in ,

Washington DC peut-il devenir la nouvelle Silicon Valley de la Réalité Virtuelle ?

Washington DC peut-il devenir la nouvelle Silicon Valley de la RV ?

Washington DC, pourrait-il être la nouvelle plateforme d’innovation pour la réalité virtuelle dans les prochaines années ? Un petit tour d’horizon des potentialités de cette ville qui d’après DCInno pourrait bien concurrencer la Silicon Valley.

Nouvelle Silicon Valley ?

Maryland
L’oculus Rift a été développé à l’université du Maryland.

Washington DC serait-il en train de devenir la Silicon Valley de la réalité virtuelle ? C’est ce que soutient le média DCInno, journal d’information de l’État de Washington, aux États-Unis. Investissements, centres universitaires, et marché grandissant seraient réunis pour en faire le nouveau centre d’innovation pour cette nouvelle vague de la réalité virtuelle.

Terre natale de l’Oculus Rift

Il faut revenir tout d’abord en 2014. Lorsque Facebook annonce l’acquisition pour 2 milliards de dollars de la startup Oculus dirigée par Brendan Iribe, et fondée en collaboration avec Luckey Palmer, le géant des réseaux sociaux arrache la petite société à sa terre natale, le Maryland (situé à proximité de Washington DC) en quelque sorte. C’est au coeur de l’Université de Maryland, que  le concept de l’Oculus est né. Brendan Iribe, est lui-même sortie de cette université. Mais, Brendan Iribe prévoirait de se s’y réimplanter. L’ex CEO d’Oculus a annoncé en septembre dernier une donation de 31 millions d’euros pour le développement d’un nouveau centre d’innovation, rattaché à l’université du Maryland, le centre pour les sciences de l’informatique et l’innovation. Le centre pourrait voir le jour d’ici trois ans. Le centre comprendra plusieurs laboratoires dédiés à la réalité virtuelle, augmentée, à la robotique, à l’informatique et à l’intelligence artificielle.

Pour Iribe, la réalité virtuelle « est en train de complètement décoller, et la mise en place d’un centre qui lui sera dédié inspirera beaucoup d’étudiants et de brillants ingénieurs afin qu’ils prennent part à cette industrie. »

Premiers cours de réalité virtuelle à l’Université de Maryland

Pour le moment, l’université prévoit la création en 2016 d’un cours de réalité virtuelle dirigé par Amitabh Varshney, le directeur le l’institut d’étude en informatique de l’université du Maryland.

Maryland  Amitabh Varshney
Amitabh Varshney, le directeur le l’institut d’étude en informatique de l’université du Maryland prévoit la création d’un cours de réalité virtuelle en 2016.

Deux raisons expliquent la naissance de ce cours : une donation par Amitabh Varshney et le prix des casques en constante baisse.

“Il n’y a pas longtemps, un casque de réalité virtuelle, vallait 8000 dollars à un professionnel pour l’acquérir. A ce prix, il n’était pas envisageable de créer un cours de réalité virtuelle. » Explique Varsjney.

Bethesda Soffwords, Firaxis et Sensics

Aujourd’hui, Washington D.C. abrite un certain nombre de grands concepteurs de l’industrie du jeu vidéo, beaucoup s’intéressent à la réalité virtuelle et certaines l’ont déjà expérimenté, telles que Bethesda Softworks, Firaxis, True 3D audio développer VisiSonicsAgora VR et Primrose Editor

sensics
la société Sensics de conception de logiciels et de casques de RV basée à Columbia est né dans les murs de l’Université Johns Hopkins.

Autre entreprise situé à proximité de Washington DC : Sensics.   Aujourd’hui basée à Columbia (dans l’Etat du Maryland où se situe géographiquement Washington D.C.), cette société de conception de casques et de logiciels de réalité virtuelle fondée en 1999 par son directeur général Yuval Bouger, a été conçue dans les murs de l’université Johns Hopkins, dans l’État du Maryland par un petit groupe de développeurs qui travaillaient sur une application de réalité virtuelle pour le secteur de la médecine

Des investisseurs

La particularité des Sensics est de s’être étendu à la fois à la réalité virtuelle, mais également aux accessoires tels que des casques, des panneaux de visualisation à la technologie audio et capteurs sensoriels.

L’entreprise a levé 3 millions de dollars pour son développement et prévoit d’en lever encore 1,5 million. Ses investisseurs sont Longstreet Partners, Athlone Global Security ou encore le département du commerce et de l’économie du Maryland et la corporation pour le développement technologique du Maryland.

Quels sont ses clients ? des industriels ou des compagnies liés aux activités militaires, qui utilisent ses produits pour construire des outils d’entraînements.

Sensics est actuellement en train de travailler à la conception d’une application dans le secteur médical à l’université Johns Hopkins, pour les personnes malvoyantes.

“La réalité virtuelle n’est pas seulement le jeu, c’est un marché de professionnels et nous voyons une montée exponentielle des opportunités en dehors du jeu.”, explique Boger.

Une nouvelle génération d’innovateurs?

vrdc-meetup-virtual-reality-01
Le Virtual Reality meetup group, organisé par la société AgoraVR regroupe des passionnés et des concepteurs de réalité virtuelle.

Washington DC abriterait-elle la nouvelle génération d’innovateurs de la réalité virtuelle ? Une communauté de technophiles et de développeurs s’est réunie depuis plusieurs années au sein du DC Virtual Reality meetup group, organisé par la société AgoraVR. Une centaine d’enthousiastes de la réalité virtuelle et de développeurs s’y réunissent afin d’évoquer des projets en réalité virtuelle, et le phénomène commence à prendre de l’ampleur. Désormais, selon les fondateurs de l’événement, la communauté est aujourd’hui comparable la communauté créée autour des drones.

Le DCVR Meetup group est un des meilleurs de la région, très réguliers, ses événements sont de haute qualité et il règne une atmosphère qui fait de la réalité virtuelle un sujet accessiblité.”Explique Sean McBeth un des créateurs de Primrose Editor,  the creator of Primrose Editor, concepteur d’un navigateur web en réalité virtuelle.

Pour le moment, les investisseurs sont plus réticents à investir à Washington D.C. qu’en Californie, mais une communauté formée de passionnés et de concepteurs est en train de s’y constituer. Le DCVR est en train de travailler à rendre les applications de la réalité plus transparentes et viables dans la société future. Le groupe a récemment gagné un prix décerné par VisioSonics, pour notamment la conception d’un smartphone basé entièrement sur la réalité virtuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.