l’utilisateur dans l’espace. Les mouvements de la tête, mais également les mouvements et l’orientation de ce dernier sont reconnus et retranscrits sur ordinateur, d’une manière qui facilite grandement le sentiment d’immersion de celui qui porte l’appareil d’HTC.

HTC Vive capteurs combinaisons technologie

Capteurs, combinaison, expériences réalistes

Toutefois, jouer avec des manettes, qu’elles se transforment en pistolets, en fusil d’assaut ou en tout autre appareil suffit rarement à procurer une expérience réaliste à l’utilisateur. C’est pourquoi certaines entreprises tentent d’appliquer cette technologie au reste du corps. Par retour haptique, il est désormais possible de se procurer des combinaisons capables d’apporter une nouvelle dimension à la réalité virtuelle, là où celle-ci se contentait de jouer sur deux sens : la vue et l’ouïe.

C’est le cas du projet Sarotis, qui s’appuie sur le corps de l’utilisateur grâce à des capteurs, transformant celui-ci en une véritable manette. Des capteurs sont placés sur les membres de l’individu, qui peut donc interagir par le biais de ses mouvements avec tout soft compatible. Grossièrement, votre corps tout entier deviendra une manette de jeu avec cette technologie. Non seulement, vous pourrez donc voir vos mouvements retranscrits avec une précision parfaite lors de vos séances en réalité virtuelle, mais le retour haptique pourrait vous procurer des sensations réalistes, s’appuyant sur le toucher, ce qui rendrait votre expérience VR pratiquement impossible à dissocier de la réalité.

Bien entendu, cette technologie est encore en développement et Sarotis n’est pas le seul dispositif qui en tire profit. Nous nous souvenons par exemple d’une combinaison créée par les japonais supposée accompagner vos expériences érotiques en réalité virtuelle, au design tout de même moins abouti que la technologie de Sarotis. Si cette dernière venait à se démocratiser, la frontière entre réalité et réalité virtuelle devrait devenir encore plus floue. Evidemment, la démocratisation d’une telle réalité virtuelle passera par un prix accessible et une utilisation simplifiée. L’appareil créé par Sarotis ne semble pas réunir ses critères quand on voit tous les fils qui viendraient s’ajouter à ceux que les casques de réalité virtuelle comportent déjà. Mais un beau jour, les expériences en réalité virtuelle deviendront pratiquement réelles, si ces capteurs venaient à pénétrer notre foyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *